Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 14:40

Le quartier de Shichahai 什刹海 “Le lac des dix monastères à Beijing”

Je montre souvent sur ce blog des photos du quartier de Shichahai sans jamais vraiment le présenter. Situé au nord-ouest de la Cité Interdite, le centre géographique de Beijing, ce quartier comprend trois lacs, Qianhai 前海 « le lac de devant », Houhai 后海 « le lac de derrière » et Xihai 西海 « le lac de l’ouest ». Son histoire remonte à la dynastie des Jin (1115-1234), mais c’est sous la dynastie des Yuan (1271-1368) qu’il connut une véritable prospérité. L’ingénieur hydraulique Guo Shoujing 郭守敬 (1231–1316), également astronome de génie, fut chargé par l’empereur Kubilai Khan d’améliorer le système de circulation et d’approvisionnement en eau de la ville qui, à l'époque, s’appelait Dadu (大都 « la grande capitale »). Il connecta les trois lacs, ainsi que d’autres voies d’eau des environs, au Grand Canal (大运河 dayunhe) lequel, depuis le 6e siècle, sous la dynastie des Sui , reliait le Fleuve Jaune (黄河 Huang he) au Yangtsé (长江 Changjiang). C’est ainsi que Dadu, future Beijing, fut reliée à la ville de Hangzhou 杭州 et au Yangtsé, coulant du nord au sud sur une longueur totale de 1011 kms. Le quartier, qui s’appelait alors Jishuitan (积水潭 « le Bassin de convergence des eaux »), devint un lieu d’échanges très important avec de nombreux commerces et marchés. Sous la dynastie des Ming , le quartier fut rebaptisé Shichahai 什刹海, en référence aux dix monastères (ou temples) qui y existaient à l’époque et ne sont plus qu’au nombre de deux de nos jours. Dès cette époque, le transport de marchandises se faisant moins aisé à partir du centre de Beijing, les rives des lacs furent abandonnées pour le commerce et devinrent un lieu de promenade et de détente et le sont encore.

 

 

Plan de Beijing à l'époque actuelle, à l'intérieur du 3ème périphérique. Les trois lacs de Shichahai sont entourés.

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Il y a ceux qui prennent du bon temps

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Et ceux qui travaillent

Ramassage des algues

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Installation de supports pour planter des lotus

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 15:12
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄

Jean Jérôme Augustin Bussière (nom chinois : 贝熙业) est né en France, dans la Creuse, en 1872. Diplômé de l'Ecole de médecine navale de Bordeaux. Après avoir obtenu son doctorat, il devint médecin de l'armée navale française. Il fut envoyé en avril 1913 comme médecin de la légation française à Pékin et directeur de l'hôpital français. Il participa en 1916 au Mouvement Travail-Etudes en France - 勤工俭学潮 et fut nommé membre du Conseil d'Administration de l'Université Franco-Chinoise de Beijing - 中法大学 à sa fondation, en 1920. Le Mouvement Travail-Etudes en France - 勤工俭学潮 et l'Université Franco-Chinoise -中法大学 furent créés par l'intellectuel anarchiste francophile Li Shizeng - 李石曾. 

Le docteur Bussière est considéré en Chine comme un héros pour avoir, à ses risques et périls, pendant la guerre sino-japonaise (1937-1945), fait parvenir des médicaments aux troupes chinoises, et apporté son aide aux étudiants patriotes, aux cadres du parti communiste et aux sympathisants internationaux qui voulaient rejoindre les bases révolutionnaires.

Le docteur Bussière quitta définitivement la Chine en 1954 (probablement expulsé, ce que ne disent pas les biographes chinois) avec son épouse chinoise, de 52 ans sa cadette, et s'établit en France, en Auvergne, où il mourut en 1958. En quittant la Chine il ne fut autorisé qu'à emporter 30$ avec lui et ses documents. Il dut laisser derrière lui cinq valises d'antiquités qui sont à l'heure actuelle conservées par l'Ambassade de France à Beijing.

 

 

 

NB : les photos en noir et blanc sont tirées d'une exposition qui se tient actuellement dans le Jardin Bussière

 

Le docteur Bussière à son arrivée à Beijing en avril 1913. Il a quarante ans.

Le docteur Bussière à son arrivée à Beijing en avril 1913. Il a quarante ans.

Arrivé à Beijing en avril 1914 en tant que médecin de la légation française à Pékin, le docteur Bussière devint également le conseiller médical du Président Yuan Shikai - 袁世凯.

Le président Yuan Shikai - 袁世凯

Le président Yuan Shikai - 袁世凯

En 1915, le docteur Bussière acheta une cour carrée - 四合院 (maison pékinoise traditionnelle) au No. 16 de Datianshuijing Hutong, dans le quartier de Wangfujing - 王府井大甜水胡同16号 - au centre de Beijing. C'est dans cette maison que se retrouvèrent régulièrement un grand nombre d'intellectuels de l'époque, sinologues français et sommités chinoises francophones et/ou francophiles. Ces rencontres que l'on nomma "Salon Bussière - 贝家沙龙" durèrent 10 ans dans la maison de Wangfujing. Elles se déplacèrent par la suite au Jardin Bussière - 贝家花园. Saint-John Perse, poète et Prix Nobel, Pierre Teilhard de Chardin, père jésuite philosophe, André d'Hormon et Victor Segalen, sinologues, entre autres personnalités, fréquentèrent ce salon.

Des membres du Salon Bussière - On reconnaît le docteur Bussière, au premier rang, 3ème à partir de la gauche, Saint-John Perse au dernier rang, 2ème à partir de la gauche, et Theilard de Chardin au premier rang à droite.

Des membres du Salon Bussière - On reconnaît le docteur Bussière, au premier rang, 3ème à partir de la gauche, Saint-John Perse au dernier rang, 2ème à partir de la gauche, et Theilard de Chardin au premier rang à droite.

En 1920, Li Shizeng - 李石曾, enseignant, activiste politique, fondateur du Parti anarchiste chinois en 1902 et ardent promoteur des relations franco-chinoises, fonda à Beijing l'Université Franco-chinoise, qui eut pour pendant l'Université Franco-chinoise de Lyon créée en 1921.  Le docteur Bussière fut nommé membre du Conseil d'Admnistration et médecin de l'université.

Li Shizeng - 李石曾

Li Shizeng - 李石曾

A la fondation de l'Université Franco-chinoise de Beijing en 1920. Le docteur Bussière est 2ème à partir de la gauche.

A la fondation de l'Université Franco-chinoise de Beijing en 1920. Le docteur Bussière est 2ème à partir de la gauche.

Dans la première moitié du siècle dernier, les résidents français de Pékin eurent pour lieu de prédilection une zone située à l'ouest de Beijing, au pied du mont de Miaofengshan - 妙峰山 dans les Xishan - 西山 (Montagnes de l'Ouest). C'est là que Monsieur Li Shizeng - 李石曾, fondateur de l'Université franco-chinoise en 1920 et un des piliers des relations franco-chinoises de l'époque, établit un modèle de village pour une "vie nouvelle" et construisit des écoles et un hôpital. C'est à son instigation que naquit le célèbre Mouvement Travail-Etudes en France qui vit partir pour la France, entre 1912 et 1927, Deng Xiaoping- 邓小平 et Zhou Enlai - 周恩来, parmi d'autres futurs importants cadres du gouvernement communiste chinois. C'est ainsi que le docteur Bussière décida en 1923 de se faire construire au même endroit une maison qui, plus tard, fut connue sous le nom de "Jardin Bussière - 贝家花园".  (voir article suivant "Le jardin Bussière - 贝家花园).

 

 

Le Jardin Bussière - 贝家花园

Le Jardin Bussière - 贝家花园

Dans sa maison des Xishan - 西山 le docteur Bussière recevait la visite d'habitants du village à qui il prodiguait des soins gratuitement.

Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄

En 1932 fut créé l'Institut de Médecine de l'Université Aurore de Shanghai - 上海震旦大学医学院 dont le docteur Bussière fut nommé le premier président.

En 1936, le docteur Bussière fut, avec Cai Yuanpei - 蔡元培, président de l'Académie chinoise des sciences, Li Shizeng - 李石曾 et André d'Hormon, le co-fondateur du Centre franco-chinois d'études sinologiques de Pékin, dont André d'Hormon fut nommé directeur.

Docteur Bussière lors de l'inauguration de l'Université Aurore, à Shanghai

Docteur Bussière lors de l'inauguration de l'Université Aurore, à Shanghai

André d'Hormon, au centre

André d'Hormon, au centre

Cai Yuanpei - 蔡元培

Cai Yuanpei - 蔡元培

Le 18 septembre 1931 (incident de Mukden) l'armée japonaise envahit les provinces du nord-est de la Chine. Elle envahit Beijing le 7 juillet 1937 (incident du Pont Marco-Polo) plongeant la Chine dans une longue guerre de résistance.

Le docteur Bussière apporta son soutien à la résistance anti-japonaise en prêtant son assistance à des combattants clandestins chinois et à des sympathisants internationaux, en livrant régulièrement à bicyclette, sur un parcours de 30 kms, des médicaments aux soldats sur le front et en soignant des blessés de la 8ème armée de route - 八路军 et de l'Armée populaire de libération - 解放军. Il fit, par la suite, l'acquisition de véhicules pour la livraison d'équipements médicaux à la 8ème armée de route occupant la zone frontalière du Shanxi-Chahar (Mongolie Intérieure)-Hebei.

En 1945, l'armée japonaise enferma tous les français résidant dans le nord de la Chine dans un camp de prisonniers internationaux à Shanhaiguan - 山海关, où se trouvaient déjà des anglais et des américains, et le docteur Bussière y fut jeté. L'armée soviétique en entrant dans Shanhaiguan - 山海关, le 31 août 1945, libéra les prisonniers. Le docteur Bussière ne retourna à Beijing qu'à la mi-octobre après avoir soigné le dernier blessé.

Le transport à vélo de médicaments aux soldats de la résistance anti-japonaise

Le transport à vélo de médicaments aux soldats de la résistance anti-japonaise

Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄

En 1952 - date de la divulgation de la loi sur le mariage de la Chine communiste - le docteur Bussière épousa à 80 ans, en seconde noce (sa prédédente épouse, une française, étant décédée de nombreuses années auparavant), une jeune artiste chinoise, Wu Sidan 吴似丹, âgée de 28 ans, mariage qui se heurta à l'incompréhension d'un grand nombre. Wu Sidan - 吴似丹 avait, entre 1943 et 1947, aidé à plusieurs reprises le docteur Buissière à soigner des blessés de la 8ème armée de route - 八路军 et de l'Armée Populaire de Libération - 解放军. Grâce à l'autorisation spéciale de Zhou Enlai 周恩来, alors premier ministre, elle put quitter la Chine en 1954 avec son mari. Deux ans après leur installation en France, naquit leur fils Jean-Louis, devenu médecin comme son père. Wu Sidan - 吴似丹 mourut en France à l'âge de 89 ans sans s'être jamais remariée.

Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Le Docteur Bussière : un héros français en Chine - 贝熙业大夫 : 中国的法国英雄
Partager cet article
Repost0
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 06:57
"Honglou - 红楼 - la Maison rouge", se trouve en plein coeur de Beijing, à deux pas de la Galerie des Beaux-Arts - 美术馆. Ce bâtiment de quatre étages en briques rouges date de 1916 et fut le site originel de l'Université de Beijing jusqu'à 1953, année où l'université déménagea.
Sous l'occupation japonaise, de 1937 à 1945, l'armée japonaise en fit une prison pour les résistants chinois.
De 1953 à 2001, le bâtiment fut le siège du Bureau des Reliques Culturelles et Historiques, subissant entre 1976 et 1978 de gros travaux de restauration.
Ce bâtiment est surtout très connu des chinois, de nos jours, pour avoir été le point de départ du mouvement étudiant du 4 mai 1919 et le témoin des prémisses de la fondation du Parti Communiste Chinois. C'est là que travaillèrent, de 1917 à 1921, Li Dazhao -  李大钊, un des fondateurs du Parti Communiste Chinois et, de 1918 à 1919,  Mao Tsé-Toung - 毛泽东 (Mao Zedong), le premier comme professeur d'économie et directeur de la bibliothèque et le second en tant qu' assistant-bibliothécaire.
Alors enseignant et bibliothécaire à l'Université de Beijng, Li Dazhao, âgé de 29 ans, forma le 30 juin 1918 une association de jeunes idéalistes  "北京社会主义青年团 - Beijing shihuizhuyi qingnian tuan" (i.e "Ligue de la Jeunesse socialiste") que rejoignit Mao Zedong, lui-même âgé de 25 ans et très influencé par les idées de Li Dazhao. Les membres de cette organisation militaient pour une « transformation complète » de la société - une transformation qu'ils nommaient volontiers « révolution » - mais uniquement par des moyens pacifiques, tels des cours du soir pour les ouvriers. Leurs idées politiques étaient un mélange de libéralisme, de réformisme démocratique, d’anarchisme, doublé d’antimilitarisme et d’anti-impérialisme.
C'est donc de ce bâtiment que, le matin du 4 mai 1919, 3000 étudiants de l'Université de Beijing se rendirent sur la place Tian'an men pour manifester.
Les étudiants manifestaient contre le traité de Versailles qui attribuait au Japon le territoire du Shandong occupé par les allemands avant la guerre de 1914-1918 et que la Chine espérait récupérer à la signature du traité de paix mais, guidés par les intellectuels progressistes de la Ligue de la Jeunesse, ils dénonçaient également le poids des traditions, le pouvoir des mandarins, l’oppression des femmes. Ils se montraient favorables à la modernité et aux sciences nouvelles et réclamaient que le baihua - 白话, langue chinoise moderne accessible à tous, remplace le chinois littéraire, uniquement connu des lettrés, comme langue officielle et langue de l'enseignement. Certains militants progressistes, dont Li Dazhao, furent poussés par le mouvement du 4 Mai à adopter des positions de plus en plus à gauche et ce sont ces militants qui fonderont en 1921 le Parti Communiste Chinois. Ce mouvement est associé à une mouvance connue, entre 1915 et 1921, sous le nom de Mouvement de la Nouvelle Culture - 新文化运动 - xin wenhua yundong.
Ce mouvement est d'une importance capitale dans l'évolution de l'histoire de Chine. La rue le long de laquelle se situe la "Maison Rouge" s'appelle 五四大街 - rue du 4 Mai, et la "Maison Rouge" est, depuis 2001, un musée à la mémoire du Mouvement de la Nouvelle Culture - 北京新文化运动纪念馆 - Beijing xin wenhua yundong jinnian guan.
 

 

De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.
De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.

De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.

Une salle de classe reconstituée

Une salle de classe reconstituée

Le bureau de Li Dazhao

Le bureau de Li Dazhao

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
La salle de lecture où officiait Mao Zedong

La salle de lecture où officiait Mao Zedong

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Au fond, le bureau de Mao Zedong (une photo de lui à l'époque où il était assistant-bibliothécaire a été ajoutéee au-dessus du bureau)

Au fond, le bureau de Mao Zedong (une photo de lui à l'époque où il était assistant-bibliothécaire a été ajoutéee au-dessus du bureau)

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Un bureau de professeurs

Un bureau de professeurs

Un foyer d'étudiants. Ont été rajoutés des fac-similés des banderoles et drapeaux brandis par les étudiants lors du Mouvement du 4 Mai

Un foyer d'étudiants. Ont été rajoutés des fac-similés des banderoles et drapeaux brandis par les étudiants lors du Mouvement du 4 Mai

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Partager cet article
Repost0