Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 05:21

Beijing, Mercredi 1er mai 2013 - 北京 2013年5月1日星期三

 

 

A deux pas de la Cité Interdite, un emblème architectural du 16e siècle chinois et temple de l'histoire impériale de Chine, est sorti de terre en 2007 le Grand Théâtre National de Chine 中国国家大剧院, un emblème architectural du 21e siècle et temple de la musique et des arts de la scène. 

Conçu par l'architecte français Paul Andreu, il se présente sous la forme d'un dôme de titane et de verre en forme d'ellipse qui rappelle le symbole taoïste du yin et du yang et est entièrement entouré d'un lac artificiel, l'entrée se faisant par un couloir qui passe sous l'eau.

Le lac et les abords plantés d'arbre ainsi que sa situation à deux pas de la place Tian An Men et de la Cité Interdite en font également un lieu de promenade.

Il porte maintenant le nom très officiel de "Centre National des Arts du Spectacle" mais est couramment appelé "l'oeuf de cane - 鸭蛋" par les pékinois.

 

 

Quelques données :

durée du chantier : 2001 à 2007

superficie totale 200 000 m2

comprend : une salle d'opéra de 2416 place

                      une salle de concert de 2017 places

                      un théâtre de 1040 places

                      un espace d'exposition

                      cafés, librairie, boutique, bibliothèque

                      un espace ouvert pour concerts et conférences libres

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 024 copy

 

 

 

 

 

 

 

        La pureté de ses lignes arrive à rendre supportable la vue du bâtiment de style soviétique des

        années 1950 qui  abrite  l'Assemblée du Peuple (de l'autre côté de l'Assemblée du Peuple se

        trouve la Place Tian An Men).

 

Grand Theatre National - Mai 2013 026 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 027 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 038 copy

 

 

 

 

 

 

 

Vue de l'intérieur

 

Grand Theatre National - Mai 2013 068 copy

 

 

 

 

 

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 073 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 066 copy

 

 

 

 

 

 

 

Grand Theatre National - Mai 2013 065

 

 

 

Les plafonds des parties communes sont en bois ou en pierre.

 

Grand Theatre National - Mai 2013 072

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:03

Chengde, Samedi 16 Mars 2013  -  承德, 2013 年3 月16日星期六

 

La petite ville de Chengde, située sur des hauteurs à plus de 200 kms au nord-est de Pékin, fut à l'époque impériale chef-lieu de la province du Jehol (热河 Rehe). En 1701, l'empereur Kangxi de la dynastie Qing en fit sa résidence d'été. Les empereurs successifs l'occupèrent chaque année pendant les mois de canicule en y transportant le siège du gouvernement. Pour leur hôtes de marque et les simples visiteurs venus de la Chine entière pour leur rendre respect huit temples de confessions différentes furent construits dans les montagnes aux alentours de la ville (Les huit temples extérieurs - 外八庙)qui font maintenant partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le temple le plus réputé est le temple bouddhiste lamaïste de Putuo Zongcheng - 普陀宗乘之庙 (temple de la doctrine de Putaraka), surnommé le petit Potala - 小普达拉宫, pour sa ressemblance avec le Potala de Lhasa au Tibet, dont on s'est inspiré pour sa construction. Son architecture est un mélange assez étonnant des styles architecturaux tibétain et chinois. Il fut construit entre 1767 et 1771 pour le soixiantième anniversaire de l'empereur Qianlong (1735 - 1796), l'empereur le plus lettré et talentueux de la dynastie Qing, à qui le temple est dédié. Le temple servait aux cérémonies et aux fêtes bouddhistes. C'est également là que l'empereur recevait les délégués des provinces dont le Dalaï Lama du Tibet qui faisait déjà, à l'époque, partie de la Chine en tant que région autonome. 

 

 

 

Chengde -Temple of Potalaka - Mars 2013 0000

Vue d'ensemble

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0013 copy

 

L'entrée du temple. La base et les mâts pour drapeaux de prière à droite et à gauche sont tibétains, le pavillon supérieur et les lions de style chinois.  Le ton est donné.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0012 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0015 copy

La plaque au-dessus de l'entrée, comportant le nom du temple, est gravée en quatre langues.  De gauche à droite (verticalement) mandchou, chinois, mongol et (horizontalement) tibétain.

En mandchou parce que les empereurs Qing étaient de Mandchourie, à l'époque une province "autonome" chinoise. L'écriture mandchoue a disparu.

En mongol : une partie de la Mongolie, appelée Mongolie intérieure, était également, et est toujours, une province " autonome". L'écriture mongole est dérivée de l'écriture mandchoue, elle existe toujours.

En tibétain : le Tibet était également, déjà à l'époque, une province autonome chinoise sous la jurisdiction du Dalaï-Lama.

Toutes les inscriptions dans le temple sont en quatre langues. Certaines sont calligraphiées par Qian Long lui-même qui savait écrire le mandchou et le chinois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0005 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0018 copyPavillon de la stèle

 

Sur ce bâtiment de style architectural chinois la Roue du Dharma, le symbole le plus important du bouddhisme tibétain. Elle symbolise l'enseignement du bouddha qui fut le premier à mettre cette roue en mouvement et représente le cycle éternel des renaissances, c'est-à-dire le karma.  Le pavillon contient une grande stèle gravée en quatre langues sur ses quatre faces (une langue par face). Devant le pavillon, un bruloir à encens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0040 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0044 copy

Les bâtiments ocre pâle entourés de cyprès et de pins donnent au lieu une ambiance méditerranéenne.

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0023 copy

Porte des cinq stupas (de style tibétain). Cette porte est surmontée de cinq stupas de couleurs différentes, chaque couleur représentant un des cinq éléments de la tradition tibétaine.

 

 

Rouge = le feu,  vert =l'eau, jaune = la terre, blanc = l'espace, bleu = l'air.

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0023 bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0035 copy

 

Vue de l'autre face

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0025 copy

 

L'éléphant de pierre symbolise Bouddha selon la doctrine bouddhiste du Mayahana (ou du Grand Véhicule),  la sauvegarde universelle de tous les êtres humains, leur libération de toutes souffrances. Le vase sur sa tête représente vie paisible et bonnes récoltes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0041 copy

 

Après la porte des cinq stupas on passe un portique de tuiles vernissées (de style chinois). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0043 copy

Nom du portique "Porte universelle", en quatre écritures (voir plus haut)

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0043 bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0047 copy

 

Le lion de pierre a été introduit en Chine par le bouddhisme. Il est devenu en Chine symbole de la richessse et du pouvoir et on le trouve souvent à l'entrée des bâtimentss pour en assurer la protection. Dans la tradition bouddhiste il représente le courage et la grandeur du Bouddha.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0055 copy

Le Dahongtai - 大红台 (Grand bâtiment rouge) en tibétain "Cihangpudu", la construction principale de l'ensemble. Les murs extérieurs sont aveugles. Le bâtiment a une cour intérieure sur laquelle donnent une série de pièces avec balcons sur plusieurs étages. Au milieu de la cour intérieure se trouve un temple au toit de tuiles dorées, le Wanfaguiyi - 万法归一大殿 (trad. Les dix mille lois en une ?)

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0071 copy

 

 

Moulins à prière. Sur les moulins à prière sont écrits des mantras. Ils sont tournés de la main droite et dans le sens des aiguilles d'une montre (le sens de lecture du mantra) par les fidèles qui passent devant eux. Actionner un moulin à prière équivaut à réciter la prière du mantra.

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0073 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0074 copy

 

  Une des cinq statues de bouddha qui ornent la façade

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0078 copy

 

 La cour intérieur est couverte de drapeaux de prières, les cinq couleurs représentant les cinq éléments (voir plus haut).  Le batîment est surmonté, aux quatre angles, par un pavillon (sur la photo le pavillon au nord-ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0080 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0081 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0085 copy

 

 

Les figures sur chaque arête du toit sont des Qilin - 麒麟, animaux mythiques qui portent bonheur. On les trouve sur les toits des temples et palais du nord de la Chine.

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0082

 

 

Thangka (ou tangka). Le thangka, originaire du Népal et transmis aux tibétains  est une peinture sur soie ou sur toile faisant le portrait d'une divinité bouddhique ou relatant un épisode de la vie de Bouddha. 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0098 copy

Le wanfaguiyi - 万法归 au toit recouvert de tuiles dorées.

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0088 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0089 copy

 

Le cable le long de la bordure du toit est un paratonnerre.

 

 

 

 

Chengde-Temple de Potalaka - Mars 2013 0087 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 06:13

Beijing, Dimanche 11 novembre 2012 - 北京市,2012年12月11日星期日

 

 

Des "Grandes murailles", la Chine en a connu beaucoup au cours de son histoire, construites par les dirigeants des divers royaumes qui occupaient le territoire de la Chine actuelle, avant son unification par l'empereur des Qin au 2ème siècle avant notre ère.

Qin Shihuangdi, empereur des Qin et unificateur de la Chine, décida de construire une très longue muraille de "dix mille lieues - 万里长城 ", le long de la frontière nord de la Chine, pour repousser les invasions des Huns. On ne connaît guère le tracé de cette muraille. Les légendes sont nombreuses, cependant, ayant pour sujet la construction particulièrement meurtrière de cette muraille, fruit du travail forcé de milliers d'hommes, et qui mettent en avant la grandeur de l'empereur Qin mais aussi sa cruauté.

Ce que l'on appelle couramment  "Grande Muraille" est le tronçon qui court de la côte à l'Est jusqu'au désert à l'Ouest, approximativement à la latitude de Beijing. Elle fut construite au 15e siècle par les empereurs Ming et complété par les empereurs Qing au 17e siècle pour bloquer les invasions mongoles et turques. Elle serait longue de 8 852 kms (en comptant les longueurs de pentes, puisqu'elle épouse les crêtes des montagnes). Elle mesure 6 à 7 m de haut et est large de 4 à 5 m. De récentes études lui donnent une longueur totale de plus de 21 000 kms en comptant les tronçons détruits.

Quand on y grimpe et que l'on constate l'ampleur du travail réalisé on est saisi d'admiration pour leurs initiateurs... mais on ne peut éviter de penser également qu'ils étaient fous, d'une volonté et d'un acharnement frisant la folie...

La devise des chinois serait-elle "qui veut peut" ?  Je crois bien que oui...

 

 

Une randonnée sur la Grande Muraille au-dessus de Shayu beigou - 沙峪北沟, près du village de Mutianyu - 慕田峪,  hors des sentiers battus par les touristes

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0115copy

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0027copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0033copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0034copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0035copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0037copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0040copy

 

     Dans une tour de guet. Je ne sais pas si les gardes qui s'y tenaient en faction, à l'époque,

    étaient en mesure d'apprécier le paysage.

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0041copy 

 

         La montagne enneigée. On aperçoit le tracé de la muraille qui suit la crête, comme un ruban.

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0043copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0044copy

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0048copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0050bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0053copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0052bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0054copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0055copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0071copy

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0073copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0076copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0085copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0093copy

 

        Au fou !

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0095copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0103copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0104copy

 

 

 

 

 

 

 

Grande Muraille-Shayu beigou - Novembre 2012 0114copy

 

La muraille suit tous les accidents de terrain et fait par endroits d'étonnantes circonvolutions.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 15:21

Beijing, Dimanche 27 mai 2012 - 北京,2012 年5月27日星期日

 

Dès la haute antiquité, les souverains chinois se firent construire à proximité de leur capitale - et généralement de leur vivant - d'imposants mausolées pour y être inhumés après leur mort.

A une quarantaine de kilomètres au nord de Beijing se trouve la nécropole des Ming - 十三陵 (1368-1644). Cette nécropole, située dans un vaste cirque mesurant 5 kms du nord au sud et 3,5 kms d'est en ouest et choisi avec soin pour correspondre au fengshui - 风水, comprend les mausolées de treize des seize empereurs de la dynatie des Ming (1368- 1644), d'où son apellation toute simple en chinois de 十三陵 shisanling - les Treize Tombeaux.

La Voie Sacrée - 神道 shendao, qu'il serai t plus juste de traduire par Voie des Esprits, est un couloir de 7 kms qui conduit à la porte du tombeau principal et par lequel le corps du défunt était amené lors des funérailles.

De nos jours, la Voie Sacrée est surtout connue par le tronçon dit, l'allée des statues , érigées en 1435 pour les âmes des morts de lignage royal. Sur un parcours de 1 km, de chaque côté de la voie, se dressent  12 statues de personnages civils et militaires et 24 statues d'animaux - lions, chameaux, éléphants, chevaux,  qilin - 麒麟 (animal mythique), quatre de chaque sorte, deux debout et deux couchés.

 

 

Billet d'entrée sur la Voie Royale - 十三林神道门票

 

Tombeaux Ming Voie sacree

 

 

 

 

Le véritable nom de ces statues géantes représentant des hommes et que l'on appelle couramment "hommes de pierre - 石人 shiren "  est  "Wengzhong - 翁仲“ du nom d'un homme de taille herculéenne qui vécut sous la dynastie Qin (221-207 avant J.C) et rendit de grands services  au pays dans sa lutte contre les Huns.

 

 

Lettrés

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 077 copy

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 075 copy

 

 

 

Militaires



Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 079 copy

 

 

 

 

 

                                          (doux regard)

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 080 copy

 

 

 

                                         (plus féroce)


Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 082 copy

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 084 copy

 

 

 

Qilin - 麒麟    

                        Le Qilin fait partie des quatre animaux divins dans la mythologie chinoise

                               (les trois autres étant le dragon, le phénix et la tortue). Il est représenté sous

                               la forme d'une licorne à corne courte et à écailles.

                               Dans les légendes chinoises sa symbolique est complexe et variée (prospérité,

                               justice, naissance de fils, paix et félicité).

                               Il ne faut pas se fier à son air bête et méchant. Son apparition est toujours de

                               bon augure et à notre époque il est encore associé à de nombreuses

                               manifestations.

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 087 copy

 

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 086 copy

 

 

 

 

 

L'éléphant et le chameau    

                L'éléphant est, en Chine, l'animal des contrées pratiquement inexplorées de l'extrême

                sud-ouest et le chameau celui des contrées de l'extrême nord-ouest. Ils symbolisent ici

                la très grande étendue de l'empire chinois.

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 089 copy

 

 

 

         J'expliquerais cette position étrange de l'éléphant par le fait qu 'à l'époque c'était encore

         un animal très mal connu notamment dans le nord de la Chine où se trouve Pékin.

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 090 copy

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 092 copy

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 094 copy

 

 

Le lion

 

           Le lion n'est pas un animal chinois, ni même asiatique. Des représentations

           du lion ont été introduites en Chine sous la dynastie des Tang (618 à 907)

           avec le bouddhisme, en provenance d'Inde. Sa représentation sous forme

           de sculptures ou de peintures est assez éloignée de l'animal réel. En Chine, le

           lion est symbole de grandeur, puissance et majesté.

 

 

Tombeaux Ming-Voie sacrée - Avril 2012 098 copy

 

 


Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 14:10

 

 

Beijing, Samedi 25 févier 2012 - 北京,2012 年 二月 25日 星期六

 

En remontant le cours de la rivière Baihe - 白河 (la Rivière blanche) au pied de la montagne de Yunlongshan - 云龙山 (la Montagne du dragon des nuages).

Cette rivière, entièrement gelée l'hiver, porte bien son nom.

 

 

 

Baihe fevrier 2012 009 copy

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 011copy

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 052 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 054 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 030 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 093 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 062 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 019 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 020 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 073bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 057 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 092 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 085 copy

 

 

 

 

 

 

Le fond de la rivière vu à travers la glace

 

Baihe fevrier 2012 097 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baihe fevrier 2012 101bis copy

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:49

Beijing, Samedi 3 décembre 2011 - 北京,2011 年12月 3 日星期六

 

Une randonnée à Chuandixia - 爨低下村 dit "village Ming"

 

Le village de Chuandixia - 爨低下村 est à 90 kms au nord-ouest de Beijing, dans le district de Mentougou - 蒙头购.

Une centaine de petites maisons environ, avec cour intérieure, datant de la dynastie Ming, montent en colimaçon au-dessus d'un vallon. Seuls y vivent encore à l'année 74 paysans répartis en 29 familles. Ils y vivent de la récolte du maïs et de l'élevage des moutons. L'ancienneté du village a commencé à attirer touristes et photographes au début des années 2000 et des paysans ont converti leur maison en chambres d'hôtes un peu sommaires pour les amateurs de "couleurs locales". Un droit de visite, imposé aux visiteurs à l'entrée du village est intégralement réinvesti dans l'entretien des maisons.

En Chine, tout nom quelqu'il soit doit avoir une signification.  La signification du nom du village "Chuandixia -  爨低下村"  qui veut dire "le village sous chuan" donne lieu à deux interprétations. D'après certains, il existait dans les montagnes au-dessus du village un hameau qui s'appelait "le hameau de la famille Chuan", donc Chuandixia voudrait tout simplement dire le village sous le hameau de la famille Chuan. Selon d'autres, 爨 - chuan voulant dire aussi le "foyer pour cuire le repas familial", Chuandixia - 爨低下村 voudrait dire le village sous le foyer  i.e le village où les familles sont bien nourries et où il fait bon vivre.

 

 

Le caractère "Chuan - 爨" sur le mur d'une maison

 

  Chuandixia - Novembre 2011 077 copy

 

 

 

 

Sur le mur d'une autre maison, l'explication imagée du sens de l'idéogramme "爨 - chuan" : le foyer pour faire la   cuisine

Tout au dessus le caractère : "- xing"  :  joie, entrain est représenté par les deux personnages, le wok et les briques

En dessous : le caractère "林- lin" : bois

Encore en dessous : le caractère " 大- da" : grand

Tout en bas : le caractère " 火- huo" : feu

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 146 copy

 

 

 

 

 

Les  montagnes autour du village

 


 

 

Chuandixia - Novembre 2011 013 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 015 copy

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 020 copy

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 033 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 037 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 120 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 143 copy

 

 

 

 

Le village

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 135 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 154 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 140 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 162 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 132bis copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 131 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 119bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 042 copy

 

 

 

 

 

 

Une grotte utilisée pour le stockage du bois

 

Chuandixia - Novembre 2011 039 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 060 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 080 copy

 

 

 

 

 

  Sur le mur de cette maison, des traces de slogans à la gloire de Mao datant de la Révolution Culturelle

 

Chuandixia - Novembre 2011 051 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 153 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 101bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 061bis copy

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 103 copy

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 104 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 095 copy

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 094 copy

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 109 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 114bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 092bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 011 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 112 copy

 

 

 

 

 

 

 

Chuandixia - Novembre 2011 116bis copy

 

 

 

 

 

Le caractère 福 - fu, bonheur, sur le mur d'une maison

 

Chuandixia - Novembre 2011 067

 

 

 


Partager cet article
Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 11:22

 

Février 2011

 

La campagne à moins d'une heure de route au nord de Beijing.

Les dernières images de l'hiver.

 

 

cliquer sur les photos pour les agrandir ou les télécharger

 

 

 

Nanzhuang-Changping - Janvier 2011 018 copy

 

 

 

 

 

 

Nanzhuang-Changping - Janvier 2011 012 copy

 

 

 

 

 

 

  Nanzhuang-Changping - Janvier 2011 014 copy

 

 

 

 

Nanzhuang-Changping - Janvier 2011 024 copy

 

 

 

 

 

 

Nanzhuang-Changping - Janvier 2011 025 copy

 

 

 

 

Dans le lointain, la Grande Muraille

 

Nanzhuang-Changping-Grande Muraille - Janvier 2011 023 copy

 

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 035 copy

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 036 copy

 

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping-Mur - Janvier 2011 033 copy

 

 

 

 

 

Meule et brouette ne sont pas là pour le decorum

 

  Haizi-Changping-Meule - Janvier 2011 029 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nanzhuang-Changping-Brouette - Janvier 2011 020 copy

 

 

 

 

 

 

En attendant les oiseaux

 

Haizi-Changping-Cages - Janvier 2011 031 copy

 

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping-Cages - Janvier 2011 032 copy

 

 

 

 

 

Ses branches ont servi  de combustible

 

  Haizi-Changping - Janvier 2011 051 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 047 copy

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 052 copy

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 055 copy

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping - Janvier 2011 057 copy

 

 

 

Partie de pêche

 

Haizi-Changping-Peche - Janvier 2011 042 copy

 

 

 

 

 

Haizi-Changping-Peche - Janvier 2011 044 copy

 

 

 

 

 

 

Haizi-Changping-Peche - Janvier 2011 046 copy

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 11:52

 

Vendredi 1er et  Samedi 2 octobre 2010 - 2010 年10月2日 星期五和10月2日星期六

 

 

 

 

china xian carte

 

 

 

 

Les monts Huashan - 华山, dans la province du Shaanxi,sont une des cinq montagnes sacrées taoïstes de Chine. 

Huashan veut dire "Magnifique Montagne". Le mot "Hua - 华“ a également un sens politique puisqu'il désigne aussi la Chine. Situés à 120 km à l'est de la ville de Xi'an dans la province du Shaanxi, les Monts Huashan sont composés de cinq sommets dont le plus élevé, le pic du Sud, culmine à 2160 m.

Ces monts furent, à l'origine, un lieu de retraite pour les ermites hardis, qu'ils soient taoïstes ou bouddhistes. L'escalade de la montagne était extrêmement difficile et seuls les plus volontaires et agiles ou ceux qui avaient trouvée "la voie" pouvaient y accéder. 2000 m de dénivelé le long de chemins verticaux creusés dans la montagne.

Aujourd'hui, des chaînes ont été installées et des marches ou des échelles aménagées le long des passages les plus raides pour permettre aux touristes aventureux d'arriver à pied au sommet. Un téléphérique a été installé en 1990. 

En dépit des aménagements relativement sécuritaires qui ont été apportés, la grimpette n'en reste pas moins très raide sur les 3/4 de sa longueur.

La coutume veut que l'on assiste au lever du soleil. On peut dormir dans un hotel-refuge au sommet du pic de l'Est. Nombreux sont ceux qui font l'ascension pendant la nuit (de nombreux passages ont maintenant éclairés) pour arriver au sommet au moment du lever du soleil.

Il faut  5 à 6 heures à un bon marcheur pour arriver au sommet de l'Est où se trouve un refuge pour passer la nuit en attendant le lever du soleil. Monter au sommet du Sud (le point culminant) demande une heure de plus sur des planches posées au-dessus du vide.

 

 

 

  Cinq heures de montée par des marches raides, des échelles, des passerelles

 

 

  Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 273 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 279 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 280 copy

 

 

 

 

 

 

  Shaanxi-Huashan---Octobre-2010-353-copy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 355 copy

 

 

 

 

 

 

Les passerelles pour le Pic du Sud

 

Hushan-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Le tronçon à la sortie du téléphérique attire les foules

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 302 copy

 

 

 

 

 

 

La récompense : un paysage sublime et beaucoup d'émotion

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 277 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 282 copy

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 296 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 304 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 316 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 323 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 335 copy

 

 

 

 

 

 

Le lever du soleil : quelques rayons surpris au quart de seconde entre deux nuages

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 343bis copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 345bis copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 350 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 361bis copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 358 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 374 copy

 

 

 

 

 

Les anciens ermites et poètes ont gravé sur la roche des témoignages de leur passage

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 248 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 320 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 268 copy

 

 

 

 

 

 

Un de nombreux temples taoïstes accrochés à la montagne

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 349 copy

 

 

 

 

 

 

Entrée d'un temple avec le symbole du yin et du yang et les héxagrammes

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 383 copy

 

 

 

 

Entre expression de la foi taoïste ou superstition : les visiteurs de Huashan accrochent aux chaînes qui longent les marches des rubans rouges et des cadenas pour leur apporter bonheur et prospérité

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 266 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 300 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 326 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 334 copy

 

 

 

 

 

Une "buvette"

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 260 copy

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 261 copy

 

 

 

 

 

Le refuge

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 342 copy

 

 

 

 

Temples, refuges et buvettes sont approvisionnés à dos d'homme. On leur doit beaucoup.

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 252 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 270bis copy

 

 

 

 

 

 

Shaanxi-Huashan - Octobre 2010 385bis copy

 


Partager cet article
Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 15:32

Xi'an, Vendredi 1er octobre 2010 - 西安2010年10月1日星期五

 

 

 

 

china_xian-carte.jpg

 


 

Xi'an (西安) la capitale de la province du Shaanxi  (陕西)est une ville très ancienne, le point de départ de la Route de la Soie, la porte de la Chine vers l'Occident. Elle fut pendant 1300 ans la capitale de 13 dynasties dont les Qin - 秦(221-210 av.J.C), les Han - 汉(202 av. J.C - 220) et les Tang - 唐 (618-907), les trois dynasties les plus puissantes et les plus prospères de l'histoire de la Chine.

C'est une des rares villes de Chine à avoir conservé l'intégralité de ses murailles. Celles qui existent aujourd'hui ont été construites vers 1370,  sous la dynastie des Ming - 明 (1368-1644) sur les fondations de la Cité Impériale de la dynastie des Tang.

 

Elles ont 14 km de long, 12 m de haut, 14 m de large au-dessus, 18 m de large au sol

 

 

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir ou les télécharger

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 238 copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 240 copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 209bis copy

 

 

 

 

 

Les murailles sont depuis longtemps débordées par la ville moderne

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 202 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 203 copy

 

 

 

 

 

 

  A l'intérieur des murailles

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 228 copy

 

 

 

 

 

  Au pied des murailles, des tranches de vie

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 207bis copy

 

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 205bis copy

 

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 215bis copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 217 copy

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 216 copy

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 222bis copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 218 copy

 

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 236 copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 224bis copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 230 copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 231 copy

 

 

 

 

 

 

Xian-Murailles - Septembre 2010 235 copy

Partager cet article
Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 08:55

Bayanhuote, Jeudi 6 mai 2010 -巴彦活特, 2010 年5 月6日星期四

 

 

La chaîne des monts Helan - 贺兰山 se situent à la frontière entre les régions de la  Mongolie Intérieure et du Ningxia et s'élèvent jusqu'à une altitude de 3555 m. La partie inférieure de la chaîne est sèche voire désertique, la partie supérieure comprend des prairies et des forêts.

 

 

pour agrandir les photos ou les télécharger, cliquer dessus

 


Les monts Helan vus des tombeaux des Xia de l'ouest (voir article précédent)

 

Xi Xia Ling - Mai 2010 030

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au pied de la montagne, bordé de poteaux électriques, un tronçon abandonné de la Grande Muraille, datant de la dynastie des Ming (15e siècle)

 

 


 

Helan Shan - Mai 2010.jpg

 

 

 

 

 

 


 

Helan Shan - Mai 2010 384 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 393 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 391 copy

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 392 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 390 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 394 copy

 

 

 

 

 

 

 


En pleine montagne, le temple tibétain de Guanzong si - 广宗寺  (confession : bouddhisme lamaïste) encore en activité et datant du 17e siècle

 

 

Helan Shan - Mai 2010 358 copy

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 379 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 356 copy

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 354 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 360 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 366 copy

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 373 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 374 copy

 

 

 

 

 

 

 

Helan Shan - Mai 2010 370 copy

Partager cet article
Repost0