Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 10:15

Le lotus (en chinois 莲花 lianhua ou 荷花 hehua) est dans les croyances bouddhistes symbole de pureté, de perfection et de force de caractère. Naissant dans la boue mais croissant dans des eaux claires et limpides, sa tige pliant facilement mais difficile à briser, il représente la pureté du corps, de la parole et de l'esprit qui flottent au-dessus des eaux boueuses de l'attachement et du désir. Il symbolise l'être vertueux qui ne cède pas aux mauvaises influences et fait face aux difficultés avec optimisme.

Le Bouddha est souvent représenté assis sur une feuille ou un bouton de lotus géant. Selon la légende, il serait né sachant déjà marcher et, partout où il mettait le pied, des fleurs de lotus s'épanouissaient.

Zhou Dunyi - 周惇颐 (10171073), penseur néo-confucéen et officiel incorruptible sous la dynastie des Song (1127–1279) a, dans une poésie très célèbre,爱莲说 ai lian shuo - De mon amour pour le lotus》,exprimé son engouement pour cette fleur. C’est en 1071, après avoir creusé une mare devant chez lui dans laquelle il planta des lotus, qu’il écrivit cette poésie. 

 

水陆草木之花     爱者甚蕃

晋陶渊明独爱菊     自李唐来世人甚爱牡丹

予独爱莲之出淤泥而不染    濯清涟而不妖

中通外直    不蔓不枝

香远益清    亭亭净植

可远观而不可亵玩焉

予谓菊     花之隐逸者也

牡丹花之富贵者也    莲花之君子者也

噫  菊之爱    陶后鲜有闻

莲之爱    同予者何人

牡丹之爱    宜乎众矣

 

Transcription en pinyin

shui^ lu`  cao^  mu` zhi-  hua-        ke^   ai`  zhe^ shen` fan

jin` tao yuan- mingduai` ju      zi` litanglaishi` renshen` ai`  mu^ dan-

yuduai`  lianzhi  chu  yu nierbu` ran^      zhuoqing- lianerbu` yao-

zhong  tong  wai` zhi’        bu` manbu`  zhi-

xiang-  yuan^ yi` qing       tingtingjing`  zhi

keyuan^ guan erbu`  ke^ xie` wanyan-

yuwei`  ju’       hua-  zhi-  yin^  yi`   zhe^  ye^

mu^ dan- hua- zhi   fu`   gui`  zhe^ ye^        lianhua- zhi-  jun-   zi^  zhe^ ye^

yi-      juzhi-   ai`       taohou` xian^ you^ wen

lianzhi-   ai`        tongyuzhe^ he^  ren

mu^ dan-  zhi-   ai`    yi^   huzhong` yi^

 

Traduction française

« Parmi les fleurs, arbres et végétaux, terrestres ou aquatiques, nombreux sont ceux dignes d’être aimés. Tao Yuanming (1), de la dynastie des Jin, avait une préférence pour le chrysanthème. Depuis l’époque du clan des Li des Tang (2), c’est la pivoine que le plus grand nombre aime passionnément. Mais, quant à moi, je n’aime que le lotus, car il naît dans la vase sans en être souillé et, baigné par l’onde claire ne cherche pas à séduire. Sa tige est unie et rectiligne, il n’est ni tortueux ni divergeant. Son parfum pur porte au loin, droit et majestueux est son maintien. On peut l’admirer à distance, sans jamais pouvoir le profaner. Pour moi, le chrysanthème est la fleur de l’ermite ; la pivoine, celle du noble et riche ; et le lotus, celle de l’homme de bien. L’amour pour le chrysanthème, peu l’ont exprimé après Tao Yuanming ; l’amour du lotus, quelqu’un le partage-t’il avec moi ? L’amour de la pivoine (3), c’est semble-t-il celui du plus grand nombre. »

(1) Tao Yuanming (陶渊明 táo yuānmíng) (c. 365-427), écrivain et poète sous la dynastie des Jin de l'est (东晋 dong-jin`), 317-420

(2) La dynastie des Tang ( [táng]) ou dynastie du clan des Li (李唐 [lǐtáng] 618-907  qui a précédé la dynastie des Tang du Sud (南唐 [nántáng]) (937-976)

(3) La pivoine (牡丹花 mu^ dan- hua-) est la fleur chinoise par excellence

 

Les lotus du parc Beihai - 北海公园 - à Beijing 

Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Le lotus en Chine, symbole de pureté - 莲花是中国纯洁的象征
Partager cet article
Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 11:39

En pleine pandémie, les visites de la Cité Interdite ont récemment repris sous plusieurs conditions : présentation de son "traçage" du jour, au vert ; prise de température et réservation préalable en ligne, le nombre de visiteurs par jour étant limité à 5000 au lieu de la limitation à 80 000 en temps normal. Et comme il n'y a pas de touristes venus de province ou de l'étranger et que les pékinois ne sont pas nombreux à s'aventurer dehors, la Cité Interdite est presque déserte, on l'a pour soi.... magnifique de tranquillité, de splendeur, de majesté... On oublie qu'elle est située au cœur de Beijing et qu'à trois cent mètres au sud, la ville gronde ... 

Un peu d'histoire

La Cité Interdite - 紫禁城  zijin cheng (Cité pourpre interdite) à Pékin, appelée maintenant Musée du Palais - 故宫博物院, fut construite entre 1406 et 1420 sur le site de l'ancienne cité impériale de l'empereur mongol Kubilai Khan, quand l'empereur Yongle des Ming décida de rétablir à Beiing la capitale de l'empire qui, au début de la dynastie des Ming avait été déplacée à Nankin. De 1420 à 1644 elle fut le lieu de résidence de 14 empereurs de la dynastie des Ming. En 1644, la dynastie des Qing, qui succéda à celle des Ming, garda ses quartiers dans la Cité Interdite, rompant ainsi avec la tradition qui voulait qu'une nouvelle dynastie s'installe dans un nouveau palais. Dix empereurs s'y succédèrent jusqu'à l'abdication de Puyi - 溥仪, le dernier empereur de l'histoire de Chine, le 12 février 1912. La nouvelle République de Chine, par décret, autorisa Puyi à résider avec sa famille dans la Cité Interdite, mais ce dernier en fut expulsé en 1924 quand le seigneur de guerre Feng Yuxiang - 冯玉祥 prit le contrôle de Beijing après un coup d'état. 

Habitée par des empereurs pendant plus de cinq siècles, la Cité Interdite regorgeait d'objets de grande valeur qui furent exposés au public dans un musée aménagé dans la cité. Ils en furent extraits, par sécurité,  au moment de la guerre sino-japonaise et furent ensuite régulièrement déplacés pendant de nombreuses années, jusqu'à ce que Tchang Kaï-shek - 蒋介石 décida en 1947, en pleine guerre civile, de transférer un grand nombre de ces trésors à Taïwan, transfert qui fut par la suite qualifié de "vol" par Mao Zedong - 毛泽东et les communistes. Mais cela aura sans doute permis de sauvegarder une grande partie du patrimoine national des destructions des gardes rouges pendant la Révolution Culturelle déclenchée en 1966. Ces trésors sont maintenant exposés dans le magnifique Musée national du palais à Taïpei. 

Ce n'est d'ailleurs que grâce à la présence d'esprit et au discernement de Zhou Enlai - 周恩来, influent premier ministre sous Mao Zedong, que la Cité Interdite échappa aux coups de pioche des gardes rouges. Sachant comment ces derniers traitaient ce qu'ils appelaient "la vieille culture - 旧文化", il ordonna la fermeture des portes de la cité et la fit garder par l'armée. 

La Cité Interdite, inscrite par l'UNESCO au Patrimoine mondial de l'humanité en 1987, est maintenant un musée. Les "9999 pièces", selon la légende, qui constituent la cité, continuent toujours à être restaurées les unes après les autres et ouvertes au public, si bien que, chaque fois qu'on s'y rend, il y a un nouvel espace à visiter. Les bureaux administratifs qui occupent encore un certain nombre de bâtiments vont petit à petit être déplacés à l'extérieur, si bien que la Cité Interdite deviendra un musée à part entière. 

Quelques chiffres 

La Cité Interdite est considérée comme l'un des cinq grands palais du monde, partageant la vedette avec le Château de Versailles, le Palais de Buckingham, la Maison Blanche et le Kremlin.

Faisant 750 mètres d'Est en Ouest et 960 mètres du Nord au Sud et occupant une superficie de 72 ha, dont 50 ha de cours et jardins,  elle est le plus grand palais du monde ancien.  Entourée d'une muraille de 10 m de haut sur 6 m de large, elle-même cernée d'une douve large de 52 mètres, on y accède par quatre portes situées aux quatre points cardinaux. La porte principale Wu Men 无门, au sud, donne sur la Place Tian'an men - 天安门广场  - la Place de la Paix céleste. 

La légende veut que la Cité Interdite comprenne 9999 pièces. Le chiffre dix mille - 万 wan , infinité dénombrable,  étant pour les anciens chinois un chiffre divin, seules les divinités pouvaient construire un palais de 10 000 pièces. Par ailleurs, le chiffre 9 est symbole de longévité. En réalité, d'après une étude menée en 1973, la Cité Interdite ne compterait que 8704 pièces. 

De nos jours, le Musée du Palais, dont les collections permanentes comprennent plus d'un million d'oeuvres et qui, par ailleurs, présente régulièrement des expositions temporaires très intéressantes, est le lieu le plus visité en Chine. 

 

 

 

 

 

 

Muraille à l'est

Muraille à l'est

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
Des employés à l'heure de la pause déjeuner - Les visiteurs ne rentrent pas à vélo.

Des employés à l'heure de la pause déjeuner - Les visiteurs ne rentrent pas à vélo.

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
Dans le lointain la coupole de l'Opéra National déssiné par Paul Andreur, au sud près de la Place Tian'an Men

Dans le lointain la coupole de l'Opéra National déssiné par Paul Andreur, au sud près de la Place Tian'an Men

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
Les immeubles modernes, à l'est de Beijing

Les immeubles modernes, à l'est de Beijing

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城

Séance de dessin en famille

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城

Séances photo

La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城
La Cité Interdite - 1 : immense et calme - 安静的浩渺紫禁城

Partager cet article
Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 15:46

La Cité Interdite à Pékin est hantée par son passé. Alors qu’à 300 m de là, plus au sud, sur la Place Tian’an Men, claquent les drapeaux rouges et sont placardés sur les murs les hauts-faits du parti communiste, il est depuis quelques temps de bon ton d’aller se promener dans la Cité Interdite en costume d'époque. 

La Cité Interdite fut sauvée de justesse, pendant la Révolution Culturelle, des coups de pioches et de hache des gardes rouges par Zhou Enlai, le clair-voyant et influent premier ministre de Mao. Quand il apprit que les gardes rouges avaient l'intention, avec l'assentiment muet de Mao, de s'attaquer à la "vieillerie culturelle" qu'était la Cité Interdite, il en fit d'urgence fermer les portes et la plaça sous la protection de l'armée. C'est ainsi que ce vestige de l'époque impériale tant honnie par le régime communiste est devenu le lieu de promenade privilégié de spectres féminins vêtus comme des courtisanes de la dynastie des Qing. 

 

 

La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神
La Cité Interdite - 2  : hantée par son passé et des revenantes impériales - 紫禁城的历代鬼神

Partager cet article
Repost0
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 15:36

Première journée où le port du masque n'est plus obligatoire en plein air. Les autres mesures de sécurité sont inchangées - traçage, prise de température, résidences et quartiers barricadés. Pour aller se balader sur les rares sites ouverts près de Beijing il faut réserver son entrée à l'avance, le nombre de visiteurs par jour étant limité. L'avantage est que les lieux sont presque déserts et, sans masque, on respire enfin la fraîcheur et la pureté de l'air et de l'eau !

La balade m'a rappelé ce poème de Li Bai - 李白, alors qu'il vivait retiré dans les montagnes, à un moment de sa vie où il découvrait le bouddhisme Zen.

(Li Bai- 李白 , 701-762 (sous la dynastie des Tang), connu aussi sous le nom de Li Bo, éternel exilé, est considéré comme un des plus grands poètes chinois de tous les temps)

 

山中问答

問余何意樓碧山,

笑而而不答心自閑。

桃花流水窅然去

别有天地非人間。

 

Un dialogue dans la montagne

On me demande pourquoi je vis dans le Mont Bleu *
je ris et ne réponds pas, le cœur libre,
les fleurs des pêchers s’éloignent au fil de l’eau
il y a sous le ciel un autre monde que celui des hommes

 

* une montagne dans le Hubei où a vécu Li Bai

 

 

Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游

Elles ont voulu immortaliser cette première journée sans masque après quatre mois passés le visage caché.

Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Beijing au temps du Coronavirus. 9 - 冠状病毒时代的北京. 9 - Une journée à Yudushan - 玉渡山一日游
Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 15:21

Beijing au temps du Coronavirus - Episode 8

Une situation qui risque de devenir pérenne

 

Oui, il faut bien le reconnaître, la situation sanitaire s’est ici nettement améliorée et on ne peut que s’en réjouir. Mais il va falloir s’habituer aux  mesures de sécurité liées au dé-confinement si on veut sortir et aller quelque part. L’obligation de réserver son entrée en ligne avant d’aller dans les musées, les parcs et les sites touristiques et celle de porter un masque, de se faire prendre la température et de montrer son « état de santé » sur son mobile avec l’appli de traçage où qu’on aille sont maintenant bien installées. Et je trouve ces mesures en fait plus difficilement supportables que le confinement lui-même car je n’en vois pas la fin…

En ce qui concerne l’application de traçage (elle s’appelle ici « 健康宝 – Trésor de santé » en chinois et « Health Kit » en anglais), je me demandais comment feraient les personnes qui n’ont pas de mobile ou s’en servent avec difficulté (les enfants, les personnes âgées). Seraient-elles contraintes de rester chez elles ? Et bien non, on peut sur son propre mobile y rajouter d’autres personnes en téléchargeant dessus la photo de leur pièce d’identité et en remplissant leurs données.  L’ « état de santé » est valable 24h (une journée entière), il suffit donc  d’ouvrir l’appli le matin et d’en faire une copie d’écran.  Car si, par malheur, on n’arrive pas à se connecter sur internet à l’entrée d’un lieu donné et qu’on ne peut donc pas ouvrir l’appli de traçage, on est bon pour rester à la porte.

 

 

 

 

Sommes-nous condamnés à vivre masqués ?

Beijing au temps du coronavirus. 8 - 冠状病毒时代的北京. 8
Beijing au temps du coronavirus. 8 - 冠状病毒时代的北京. 8
Beijing au temps du coronavirus. 8 - 冠状病毒时代的北京. 8
Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 06:45

Beijing au temps du Coronavirus – Episode 6

Un dé-confinement à toute petite vitesse

Ai-je été entendue ?  Il m’a été donné samedi l’occasion impatiemment attendue de sortir de la ville et surtout de revoir des amis après deux mois et demi de semi-confinement.

Au milieu de la semaine dernière, Huanghuacheng - 黄花城水长城 (la grande muraille sur l'eau) - un des nombreux accès touristiques à la Grande Muraille a été rouvert au public. Conditions : réserver son billet au moins un jour à l’avance, en ligne, pour limiter le nombre de visiteurs et, à l’entrée, prise de température et montrer sur l’application mobile de traçage du virus que, dans les 14 derniers jours, vous n’êtes par arrivé de province ou de l’étranger ou que vous n’avez pas circulé dans une zone à forte contamination.

Le nombre de contaminations quotidiennes à Beijing étant en baisse et celui de guérisons en hausse de façon notable les gens, encouragés également par un printemps exceptionnel,      s’enhardissent et commencent à sortir de leur tanière pour se promener. Les parcs, restés ouverts pendant toute l’épidémie et jusque là très peu fréquentés, sont maintenant envahis. On ne peut donc plus aller s’y promener librement comme avant, les conditions d’entrée étant désormais les mêmes que pour accéder à la muraille : réservation en ligne et obtention du feu vert sur l’application de traçage du virus (et de vos faits et gestes, cela va sans dire).

Ce tronçon de muraille très restauré et peu élevé ne présente pas le spectacle dramatique qu’offre la muraille sauvage que j’arpente habituellement en randonnée. Pour cela, il va me falloir attendre, les villages que l’on doit traverser pour y accéder sont encore tous barricadés

Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6

Je suis toujours très touchée par la bonne volonté avec laquelle les enfants se plient à l'obligation du port du masque

 

Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6
Beijing au temps du Coronavirus . 6 - 冠状病毒时代的北京. 6

Partager cet article
Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 16:51
Beijing au temps du Coronavirus . 5 - 冠状病毒时代的北京. 5

En contemplant le Printemps - 春望

Aujourd’hui, je me sens plutôt morose. Deux mois et demi passés en semi-confinement et deux mois et demi passés sans voir mes proches ni mes amis. Mon fils et ma belle-fille sont en Corée depuis la mi-janvier et ne peuvent toujours pas revenir à Beijing, et mes amis, à juste raison, se terrent chez eux. En voyant ce bel arbre rouge près de chez moi, tout en admirant et appréciant la force de la nature, j’ai également constaté son indifférence face à ce qui frappe en ce moment les humains, et il m’est venu à l’esprit cette première strophe d’un poème de Du Fu 杜甫 , poète chinois de la dynastie des Tang,  écrit en  757, en temps de guerre civile :

 

En contemplant le Printemps

Le pays est en ruine, mais montagnes et fleuves demeurent.

La cité au printemps se couvre de plantes et d’arbres touffus.

Emu par ces temps difficiles, les fleurs font venir mes larmes,

Démoralisé par la séparation, les oiseaux me serrent le coeur.

 

春望

國破山河在

城春草木深

感時花濺淚

恨别鳥驚心

 

(traduction : Jilian)

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 15:01

Nous sommes tous confinés, mais ne passons pas à côté du printemps  

咱们都被封闭了但是不要错过春天

Le nez à la fenêtre ou dans le petit parc à côté de la maison, nous ôtons une seconde nos masques pour humer le parfum des fleurs à peine écloses, nous ouvrons grands tous nos sens sur leurs corolles éclatantes, gardons précieusement en mémoire leur image, leur fraîcheur, leur jeunesse...pour rentrer les poser délicatement chez nous...

Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Beijing au temps du coronavirus : Printemps - 冠状病毒时代的北京 - 春天
Partager cet article
Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 16:43

Du jamais vu à Beijing depuis 32 ans que je vis ici ! Il y a quatre jours des mouettes crieuses ont fait leur apparition, en pleine ville, sur le petit lac à deux pas de chez moi.

La mouette crieuse, un oiseau de la famille des Larinae (cormorans, mouettes) - elle même une sous-espèce des Laridae (où l'on retrouve les sternes), se trouve partout dans le monde. Sédentaire en Grande-Bretagne, en Bretagne et sur les côtes méditerranéennes, c'est un oiseau migrateur ailleurs. En Asie, les mouettes voyagent de Sibérie jusqu'en Thaïlande.

Se peut-il que le grand calme qui règne sur Beijing en cette période d'épidémie, combiné à l'interdiction de la pêche sur le lac depuis un an leur assurant les vivres, aient attiré les mouettes pour y faire une pause au cours de leur grande migration ?

Les voir évoluer dans le grand ciel bleu de ce printemps naissant est un beau et réconfortant spectacle.

Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问
Beijing au temps du coronavirus : des mouettes en visite à Beijing - 冠状病毒时代的北京 - 海鸥来北京访问

Pour vous occuper pendant cette période de confinement que vous traversez, je vous propose une petite visite de Mandarin Factory, une boutique en ligne qui propose de jolis articles chinois ou d'inspiration chinoise.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 14:17

Sans nom - 无名

Beijing au temps du Coronavirus - Etat d'âme - 冠状病毒时代的北京 - 心情状态
Partager cet article
Repost0