Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 13:40
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城

La Grande Muraille - 长城 changcheng - a connu un grand nombre de transformations au cours de sa très longue histoire. Les royaumes précédant l'unification de la Chine (au 2e siècle av. J.-C.) avaient déjà construit des murailles pour protéger leur territoire. Le premier empereur de Chine, Qinshihuangi - 秦始皇帝, après l'unification de l'empire, en se servant des murailles déjà existantes construites par les royaumes précédents, a fait dresser un rempart de plus de 5000 kms tout le long de la frontière nord pour la protéger des Huns (ou Xiongnu - 匈奴) et des Mongols, une entreprise colossale, fruit du travail forcé de milliers de bagnards, soldats, ouvriers et paysans, qui fit des milliers de morts et ne servit véritablement à rien - elle n'empêcha pas les Mongols d'envahir la Chine au 13e siècle ap. J.-C. - si ce n'est à attirer désormais les touristes venus de tous les coins de Chine et du monde entier...      

et faire le bonheur des randonneurs.

La Grande Muraille, suivant les dynasties qui se sont succédées après l'unification de l'empire, a subi de nombreuses modifications et restaurations.  La partie qui court actuellement au nord de Pékin date de la dynastie Ming (1368-1644). A une ou deux heures de route de la capitale, elle est accessible en de multiple endroits dont certains ont été complètement rénovés et aménagés pour faciliter leur accès avec, au pied, parkings, snacks, commodités...

Si vous voulez éviter la foule et acceptez de faire travailler un tant peu soit peu vos jambes (et vos bras), un grand nombre de tronçons sont encore à l'état de ruines et donc très peu fréquentés. Envahie par les broussailles, ne présentant quelquefois que des tas de pierres qu'il faut escalader, serpentant à perte de vue au sommet des arêtes de montagnes, la muraille offre alors au marcheur épris d'aventure et de grands espaces un spectacle inoubliable dont on ne peut se lasser.  Quelque soit le jour, l'heure, la saison, il n'est jamais le même...

La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
La Grande Muraille à Jiankou - 箭扣长城
Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 10:18
Sur la lanterne est inscrit le caractère 春 - chun - Printemps

Sur la lanterne est inscrit le caractère 春 - chun - Printemps

Bienvenue dans l'année du Chien de Terre - 狗年旺旺 !

(Inspiré de "Le Vent de la Chine" numéro 5-6-2018 du 12 février au 4 mars 2018, "Le Chien étrangle le Coq", un article de Eric Meyer. https://www.leventdelachine.com/vdlc/numero-Ch5-6-2018/)                                           

Le 15 février à minuit, le Coq a poussé son dernier chant, étouffé par le jappement du Chien. Avant-dernier des douze signes du zodiaque chinois, le Chien signifie beaucoup en Chine. De tout temps, les chinois l'ont pris pour compagnon de chasse, gardien de ses richesses ou de sa sécurité, et –heureusement de moins en moins– dans leur casserole ! (une tradition culinaire du sud de la Chine principalement).

Le Chien de 2006 était associé à l’élément du Feu. Celui de 2018 suit celui de la Terre, et porte ses couleurs – beige, marron, ocre. Les domaines les plus fastes seront donc ceux qui se rapportent au Feu (alimentaire), au Métal et au Bois (industries, ameublement, textile, agriculture). Par contre, il faudra se méfier de l’Eau, apportant crues et tempêtes.

Comme les onze autres signes, le Chien vit une dualité. Il est d’une part fidèle jusqu’à la mort, idéaliste, toujours de bonne humeur, penseur constructif et efficace, croit en la justice et a besoin d’amour. Mais c’est aussi un incorrigible bagarreur, qui refuse les compromis, et ses colères dépassent parfois les bornes.

Ne supportant pas que les choses attendent, il veut « régler les problèmes une fois pour toutes », à la D. Trump, né sous ce signe. Les autres personnes dans leur « běnmìngnián » (本命年) - c'est à dire dont le Chien est le signe zodiacal - (tels G.W. Bush, B. Clinton, Zhou Enlai ou la championne de tennis Li Na) se démarqueront par un ascendant naturel, une énergie et une forte volonté, mais aussi une capacité à écouter les autres. 

C’est donc un signe propice, et il faudra s’attendre à une profusion de noces et de naissances dans les 12 mois à venir. Les garçons seront loyaux, attentifs, mais parfois dépressifs. Les filles seront bien dotées sous l’angle de la beauté, mais auront une propension à la querelle.

A travers toute l’Asie, le Nouvel an lunaire, appelé "Fête du Printemps - 春节 - Chūnjié, est célébré par des milliards de pétards et feux d’artifice destinés à chasser les mauvais esprits. Malheureusement, pour des raisons de pollution et de sécurité, ils sont de plus en plus souvent interdits à l'intérieur des grandes villes chinoises. Cette année, Beijing, Shanghai, Nanjing, entre autres, ont été frappées par cette interdiction. Il n'est plus resté à la population, comme distraction, que de regarder à la télévision le très attendu gala annuel de CCTV, entre 19h30 et minuit, heure à laquelle on avale le traditionnel plat de raviolis (dans le nord de la Chine, surtout) pour accueillir la nouvelle année.

En cette période de l'année se produit la plus grosse migration annuelle au monde, souvent vers le village ancestral. Certains vont à l’étranger : rien qu’en Thaïlande, 300.000 visiteurs étaient attendus en une semaine (+18%).

Au Chūnjié, le Chinois doit observer les rites, avoir réglé ses affaires, payé ses dettes. Au village, il doit inonder le clan de cadeaux et « d’enveloppes rouges » contenant de l'argent (hóngbāo - 红包), lesquelles sont de plus en plus virtuelles, envoyées sur smartphone relié au compte bancaire de l’usager.

Dernière tendance : certains migrants aux revenus modestes « évitent la fête » (duǒnián – 躲年) et choisissent de ne pas rentrer au village, pour échapper à la pression financière de devoir offrir des cadeaux ou de l’argent à tous les membres de la famille. 

Une variante se lit chez les jeunes, moins disposés qu’hier à se plier, sous prétexte de piétié filiale, aux quatre volontés des parents pressés de les voir mariés. En 2018, au lieu de se louer un(e) faux(fausse) fiancé(e), ils débarquent au bercail, affublés d’un sweat-shirt aux formules provocatrices : « ne demandez ni mes notes, ni mon salaire, ni quand je me marie, ce ne sont pas vos affaires ». Tout est dit, et la vie va.

Beaucoup de jeunes redoutent le retour dans leur famille pour le Nouvel An à cause de la pression que celle-ci exerce sur eux. La piété filiale met un grand frein à leur liberté d'action et de vivre comme ils le souhaitent ou les contraint au mensonge.

Devant une gare : salaire ? mariage ? travail ? enveloppes rouges ? étrennes ? cadeaux ?

Devant une gare : salaire ? mariage ? travail ? enveloppes rouges ? étrennes ? cadeaux ?

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 13:34
Guilin, Guangxi - Sur les rives de la rivière Li - On the banks of the river, Guilin, Guangxi province - 广西桂林漓江

Guilin, Guangxi - Sur les rives de la rivière Li - On the banks of the river, Guilin, Guangxi province - 广西桂林漓江

Le lecteur des quais

Les rives de la Seine sont omniprésentes dans la vie des parisiens. L'endroit idéal pour se promener, lire, jouer de la musique, parler d'amour... Dans de nombreuses villes chinoises, les rivières, s'il y en a qui les traversent, soit sont longées par des voies rapides pour la circulation automobile soit ont des rives surpeuplées où on se bouscule et n'attirent donc pas les amoureux de lieux paisibles et isolés pour un moment de détente. A Guilin (province du Guizhou), cependant, la rivière Li,  relativement étroite et au flux tranquille, est bordée d'arbres et de chemins peu peuplés et j'ai remarqué que ses rives exerçaient sur les habitants de Guilin la même attirance que la Seine sur les parisiens.

 

The riverside reader

The banks of the Seine River are omnipresent in the life of the Parisians. They are a perfect place for a stroll, for reading, playing music, talking love… In many Chinese cities, the rivers are either lined with high-speed roads or have over-crowded banks and are therefore not very appealing to people in search of a quiet and soothing place to relax. In Guilin (Guizhou province), however, the rather narrow Li River flows slowly, is lined by trees and lanes, and I noticed the same attraction of its inhabitants to its tranquil banks than the Parisians’ to the Seine River.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 14:14

Située dans le district de Laiyuan, dans la préfecture de Baoding au Hebei, à 200 kms au sud-ouest de Pékin, Baishishan - 白石山 (la Montagne de Pierres Blanches) doit son nom à son soubassement de marbre blanc. Des pics culminant à plus de 2000m et des ravins profonds se succèdent sur plus de 7 kms sur une superficie de 54 km2. Cette formation géologique datant d'un milliard à 700 millions d'années a été désignée "parc géologique mondial" par l'UNESCO en 2006. Des chemins ou des passerelles construites le long des parois et qui en permettent une visite sécurisée (cependant relativement vertigineuse et sportive) en ont fait un lieu d'attraction touristique. Sur tout le trajet, le long des chemins suspendus au-dessus du vide, le spectacle est à couper le souffle. Le jour où je m'y suis rendue, le temps était couvert, les montagnes et les roches se détachant dans la grisaille donnaient à l'ensemble l'atmosphère tout à la fois poétique, mélancolique et dramatique que l'on retrouve dans un grand nombre de peintures traditionnelles chinoises.

White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
White Stone Mountain - 白石山 (Baishishan)
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 14:59
Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

Et votre natte ?

Après avoir appris la re-nomination de Xi Jinping à la tête du gouvernement chinois, un professeur de français de l'Université de Wuhan s'exprime.
Pour ceux qui ne comprennent pas le chinois, un petit résumé de son article : il y a 5 ans (première nomination de Xi Jinping, donc) alors qu'il se promenait dans un petit village de France une vielle dame française s'étonne qu'il ne porte pas de longue natte dans le dos. De la Chine, elle ne connaissait probablement que les films qui se passaient à l'époque impériale et pensait donc que les chinois portaient encore une natte comme au temps de la dynastie Qing. Après avoir reçu un petit cours sur la Chine contemporaine, elle s'est moquée de sa propre ignorance...
Le jour de son retour en Chine, le professeur a rêvé que, sur une très grande place, des gens acclamaient un empereur à longue natte et s'agenouillaient devant lui, leur propre natte tombant jusqu'à terre. Le professeur portait aussi une natte qu'il agitait en hurlant des vivats.
A son réveil, il s'aperçoit qu'il n'a plus de natte mais qu'il en reste une trace derrière la tête. En regardant les nouvelles, il se rend compte que, tout le monde, quelque soit son niveau, porte derrière la tête un tronçon de natte. Et il conclue : "Je repense à la question de la vielle dame française et je réalise que c'est elle qui avait raison. L'ignare c'était moi. Les gens voient le Mont Lushan* entouré de nuages, mais ils ne voient pas leur propre visage et encore moins ce qu'ils ont derrière la tête."

 

(* au mont Lushan eut lieu une conférence où Mao Zedong fut mis à l'écart suite aux conséquences désastreuses du Grand Bond en avant.)

 

 

你的辫子呢
   五年前,我去法国南部探游,落居一小镇。那地段很偏,见不到一个中国人。临黄昏,我在公园小憩,身旁坐了一位健谈老太,天南地北,我们聊了起来。说得正兴,老人站起,绕我转一圈,发问:
   --- 先生,你的辫子呢?
   我茫茫然。
   老人顿了顿,详解;中国男人脑袋后不都拖了一条大辫子吗?粗黑,长长的,遇到不平事,把它往颈上一缠,摆出鹰或猴的架势,砰砰砰,就打了起来。
   老人一定看多了古装武打片,还以为我们停留在清朝。我捧腹大笑,耐心解说:老人家。那条辫子,我们剪掉一百年了。1911年,武昌起义一声枪响,我们推翻了专制,倡导民生、民权、民主,翻天覆地。今朝已是中华人民共和国了。
   老人喃喃:俺久居小镇,孤陋寡闻,见笑了。我连连宽解,借机宣讲中国近三十年的巨变,真诚歌颂邓小平,说得老人一愣愣的。我暗中得意 :为光辉中华,我做了一点小贡献。
   回国那日,我盹息片刻,却做了个梦:走在宽宽的广场上,有人突然叫嚷:皇上驾到!周围的人立马跪下,长辫铺了一地。我甩辫匍匐,三呼万岁。偶尔抬头,发现皇帝也留了长辫,只不过戴了一顶帽。
   醒来往脑后一模,我的辫没了,却留下一个辫桩。若有所失。打开新闻联播,又发现,或主或奴,许多人的脑后都凸现一节辫根。我想起法国老太的设问,猛然觉得,老人并不寡闻。真正懵昧的是我,外加众多:我们置体庐山,环裹云雾,常常看不清自己的真面目,更何况那后脑勺。
  -- 杜青钢,2017,10,25。

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 16:41
Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Les cafés 咖啡馆 : en France, les cafés jouent un rôle central dans la vie sociale. Ils sont les lieux de rendez-vous, de réunions et de créations de liens sociaux. C'est là aussi qu'on étudie, qu'on se ressource, qu'on se détend. Quand je vivais à Paris, étudiante d'abord, c'est dans les cafés que je faisais tous mes devoirs, et plus tard, en activité professionnelle, c'est dans les cafés que je retrouvais mes amis ou tout simplement me réfugiais pour lire, regarder les passants dans la rue, rêvais, tout en échappant à l'environnement monotone de mon appartement. Quand je suis arrivée à Pékin en 1987, au cours de mes longues balades à vélo à travers la ville, je cherchais des endroits où j'aurais pu faire une pause et qui ne soit pas un stand dans la rue servant de la limonade ou de la bière chaude, ou encore un restaurant ou une maison de thé luxueuse ou bien encore un salon dans un hall de grand hôtel, uniquement ouvert au non-chinois. Un endroit qui se serait apparenté à un café, convivial, servant des boissons simples dont du café et où j'aurais pu m'asseoir et lire ou écrire.  Tout à fait fortuitement, j'en découvris un sur la rue Di'anmenwai 地安门外大街 près de la Tour du Tambour 鼓楼, le "Café de la Paix Terrestre - Di'anmen kafeiting 地安门咖啡厅"*, qui servait des sodas chimiques, de la bière et du café soluble. J'en fis mon lieu favori pour étudier le chinois, donner des rendez-vous et communiquais ainsi à mes amis chinois le goût de fréquenter les cafés. Le café de Di'anmen n'existe plus. Les temps ont changé. On trouve maintenant des cafés partout dans Pékin (et pas que des Starbucks) qui servent un excellent expresso. Dans chacun des lieux que ma vie quotidienne m'amène à fréquenter j'ai mon café favori.

*du nom de la rue où il se tenait

Cafés

The cafés serve as a center of social life in France. They are the meeting place, the neighborhood hub, the rendezvous spot, the networking source, a place to relax or to refuel - the social and political pulse of the city. When I lived in Paris I would meet my friends in cafés. I would also sit alone in cafés reading a book, studying or watching the pedestrians go by. When I arrived in Beijing in 1987, I looked for cafés as I wished to resume here this delightful occupation. Besides very expensive bars in big hotels, the exclusivity of the non-Chinese population, there was none… but one, which I accidentally discovered on the second floor of a small store next to the Drum Tower 鼓楼: the " Door of the Earthly Peace Coffee Shop - Di'anmen kafei ting - 地安门咖啡厅"* which served only warm sodas and beers and a rather light instant coffee. Anyway, I made it my favorite place for studying Chinese and introduced there my “sitting-in-cafés” habit to my Chinese friends. Things have now changed…The "Dianmen kafei ting" no longer exists, but I find cafés all over Beijing and have my favourite one in every place my daily life takes me to.

* the name of street where the coffee-shop stood

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944)  - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944) - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) -   Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) - Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 03:06
Shanxi, Festival international de la photographie de Pingyao - 平遥国际摄影节, 山西省

Shanxi, Festival international de la photographie de Pingyao - 平遥国际摄影节, 山西省

Man Ray "Le violon d'Ingres" - "Ingres' violin" Man Ray

Man Ray "Le violon d'Ingres" - "Ingres' violin" Man Ray

Le corps de la femme comme...

L' artiste surréaliste américain, Man Ray, qui passa en France la plus grande partie  de sa vie, de 1926 jusqu'à sa mort en 1976, prit en 1924 une photographie de sa muse, Kiki de Montparnasse, sur laquelle l'application de deux ouïes au bas de son dos nu, l'identifie à un violoncelle.

La photographie de cette femme dont le dos nu est tatoué d'un motif identique à celui sur le vase à côté d'elle, me rappelle la photographie de Man Ray et la tendance "chauviniste-mâle", en Occident, d'identifier à des objets le corps féminin.

 

The female body as…

The American surrealist artist Man Ray, who lived in France most of his life, from 1926 until his death in 1976, took in 1924 a photograph of his French muse, Kiki de Montparnasse, entitled “Ingres’s Violin”, depicting her body as a cello…

This beautiful photograph of a woman identified to a vase, strangely reminds me of Man Ray’s photograph and of the male-chauvinistic tendency in Occident to objectify the female body.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 07:13

(j'ai rassemblé ici tous les articles que j'avais publié auparavant sur la calligraphie chinoise)

                                          La calligraphie chinoise

            Une forme d'écriture mais également un art majeur et un "art d'être"

La calligraphie au pinceau des caractères chinois, pourtant indissociable de l'écriture et de son aspect utilitaire, est considérée en Chine comme un art majeur dont la peinture traditionnelle est, d'ailleurs, directement issue. A l'heure actuelle, où les caractères chinois sont écrits par tous à la pointe bille, au stylo ou à l'ordinateur, elle est devenue d’autant plus un art à part entière enseigné à l'école, pratiqué par beaucoup d'amateurs et de grands artistes.

"La calligraphie chinoise (en tant qu'art) n'est ni une écriture appliquée, ni une écriture enjolivée. Elle bannit la stylisation arbitraire des formes et plus encore le rajout décoratif. L'unique préoccupation du calligraphe chinois est de donner vie aux caractères, de les animer sans les forcer en rien. Il met sa sensibilité au service de l'écriture puis en vient, par un renversement subtil, à se servir de l'écriture pour exprimer sa sensibilité personnelle. C'est à la faveur de ce renversement que l'écriture chinoise devient un moyen d'expression d'une richesse et d'une finesse extrême." cf. "L'art chinois de l'écriture " de Jean-François Billeter

L'art de la calligraphie relève également du domaine spirituel et de la maîtrise de soi :

"Le pinceau n'est pas un outil fruste comme la plume, mais un instrument qui enregistre avec la fidélité d'un séismographe les infléchissements les plus légers du geste aussi bien que les écarts les plus soudains. Le calligraphe chinois s'en sert pour capter les forces qui viennent du plus profond de lui-même. cf. "L'art chinois de l'écriture" de Jean-François Billeter

Tous les grands calligraphes ont consacré leur vie entière à cet art. Il leur a fallu des dizaines d'années avant de devenir des calligraphes reconnus.

 

Un peu d’histoire

L'origine des caractères chinois remonte à plus de trois mille ans. Le premier style d'écriture, datant de la dynastie des Shang (1600–1046 av. J.-C.), a pu être connu à travers les inscriptions divinatoires que l'on a retrouvées sur des os d'animaux ou des carapaces de tortues : les jia gu wen - 甲骨文(甲骨 jia gu voulant dire « carapace » et « os »). Ces caractères sont des pictogrammes et ont l’aspect de l’objet qu’ils désignent. Plus de cinq mille caractères ont été identifiés. Ils ont donné naissance aux caractères encore en vigueur actuellement mais sont cependant la seule forme d'écriture qui ait disparu.

Ci-dessous, trois rangées de jiaguwen - 甲骨文 représentant des animaux avec en-dessous les caractères actuels qui en dérivent.

 

Jiaguwen - 甲骨文 Première rangée, de gauche à droite : Tigre, Cochon, Cerf, Biche, Eléphant, Lapin, Chien ; deuxième rangée, de gauche à droite : Bei (monstre mythique), Moineau, Oiseau chanteur, Faisan, Poisson, Tortue, Oiseau ; troisième rangée, de gauche à droite : Hirondelle, Ver à soie, Dragon, Boeuf, Cheval, Chèvre, Bête féroce

Jiaguwen - 甲骨文 Première rangée, de gauche à droite : Tigre, Cochon, Cerf, Biche, Eléphant, Lapin, Chien ; deuxième rangée, de gauche à droite : Bei (monstre mythique), Moineau, Oiseau chanteur, Faisan, Poisson, Tortue, Oiseau ; troisième rangée, de gauche à droite : Hirondelle, Ver à soie, Dragon, Boeuf, Cheval, Chèvre, Bête féroce

Deux nouveaux styles d'écriture identiques datant de la dynastie suivante, celle des Zhou (1046-771 av. J.-C.), se retrouvent gravés sur les bronzes et sur les sceaux. D'où leurs noms de style sigillaire - 篆书 zhuanshu (篆 zhuan voulant dire sceau) et style des bronzes - 金文 jinwen (金 jin voulant dire bronze). Ce style est encore utilisé pour les sceaux, pour les enseignes ou comme ornement. La lecture d'un grand nombre de ces caractères demande un entraînement particulier.

Style sigillaire - 篆书 zhuanshu

Style sigillaire - 篆书 zhuanshu

Après l'unification de l'empire chinois par Jin Shi Huangdi - qin'shi'h, en 221 avant J.C, et l’unification de l’écriture, la calligraphie au pinceau fait son apparition. Elle est l’apanage des lettrés, hommes de culture et de pouvoir – poètes, écrivains, philosophes, historiens, politiciens occupant souvent des postes importants au gouvernement. Un nouveau style d'écriture apparaît qu’utilisent donc les officiels de la cour, le style des scribes ou de chancellerie - 隶书 lishu (li voulant dire « employé », « scribe »). Les caractères sont très proches des caractères actuels et sont lisibles par tout le monde.

Style des scribes ou de chancellerie - 隶书 lishu

Style des scribes ou de chancellerie - 隶书 lishu

Sous la dynastie des Han, au troisième siècle de notre ère, apparaît le style "normal" ou "régulier"- 楷书. Le tracé des caractères doit suivre très strictement des règles dictant l’ordre et le sens des traits (voir paragraphe « un peu de technique »). C'est maintenant le style qui est enseigné de prime abord dans les écoles et est utilisé couramment en imprimerie.

Style régulier -  楷书 kaishu

Style régulier - 楷书 kaishu

A la même époque, se développe une "déformation" du style régulier, une façon beaucoup plus rapide mais lisible d'écrire les caractères. Il s'agit du style courant - 行书 xingshu (xing voulant dire « fluide »). C'est également, approximativement, le style qu'utilisent naturellement tous les chinois quand ils écrivent rapidement à la pointe bille ou au stylo.

Style courant - 行书 xingshu
Style courant - 行书 xingshu

Style courant - 行书 xingshu

Le style cursif, développé également sous la dynastie Han, est composé de caractères modifiés pour la notation rapide. Il est appelé "écriture d'herbe" - 草书 caoshu ( cao voulant dire « herbe ») pour sa ressemblance à des herbes balayées par le vent. C'est une écriture presque aussi difficile à déchiffrer pour les chinois que la sténographie pour les occidentaux. C'est pourtant un style qui a toujours gagné la faveur des calligraphes, sans doute parce que c'est le style le plus libre et que c’est à travers lui qu'ils arrivent le mieux à s'exprimer.

 

Style cursif  - 草书 caoshu

Style cursif - 草书 caoshu

Un peu de technique

L'écriture chinoise est composée de milliers de caractères et chaque caractère correspond à un son et à un mot. Les écoliers chinois apprennent à tracer les caractères à la plume ou à la pointe bille (calligraphie à pointe dure - 硬笔书法) mais également au pinceau (calligraphie à pointe souple转笔书法 ). Avoir une belle écriture est une marque d'éducation et de culture.

Quelque soit le style de calligraphie utilisé, le tracé des caractères doit suivre des règles très strictes (qui deviennent rapidement des réflexes, bien entendu) pour que le caractère soit lisible et équilibré.

Chaque caractère doit tenir dans un carré parfait (imaginé) et les traits doivent être tracés dans un sens et un ordre précis.

De manière générale on trace les traits dans cet ordre : d'abord le ou les traits du haut, ensuite le ou les traits du milieu, puis le ou les traits à gauche, le ou les traits à droite et en dernier le ou les traits du bas. Si un caractère est lui-même composé de plusieurs caractères de base (appelés "clé - 部首 bushou), on trace d'abord le caractère du haut (en respectant l'ordre des traits), ensuite le caractère du milieu, puis le caractère de gauche et le caractère de droite et, en dernier, le caractère du bas.

Il existe huit types de traits et environ 200 clés qui composent les 50 000 et plus caractères chinois répertoriés. Mais 4000 à 5000 caractères environ suffisent pour la langue courante.

On retrouve les huit types de traits dans le caractère yong, ci-dessous, qui veut dire "éternité", et que tous les étudiants en calligraphie chinoise connaissent immanquablement.

 

Le caractère yong - 永

Le caractère yong - 永

1. le point - dian (tracé de haut en bas)

2. le trait horizontal - heng (tracé de gauche à droite)

3. le trait vertical - shu (tracé de haut en bas)

2 + 3 et 5 + 6. le trait brisé - 横折 hengzhe (le pinceau monte vers la droite, tourne et descend vers la gauche)

3 + 4. le crochet - gou (le pinceau descend et remonte vers la gauche)

5. le trait relevé - ti (tracé de bas en haut)

6 et 7. le trait descendant vers la gauche - pie

8. le trait descendant vers la droite - na

Le cours de calligraphie

Pour commencer, on recopie inlassablement les écrits des grands maîtres estampés à partir de stèles anciennes. Ces écrits estampés sont rassemblés dans des livrets appelés 字帖 zitie, outils bien connus des apprentis calligraphes. Cet exercice qui consiste à recopier des zitie peut être pratiqué pendant des années. Il en existe un nombre incalculable reproduisant des textes anciens historiques, littéraires, philosophiques, poétiques etc… et correspondant à tous les styles de calligraphie (voir plus haut). Certains estampages sont accompagnés de conseils pour le tracé des caractères ou pour la mise en page du texte calligraphié.

 

 

Exemples de zitie - 字帖
Exemples de zitie - 字帖
Exemples de zitie - 字帖

Exemples de zitie - 字帖

La tenue du pinceau, le maintien, la concentration, le contrôle du souffle, un état d'esprit paisible, sont d'une importance capitale. On compare souvent la pratique de la calligraphie au taiqi chuan ou à la méditation.

A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..
A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..
A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..
A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..
A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..

A l'école de calligraphie de Pékin - 北京书法学校, il y a quelques années (cela n'existe plus maintenant) des cours étaient organisés le dimanche pour les amateurs. J'étais la seule femme et la seule étrangère à assister au cours. L'école n'est maintenant ouverte qu'aux étudiants..

Les Quatre Trésors du Lettré – 文房四宝 wenfang si bao

Nous avons vu que, sous la Chine impériale, le maniement du pinceau, le seul moyen utilisé à l'époque pour écrire les caractères chinois, était réservé aux « lettrés », ceux qui avaient pu faire des études.

Et le lettré, pour écrire, s'entourait d'ustensiles, souvent savamment travaillés, chefs-d’œuvre artisanaux dont le raffinement s'est développé et diversifié au long des millénaires.
Ces outils - encre, pierre à encre, pinceau, papier - choisis avec le plus grand soin et considérés avec le plus grand respect, ont été très tôt appelés les Quatre Trésors du Lettré - 文房四宝 (wenfang si bao), littéralement "les Quatre Trésors du Cabinet d'Etude". Les Quatre Trésors du Lettré sont, encore à notre époque, toujours choisis et entretenus par leurs utilisateurs avec beaucoup de soin et d’amour. Parce que la composition des "Quatre Trésors du Lettré" repose strictement sur des matières naturelles, le connaisseur qui les manipule y voit un sésame pour la relation homme-univers, cette notion d'harmonie générale qui est le fondement de la pensée chinoise.

 

 

Pinceau, pose pinceau, bâton d'encre, pierre à encre avec couvercle, godet et cuillère pour verser l'eau sur la pierre à encre, presse-papiers (barres en bronze gravées)

Pinceau, pose pinceau, bâton d'encre, pierre à encre avec couvercle, godet et cuillère pour verser l'eau sur la pierre à encre, presse-papiers (barres en bronze gravées)

Le pinceau – 毛笔 maobi

En poils de chèvre (souples), de belette (durs) ou de chèvre et de belette mélangés. Le choix de leur épaisseur, de leur longueur et de leur dureté dépend de la taille et du style des caractères que l’on veut tracer. Les pinceaux sont transportés roulés dans de petites nattes en osier et rangés de préférence suspendus la tête en bas, notamment s’ils ne sont pas secs (ils doivent être rincés après chaque utilisation). Les très grosses brosses servent à lisser et débarrasser le papier de ses impuretés. Les porte-pinceaux sont en eux-mêmes de véritables œuvres d'art.

 

La calligraphie chinoise - 中国书法
La calligraphie chinoise - 中国书法

L'encre - (mo)

Elle se présente sous forme de bâtons richement décorés. Ce bâton est composé de noir de fumée, de colle et de matières végétales. Le noir de fumée est obtenu par combustion de diverses matières (bois de sapin, huiles...) qui donnent des qualités d'encre différentes.
L'encre liquide est obtenue en frottant le bâton sur une "pierre à encre" sur laquelle on a versé un peu d'eau.

On peut acheter dans le commerce de l'encre liquide déjà toute faite, vendue dans des flacons, pratique pour l'utilisation en classe mais moins "dans les règles de l'art".

Bâtons d'encre avec leur emballage

Bâtons d'encre avec leur emballage

La pierre à encre - 砚台(yantai)

C'est sur elle qu'on délaie le bâton d'encre en le frottant dans un peu d'eau. Traditionnellement, les "pierres à encre" sont taillées dans la pierre, mais au cours de fouilles archéologiques on a découvert des encriers très anciens en jade, en laque, en métal (bronze, argent) ou en porcelaine. La pierre à encre est en elle-même un objet d’art très précieux qui attire de nombreux collectionneurs. Elle est choisie avec soin pour sa matière, son décor et la qualité de sa surface. Le moment où l'on délaie l'encre est un moment de recueillement. On  se concentre en pensant aux caractères que l'on va calligraphier ou en parcourant un livre de modèles (zitie - 字帖), c'est pourquoi je ne penche pas pour l'utilisation de l'encre toute faite (que je qualifierai de l'encre des paresseux) car elle supprime ce moment que je trouve moi-même très important.

Pierres à encre dont deux avec couvercle

Pierres à encre dont deux avec couvercle

Cette pierre à encre comporte une incrustation de jade et une chauve-souris est sculptée sur son bord et sur son couvercle. La chauve-souris porte bonheur. C'est un motif que l'on retrouve sur de nombreux bâtiments anciens notamment à la Cité Interdite à Beijing.

Cette pierre à encre comporte une incrustation de jade et une chauve-souris est sculptée sur son bord et sur son couvercle. La chauve-souris porte bonheur. C'est un motif que l'on retrouve sur de nombreux bâtiments anciens notamment à la Cité Interdite à Beijing.

Le papier - 宣纸(xuanzhi)

Son choix est aussi très étudié. Il existe toutes sortes de qualité de papier, plus ou moins absorbant,plus ou moins blanc et se présentant sous toutes sortes de taille.

Pour s'entraîner, on peut utiliser du papier plus grossier, de couleur écrue, fabriqué avec des fibres de bambou et d'un faible coût, le "maobianzhi - 毛边纸"

Pour réaliser une belle calligraphie on utilise du  "xuanzhi - 宣纸", papier fabriqué avec de la paille de riz.

Il existe aussi du papier rouge porte-bonheur pour la calligraphie des sentences parallèles du nouvel an  (les duilian - 对联), les mariages, les vœux en général.

 

 

 

Quelques feuilles de papier

Quelques feuilles de papier

A l’école de calligraphie de Pékin – 北京书法学校 – les professeurs sont « réquisitionnés » pour tracer les  duilian – 对联 qui vont être collés à l’entrée des unités de travail.

A l’école de calligraphie de Pékin – 北京书法学校 – les professeurs sont « réquisitionnés » pour tracer les duilian – 对联 qui vont être collés à l’entrée des unités de travail.

 Des adresses à Beijing :  

                                                                                                   

1. Pour acheter du matériel de calligraphie (trésors du lettré et livres de  modèles)                   

 

On peut se procurer du matériel un peu partout dans Beijing y compris dans certains grands magasins et grandes librairies, mais les lieux les plus réputés sont :

 

Dans la rue Liulichang - 琉璃厂, dans le quartier de Xuanwu - 宣武区, au sud de Hepingmen - 和平门, on trouve de nombreux d'articles pour calligraphie dont les plus anciens et célèbres sont :

           - Rongbaozhai - 荣宝斋, 19 Liulichang West st., Xuanwu district 宣武区琉璃厂西街19号 

           - Yidege - 一得阁, 44 Liulichang West st., Xuanwu district 宣武区琉璃厂西街44号  

           - Jiguge - 汲古阁, 134 Liulichang East st., Xuanwu district 宣武区琉璃厂东街134号 

           

Dans la rue du 4 mai (wusi dajie), quartier de Dongcheng, 东城区五四大街, les                            magasins d'art en face de la National Gallery - 中国美术馆  vendent tous du matériel                   pour calligraphie                                                                                                                                      

2. Pour voir des expositions de calligraphie :

 

Musée de la capitale 首都博物馆

16 Fuxingmenwaidajie, Xicheng district

西城区复兴门外大街16

 

National Gallery  中国美术馆

Wusi dajie, Dongcheng district

东城区五四大街

 

Kuai Xue Hall Calligraphy Museum 快雪堂书法博物馆

rive nord du lac à l'intérieur du Parc Beihai, Xicheng district

西城区北海公园

                      

Références de lectures :

 

« L’art chinois de l’écriture » de Jean-François Biller, éd. Skira, 2001

 

« Chinese calligraphy » de Chen Tingyou, China Intercontinental Press, 2003 (en vente au Magasin de l’Amitié - 友谊商店 ou à la librairie du Musée de la Capitale - 首都博物馆)

 

« L’écriture chinoise » de Viviane Alleton, coll. « Que sais-je ? », éd. P.U.F, 2005

La librairie du Musée de la Capitale - 首都博物馆 présente tout un choix de livres en français ou en anglais sur la calligraphie et l’écriture chinoises.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 08:41
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Coucher de soleil sur la Grande Muraille à Gubeikou - 傍晚的古北口长城
Partager cet article
Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 06:37

Je relate ici (un peu tardivement) un voyage que j'ai fait en janvier de cette année dans le sud des provinces du Gansu et du Shaanxi avec l'association humanitaire  "Les enfants de Madaifu - 马大夫之家". Je ne vais pas me substituer à cette association pour décrire en long et en large le concept d'"orphelinat hors les murs" qu'elle a développé avec succès et qui, de façon efficace et positive, soutient la scolarisation d'enfants orphelins recueillis par des proches qui n'ont malheureusement pas les moyens de les envoyer à l'école, voire même de les nourrir et les habiller. Je vous invite à vous rendre sur le site de l'association : www.madaifu.org

Sud du Gansu et du Shaanxi (voir les croix rouges)

Sud du Gansu et du Shaanxi (voir les croix rouges)

Dans les montagnes du sud du Gansu 甘南 et du Shaanxi 陕西

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Il y a des villages... On accède encore à certains par des chemins de terre, mais plus pour longtemps. Les routes, au fil des années, ont été carrossées et, surtout, les villages sont petit à petit déplacés le long d'axes routiers au bas de la montagne. Cette pratique relève de la volonté du gouvernement chinois d'urbaniser tout le pays. Les paysans doivent donc, petit à petit, emménager dans des villages neufs, aux maisons de béton, construites le long de routes goudronnées tracées au cordeau. C'est plus pratique pour rejoindre la ville, cela rend les paysans plus accessibles (et ainsi plus faciles à contrôler), mais l'âme des villages est en train de disparaître.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

La population des villages comprend essentiellement des personnes âgées qui cultivent la terre, élèvent des poules, des porcs, des chèvres et des moutons. Elles s'occupent de leurs petits-enfants dont les parents travaillent dans les villes, quelquefois à l'autre bout du pays. Les enfants en âge d'aller au collège ou au lycée sont en pension dans les petites villes alentour et retournent chez eux en fin de semaine et pour les vacances. Pas tous ne vont jusqu'au lycée. Un grand nombre se met au travail... ils se font manoeuvres sur des chantiers, serveurs dans les restaurants des grandes villes, vont grossir la population des mingong 民工, les migrants, et ne rentrent plus au village, où plus tard ils confieront leur progéniture à leur parents, que pour le nouvel an chinois.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Marchand ambulant

Marchand ambulant

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Les maisons d'adobe abandonnées retournent lentement à la nature.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Et la population déplacée dans les maisons de béton des nouveaux villages tente d'y trouver ses marques.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Les murs de béton se prêtent mieux que ceux d'adobe à la propagande gouvernementale

Les murs de béton se prêtent mieux que ceux d'adobe à la propagande gouvernementale

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Anciennes ou neuves les maisons sont toujours bâties sur le même modèle : à l'intérieur de trois corps de bâtiments contenant chacun une seule pièce, une grande cour pour stocker le bois, les briques, du bric-à-brac et y abriter les poules et les cochons... Les maisons modernes avec des cours tout en carreaux et béton s'y prêtent moins bien.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Une parabole solaire pour chauffer l'eau offerte par la commune

Une parabole solaire pour chauffer l'eau offerte par la commune

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Une machine pour fabriquer les nouilles (la base de l'alimentation dans les deux régions est la nouille de blé).

Une machine pour fabriquer les nouilles (la base de l'alimentation dans les deux régions est la nouille de blé).

Les portes des maisons sont recouvertes d'un tissu. Les portes étant tout le temps ouvertes, le rideau de tissu arrête le froid et les insectes.
 

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Les bandes de papier le long des montants des portes sont les "duilian 对联", des sentences porte-bonheur que l'on colle au moment du nouvel an chinois.

Les personnages sur les portes sont les "menshen 门神 les dieux des portes", qui assurent la protection de la maison.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

A l'intérieur de la maison, le kang 炕, est la pièce maîtresse. C'est une plateforme de brique chauffée de l'intérieur par un conduit venant d'un feu ou d'un poêle. C'est le seul lieu chauffé de la maison. Sur cette plateforme, on mange, on y reçoit les visiteurs et, le soir venu, toute la famille déroule des couettes et s'installe dessus pour dormir.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Le second élément important est l'autel des ancêtres qui se réduit maintenant le plus souvent à des calligraphies, quelques fruits et des photos des ancêtres. Mao Zedong - 毛泽东 y fait aussi quelquefois bonne figure.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Xi Jingping 习近平 et son épouse Peng Liyuan 彭丽媛 sont aussi à l'honneur sur les murs mais n'ont pas droit à l'autel des ancêtres.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

On affiche aussi les bonnes notes des élèves de la famille.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Le papier journal protège les murs de l'humidité et on emballe dans des sacs en plastique ce que l'on ne veut pas qui soit mangé par les rats.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Les murs recueillent aussi les souvenirs et les objets favoris.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

Dans le coin cuisine, un portrait du dieu des cuisines "一家之王 le roi de la maisonnée"

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Une machine à fabriquer les nouilles

Une machine à fabriquer les nouilles

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村

La fleur de l'âge. Ils vont au collège, au lycée, à l'université et grandissent maintenant en ville, loin du village qui les a vus naître. Ils sont devenus très différents des grands-parents ou parents qui les ont élevés et quitteront un jour leur village pour toujours. Si je les ai rencontrés c'est qu'ils étaient rentrés chez eux pour le nouvel an chinois.

Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Dans les campagnes du Gansu et du Shaanxi - 甘肃和陕西的乡村
Partager cet article
Repost0