Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2021 3 07 /07 /juillet /2021 11:03
38 degrés à l'ombre... Beijing est sous une cloche opaque d'humidité... Je suis allée chercher la fraîcheur le long de la Baihe 白河 - la Rivière blanche.
 
La balade le long de la rivière m'a fait penser à un poème chanté (un "ci 词) de Xin Qiji 辛弃疾 (1140-1207) un grand peintre, calligraphe et poète de la dynastie des Song du Sud.
                                               
                                        (生查子) 独游雨岩
溪边照影行,
天在清溪底。
天上有行云,
人在行云里。
高歌谁和余,
空谷清音起。
非鬼亦非仙,
一曲桃花水。
 
transcription en pinyin 
 
 
xī biān zhào yǐng háng ,
tiān zài qīng xī dǐ 。
tiān shàng yǒu háng yún ,
rén zài háng yún lǐ 。
gāo gē shuí hé yú ,
kōng gǔ qīng yīn qǐ 。
fēi guǐ yì fēi xiān ,
yī qǔ táo huā shuǐ
 
 
(ma traduction)
 
Me promenant seul le long de la falaise de la pluie
(Sur l’air de la chanson de l’aubépine)
 
De la rivière me viennent de belles images,
Le ciel est bas, au fond de l’onde claire.
Des nuages traversent le ciel et je marche dedans.
Qui chante si fort avec moi ma joyeuse chanson ?
Le son monte de la vallée vide.
Ce n’est ni un fantôme ni une fée,
Mais l’eau frémissante chargée d’aubépines.

La poésie calligraphée au pinceau en style cursif (行书 xingshu)

Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Partager cet article
Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 16:51
Beijing au temps du Coronavirus . 5 - 冠状病毒时代的北京. 5

En contemplant le Printemps - 春望

Aujourd’hui, je me sens plutôt morose. Deux mois et demi passés en semi-confinement et deux mois et demi passés sans voir mes proches ni mes amis. Mon fils et ma belle-fille sont en Corée depuis la mi-janvier et ne peuvent toujours pas revenir à Beijing, et mes amis, à juste raison, se terrent chez eux. En voyant ce bel arbre rouge près de chez moi, tout en admirant et appréciant la force de la nature, j’ai également constaté son indifférence face à ce qui frappe en ce moment les humains, et il m’est venu à l’esprit cette première strophe d’un poème de Du Fu 杜甫 , poète chinois de la dynastie des Tang,  écrit en  757, en temps de guerre civile :

 

En contemplant le Printemps

Le pays est en ruine, mais montagnes et fleuves demeurent.

La cité au printemps se couvre de plantes et d’arbres touffus.

Emu par ces temps difficiles, les fleurs font venir mes larmes,

Démoralisé par la séparation, les oiseaux me serrent le coeur.

 

春望

國破山河在

城春草木深

感時花濺淚

恨别鳥驚心

 

(traduction : Jilian)

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 14:17

Sans nom - 无名

Beijing au temps du Coronavirus - Etat d'âme - 冠状病毒时代的北京 - 心情状态
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 13:34
Guilin, Guangxi - Sur les rives de la rivière Li - On the banks of the river, Guilin, Guangxi province - 广西桂林漓江

Guilin, Guangxi - Sur les rives de la rivière Li - On the banks of the river, Guilin, Guangxi province - 广西桂林漓江

Le lecteur des quais

Les rives de la Seine sont omniprésentes dans la vie des parisiens. L'endroit idéal pour se promener, lire, jouer de la musique, parler d'amour... Dans de nombreuses villes chinoises, les rivières, s'il y en a qui les traversent, soit sont longées par des voies rapides pour la circulation automobile soit ont des rives surpeuplées où on se bouscule et n'attirent donc pas les amoureux de lieux paisibles et isolés pour un moment de détente. A Guilin (province du Guizhou), cependant, la rivière Li,  relativement étroite et au flux tranquille, est bordée d'arbres et de chemins peu peuplés et j'ai remarqué que ses rives exerçaient sur les habitants de Guilin la même attirance que la Seine sur les parisiens.

 

The riverside reader

The banks of the Seine River are omnipresent in the life of the Parisians. They are a perfect place for a stroll, for reading, playing music, talking love… In many Chinese cities, the rivers are either lined with high-speed roads or have over-crowded banks and are therefore not very appealing to people in search of a quiet and soothing place to relax. In Guilin (Guizhou province), however, the rather narrow Li River flows slowly, is lined by trees and lanes, and I noticed the same attraction of its inhabitants to its tranquil banks than the Parisians’ to the Seine River.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 14:59
Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

Et votre natte ?

Après avoir appris la re-nomination de Xi Jinping à la tête du gouvernement chinois, un professeur de français de l'Université de Wuhan s'exprime.
Pour ceux qui ne comprennent pas le chinois, un petit résumé de son article : il y a 5 ans (première nomination de Xi Jinping, donc) alors qu'il se promenait dans un petit village de France une vielle dame française s'étonne qu'il ne porte pas de longue natte dans le dos. De la Chine, elle ne connaissait probablement que les films qui se passaient à l'époque impériale et pensait donc que les chinois portaient encore une natte comme au temps de la dynastie Qing. Après avoir reçu un petit cours sur la Chine contemporaine, elle s'est moquée de sa propre ignorance...
Le jour de son retour en Chine, le professeur a rêvé que, sur une très grande place, des gens acclamaient un empereur à longue natte et s'agenouillaient devant lui, leur propre natte tombant jusqu'à terre. Le professeur portait aussi une natte qu'il agitait en hurlant des vivats.
A son réveil, il s'aperçoit qu'il n'a plus de natte mais qu'il en reste une trace derrière la tête. En regardant les nouvelles, il se rend compte que, tout le monde, quelque soit son niveau, porte derrière la tête un tronçon de natte. Et il conclue : "Je repense à la question de la vielle dame française et je réalise que c'est elle qui avait raison. L'ignare c'était moi. Les gens voient le Mont Lushan* entouré de nuages, mais ils ne voient pas leur propre visage et encore moins ce qu'ils ont derrière la tête."

 

(* au mont Lushan eut lieu une conférence où Mao Zedong fut mis à l'écart suite aux conséquences désastreuses du Grand Bond en avant.)

 

 

你的辫子呢
   五年前,我去法国南部探游,落居一小镇。那地段很偏,见不到一个中国人。临黄昏,我在公园小憩,身旁坐了一位健谈老太,天南地北,我们聊了起来。说得正兴,老人站起,绕我转一圈,发问:
   --- 先生,你的辫子呢?
   我茫茫然。
   老人顿了顿,详解;中国男人脑袋后不都拖了一条大辫子吗?粗黑,长长的,遇到不平事,把它往颈上一缠,摆出鹰或猴的架势,砰砰砰,就打了起来。
   老人一定看多了古装武打片,还以为我们停留在清朝。我捧腹大笑,耐心解说:老人家。那条辫子,我们剪掉一百年了。1911年,武昌起义一声枪响,我们推翻了专制,倡导民生、民权、民主,翻天覆地。今朝已是中华人民共和国了。
   老人喃喃:俺久居小镇,孤陋寡闻,见笑了。我连连宽解,借机宣讲中国近三十年的巨变,真诚歌颂邓小平,说得老人一愣愣的。我暗中得意 :为光辉中华,我做了一点小贡献。
   回国那日,我盹息片刻,却做了个梦:走在宽宽的广场上,有人突然叫嚷:皇上驾到!周围的人立马跪下,长辫铺了一地。我甩辫匍匐,三呼万岁。偶尔抬头,发现皇帝也留了长辫,只不过戴了一顶帽。
   醒来往脑后一模,我的辫没了,却留下一个辫桩。若有所失。打开新闻联播,又发现,或主或奴,许多人的脑后都凸现一节辫根。我想起法国老太的设问,猛然觉得,老人并不寡闻。真正懵昧的是我,外加众多:我们置体庐山,环裹云雾,常常看不清自己的真面目,更何况那后脑勺。
  -- 杜青钢,2017,10,25。

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 16:41
Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Les cafés 咖啡馆 : en France, les cafés jouent un rôle central dans la vie sociale. Ils sont les lieux de rendez-vous, de réunions et de créations de liens sociaux. C'est là aussi qu'on étudie, qu'on se ressource, qu'on se détend. Quand je vivais à Paris, étudiante d'abord, c'est dans les cafés que je faisais tous mes devoirs, et plus tard, en activité professionnelle, c'est dans les cafés que je retrouvais mes amis ou tout simplement me réfugiais pour lire, regarder les passants dans la rue, rêvais, tout en échappant à l'environnement monotone de mon appartement. Quand je suis arrivée à Pékin en 1987, au cours de mes longues balades à vélo à travers la ville, je cherchais des endroits où j'aurais pu faire une pause et qui ne soit pas un stand dans la rue servant de la limonade ou de la bière chaude, ou encore un restaurant ou une maison de thé luxueuse ou bien encore un salon dans un hall de grand hôtel, uniquement ouvert au non-chinois. Un endroit qui se serait apparenté à un café, convivial, servant des boissons simples dont du café et où j'aurais pu m'asseoir et lire ou écrire.  Tout à fait fortuitement, j'en découvris un sur la rue Di'anmenwai 地安门外大街 près de la Tour du Tambour 鼓楼, le "Café de la Paix Terrestre - Di'anmen kafeiting 地安门咖啡厅"*, qui servait des sodas chimiques, de la bière et du café soluble. J'en fis mon lieu favori pour étudier le chinois, donner des rendez-vous et communiquais ainsi à mes amis chinois le goût de fréquenter les cafés. Le café de Di'anmen n'existe plus. Les temps ont changé. On trouve maintenant des cafés partout dans Pékin (et pas que des Starbucks) qui servent un excellent expresso. Dans chacun des lieux que ma vie quotidienne m'amène à fréquenter j'ai mon café favori.

*du nom de la rue où il se tenait

Cafés

The cafés serve as a center of social life in France. They are the meeting place, the neighborhood hub, the rendezvous spot, the networking source, a place to relax or to refuel - the social and political pulse of the city. When I lived in Paris I would meet my friends in cafés. I would also sit alone in cafés reading a book, studying or watching the pedestrians go by. When I arrived in Beijing in 1987, I looked for cafés as I wished to resume here this delightful occupation. Besides very expensive bars in big hotels, the exclusivity of the non-Chinese population, there was none… but one, which I accidentally discovered on the second floor of a small store next to the Drum Tower 鼓楼: the " Door of the Earthly Peace Coffee Shop - Di'anmen kafei ting - 地安门咖啡厅"* which served only warm sodas and beers and a rather light instant coffee. Anyway, I made it my favorite place for studying Chinese and introduced there my “sitting-in-cafés” habit to my Chinese friends. Things have now changed…The "Dianmen kafei ting" no longer exists, but I find cafés all over Beijing and have my favourite one in every place my daily life takes me to.

* the name of street where the coffee-shop stood

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944)  - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944) - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) -   Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) - Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 03:06
Shanxi, Festival international de la photographie de Pingyao - 平遥国际摄影节, 山西省

Shanxi, Festival international de la photographie de Pingyao - 平遥国际摄影节, 山西省

Man Ray "Le violon d'Ingres" - "Ingres' violin" Man Ray

Man Ray "Le violon d'Ingres" - "Ingres' violin" Man Ray

Le corps de la femme comme...

L' artiste surréaliste américain, Man Ray, qui passa en France la plus grande partie  de sa vie, de 1926 jusqu'à sa mort en 1976, prit en 1924 une photographie de sa muse, Kiki de Montparnasse, sur laquelle l'application de deux ouïes au bas de son dos nu, l'identifie à un violoncelle.

La photographie de cette femme dont le dos nu est tatoué d'un motif identique à celui sur le vase à côté d'elle, me rappelle la photographie de Man Ray et la tendance "chauviniste-mâle", en Occident, d'identifier à des objets le corps féminin.

 

The female body as…

The American surrealist artist Man Ray, who lived in France most of his life, from 1926 until his death in 1976, took in 1924 a photograph of his French muse, Kiki de Montparnasse, entitled “Ingres’s Violin”, depicting her body as a cello…

This beautiful photograph of a woman identified to a vase, strangely reminds me of Man Ray’s photograph and of the male-chauvinistic tendency in Occident to objectify the female body.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 12:47

Deux poèmes chinois pour accueillir l'hiver

 
 
四时更变化
岁暮一何速

(古诗十九首之十二汉无名氏)

 

La ronde des saisons poursuit ses alternances ;

Que la fin d'une année est vite survenue !

 
(Extrait du douzième poème de "Dix-neuf poèmes anciens" d'auteur inconnnu, dynastie des Han, 206 av. J.-C. - 219 après J.-C.)
                   
 
 
                   宋玉九辩
皇天平分四时兮,窃独悲此廪秋。
白露既下百草兮,奄离披此梧楸。
去白日之昭昭兮,袭长夜之悠悠。
离芳蔼之方壮兮,余萎约而悲愁。
秋既先戒以白露兮,冬又申之以严霜。

 

Le Ciel a fait quatre saisons ;

Mais seul le froid de l'automne m'afflige.

Le givre est descendu sur la nature ;

Bientôt sterculier, catalpa seront nus.

La clarté aveuglante du soleil a fui ;

Et l'on entre dans la longue nuit de l'hiver.

Finie l’exubérance des fleurs et des parfums ;

Je suis triste, car bientôt tout sera flétri.

L'automne nous prévient avec son givre ;

L'hiver ajoutera le froid de ses gelées.

 

Une partie du troisième des "Neuf arguments" de Song Yu (dynastie des Zhou, époque des Royaumes Combattants, IV-IIIe siècles avant J.-C.

 

(in. Anthologie de la poésie chinoise classique, Poésies/Gallimard, sous la direction de Paul Demiéville)

 

 

 

Lac de Houhai (Beijing) - 北京后海

Lac de Houhai (Beijing) - 北京后海

Etat d'âme : bientôt l'hiver - 精神状态 :冬天快来了
Etat d'âme : bientôt l'hiver - 精神状态 :冬天快来了
Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 06:41

 

Beijing, Lundi 30 avril 2012 - 2012年4月 30日于北京

 


 

Après les longs mois d'hiver une nature convalescente déplie ses membres ankylosés et  offre au regard qui s'éveille une explosion de milliers de fleurs le long des avenues, dans les parcs et dans les montagnes...


 

 

 

       Rive sud du lac de Houhai -  后海南沿

 

 

Houhai-Printemps - Avril 2012 030 copy

 

 

 

 

 

 

Houhai-Printemps - Avril 2012 032 copy

 

 

 

 

 

 

Houhai-Printemps - Avril 2012 035 copy

 

 

 

 

        Rive nord du lac de Xihai - 西海 南沿

 

 

Xihai-Printemps - Avril 2012 036bis copy

 

 

 

 

 

Xihai-Printemps - Avril 2012 038 copy

 

 

 

 

 

 

Xihai-Printemps - Avril 2012 039 copy

 

 

 

 

 

       Rue ouest du stade des ouvriers -  工体西路

 

Gongtixilu-Printemps - Avril 2012 028 copy

 

 

 

 

 

Gongtixilu-Printemps - Avril 2012 029 copy

 

 

 

 

 

 

Gongtixilu-Printemps - Avril 2012 044 copy

 

 

 

 

 

 

Gongtixilu-Printemps - Avril 2012 045 copy

 

 

 

 

       Tombeaux des Ming - 十三陵

 

 

Tombeaux Ming - Avil 2012 copy

 

 

 

 

 

        Au-dessus des Tombeaux des Ming - 十三陵水库


 

Tombeaux Ming - Avril 2012 010 copy

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 011 copy

 

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 014 copy

 

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 019 copy

 

 

 


 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 024 copy

 

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 021 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tombeaux Ming - Avril 2012 023 copy

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:54

 

Beijing, Dimanche 8 janvier 2012 - 北京, 2012 年1月8日星期日

 

 

Lac de Houhai, un dimanche,  fin d'après-midi....

 

一天星期日下午的后海

 

 

 

Houhai - Janvier 2012 002 copy

 

 

 

 

 

 

 

Houhai - Janvier 2012 004 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Houhai - Janvier 2012 011 copy

 

 

 

 

 

 

 

 

Houhai - Janvier 2012 015 copy

Partager cet article
Repost0