Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 07:44

On a la chance, en habitant Beijing, d'être à entre une et deux heures de route de nombreux accès à la Grande Muraille. C'est un terrain de jeu formidable pour les randonneurs, tout en montées et descentes bien raides qui suivent les lignes de crêtes. On y revient souvent et le paysage n'est jamais le même.... Le spectacle est magique. De retour de deux jours passés à chevaucher sur 25 kms, ce "dragon qui ondule sur la montagne", entre les sites de Jinshanling - 金山岭 Jinshanling et de Gubeikou - 古北口. Pluie diluvienne le premier jour et soleil le deuxième.

La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
La Grande Muraille, quand elle pleure et quand elle rit - 哭笑着的长城
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 16:15

Le 1er octobre, c’est une foule dense et patiente qui a envahi la Place Tian’an Men à Beijing pour célébrer les 72 ans de la RPC. Essentiellement des provinciaux, les pékinois profitant d’une semaine de congés pour aller respirer un autre air, ailleurs en Chine. Ils portent le nouveau masque sanitaire dernier cri, arborant le slogan “我爱你中国 (Chine, je t’aime) ” aux couleurs jaune et rouge du pays, dont la mode a été lancée par l’équipe des sportifs chinois aux JO de cet été. Ils ont tout intérêt à l’aimer, leur Chine, puisqu’ils n’ont, pour ainsi dire, plus le droit d’en sortir. Le pays se replie sur lui-même et ceux des 老百姓 laobaixing (les citoyens lamba) qui détiennent un passeport n’ont plus le droit de le renouveler. Quant aux étrangers, tout est fait pour les empêcher de venir ou de rester. Les élans de patriotisme sur la place m’ont paru tièdes par rapport aux années précédentes. Même le portrait de Mao, repeint régulièrement, a pris quelques cernes qu’il n’avait pas auparavant. Fait curieux, les 100 ans du Parti communiste chinois fêtés cette année, et dont les médias et les officiels nous rebattent sans cesse les oreilles, ne sont pas évoqués sur la place. Ce ne sont plus que les enfants qui agitent le drapeau rouge, les adultes, quant à eux, en posant devant le traditionnel bouquet d’anniversaire “祝福祖国 (Meilleurs vœux à la patrie) demandent à cette patrie plus d’argent.

La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
La RPC fête ses soixante-douze ans - 中国七十二周年
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2021 4 23 /09 /septembre /2021 04:27

Un poème de Marc Fontana

(figurant dans son recueil « Traversée du parc Ritan », éditions au Pont 9, 2018)

                                                                                 

                                           « Ils dorment »                                                                              

Ils dorment, voyez comme ils dorment, abandonnés, livrés au sommeil, voyez comme ils peuvent dormir n’importe où, n’importe quand, dans l’oubli de soi et des autres, pressés de se couler dans une contrée d’aventure, d’y mêler le monde connu et le monde inconnu, de se disjoindre et de se rejoindre, de perdre connaissance

 

Voyez comme ils s’installent, allongés, recroquevillés, accroupis, bras ballants, jambes écartées, rejetées, bouches ouvertes, dehors, sur un banc, un trottoir, la tête posée sur une bouteille en plastique, un sac, un linge, un bras, appuyée sur un guidon de vélo, regardez-les, couchés dans une carriole, parmi des légumes et des fruits

 

Affalés dans un fauteuil, au fond d’un magasin ou assis sur des marches, la tête dans les genoux ou posée sur un comptoir, le visage au creux des bras croisés, planté dans deux poings juchés l’un sur l’autre, ils dorment à la bibliothèque, écrasant livres et cahiers, ils dorment au restaurant, le désordre de la table écarté du coude, ils dorment, voyez comment

 

A l’instant vous les avez entendus, vus passer, mais ils sont maintenant plongés dans le plus profond sommeil, déjà si loin dans le sommeil, si prompts ils s’y sont immergés et le courant les emporte, non vous ne le voyez pas, c’est une perte, un chavirement

 

rien ne les distrait du bienfait du sommeil, ni les rires des filles qui trépignent de leurs talons hauts ni les voix qui hurlent dans les téléphones portables ni la chanson que la télé diffuse et qu’on chantonne à leurs oreilles, ni les odeurs qui s’échappent de toutes les cuisines, ni les cris des enfants dans la cour de l’école ni ceux des hommes qui guident les voitures sur le parking ni la rengaine plaintive de vendeuses qui hèlent les clients

 

Ils dorment, il faut l’écrire car bientôt on s’habituera, on ne le verra plus, ou bien seulement

Sans surprise

Ils dorment, ils dévident leur cocon, ils délivrent leur image pour, sans elle, émerger du rêve.

 

Dans les ruelles isolées

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Les "mantous 馒头" (petits pains cuits à la vapeur) peuvent attendre 

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

En pleine circulation, le confort du "banche 班车" (vélo à plateforme) 

ou du chariot "tuiche - 推车"

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Entre deux chargements

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Il attend son appel !

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

A l'abri de leur véhicule

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Sur les chantiers 

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

On respecte celui qui dort !

Dans les magasins

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

13h, chez Ikéa, rayon canapés

Dans les bibliothèques 

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Bercé (ou barbé ?) par les pensées de Mao 

Dans les gares 

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人

Les attentes entre deux trains peuvent être longues 

Et dans les parcs

Les chinois à l'heure de la sieste - 午睡时间的中国人
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 14:40

Le quartier de Shichahai 什刹海 “Le lac des dix monastères à Beijing”

Je montre souvent sur ce blog des photos du quartier de Shichahai sans jamais vraiment le présenter. Situé au nord-ouest de la Cité Interdite, le centre géographique de Beijing, ce quartier comprend trois lacs, Qianhai 前海 « le lac de devant », Houhai 后海 « le lac de derrière » et Xihai 西海 « le lac de l’ouest ». Son histoire remonte à la dynastie des Jin (1115-1234), mais c’est sous la dynastie des Yuan (1271-1368) qu’il connut une véritable prospérité. L’ingénieur hydraulique Guo Shoujing 郭守敬 (1231–1316), également astronome de génie, fut chargé par l’empereur Kubilai Khan d’améliorer le système de circulation et d’approvisionnement en eau de la ville qui, à l'époque, s’appelait Dadu (大都 « la grande capitale »). Il connecta les trois lacs, ainsi que d’autres voies d’eau des environs, au Grand Canal (大运河 dayunhe) lequel, depuis le 6e siècle, sous la dynastie des Sui , reliait le Fleuve Jaune (黄河 Huang he) au Yangtsé (长江 Changjiang). C’est ainsi que Dadu, future Beijing, fut reliée à la ville de Hangzhou 杭州 et au Yangtsé, coulant du nord au sud sur une longueur totale de 1011 kms. Le quartier, qui s’appelait alors Jishuitan (积水潭 « le Bassin de convergence des eaux »), devint un lieu d’échanges très important avec de nombreux commerces et marchés. Sous la dynastie des Ming , le quartier fut rebaptisé Shichahai 什刹海, en référence aux dix monastères (ou temples) qui y existaient à l’époque et ne sont plus qu’au nombre de deux de nos jours. Dès cette époque, le transport de marchandises se faisant moins aisé à partir du centre de Beijing, les rives des lacs furent abandonnées pour le commerce et devinrent un lieu de promenade et de détente et le sont encore.

 

 

Plan de Beijing à l'époque actuelle, à l'intérieur du 3ème périphérique. Les trois lacs de Shichahai sont entourés.

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Il y a ceux qui prennent du bon temps

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Et ceux qui travaillent

Ramassage des algues

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午

Installation de supports pour planter des lotus

Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Une après-midi à Shichahai - 在北京什刹海的一天下午
Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 09:11

The Red Brick Museum, au nord-est de Beijing (20000 m2 de superficie totale et presque 10000 m2 de surface d’exposition) fondé en 2012 par un couple de collectionneurs chinois, Yan Shijie 闫士杰 et Cao Mei 曹梅, et ouvert au public depuis 2014, est dédié à l’art contemporain chinois et international.

Les volumes, les voûtes, les ouvertures de son architecture qui s’inspire des murailles chinoises et des monastères occidentaux, et dans un jardin qui, dans sa modernité, respecte la tradition paysagiste chinoise, inspire le recueillement. Et c’est ainsi qu’on y fait acte de dévotion pour les milliers d’images qui envahissent et jalonnent notre quotidien en parcourant l’exposition du Jeu de Paume de Paris, « Le supermarché des images », que le Red Brick Museum accueille jusqu’au 15 septembre.

 

Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Un temple pour l'art : The Red Brick Museum à Beijing - 北京红砖美术馆 :艺术的庙宇
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2021 3 07 /07 /juillet /2021 11:03
38 degrés à l'ombre... Beijing est sous une cloche opaque d'humidité... Je suis allée chercher la fraîcheur le long de la Baihe 白河 - la Rivière blanche.
 
La balade le long de la rivière m'a fait penser à un poème chanté (un "ci 词) de Xin Qiji 辛弃疾 (1140-1207) un grand peintre, calligraphe et poète de la dynastie des Song du Sud.
                                               
                                        (生查子) 独游雨岩
溪边照影行,
天在清溪底。
天上有行云,
人在行云里。
高歌谁和余,
空谷清音起。
非鬼亦非仙,
一曲桃花水。
 
transcription en pinyin 
 
 
xī biān zhào yǐng háng ,
tiān zài qīng xī dǐ 。
tiān shàng yǒu háng yún ,
rén zài háng yún lǐ 。
gāo gē shuí hé yú ,
kōng gǔ qīng yīn qǐ 。
fēi guǐ yì fēi xiān ,
yī qǔ táo huā shuǐ
 
 
(ma traduction)
 
Me promenant seul le long de la falaise de la pluie
(Sur l’air de la chanson de l’aubépine)
 
De la rivière me viennent de belles images,
Le ciel est bas, au fond de l’onde claire.
Des nuages traversent le ciel et je marche dedans.
Qui chante si fort avec moi ma joyeuse chanson ?
Le son monte de la vallée vide.
Ce n’est ni un fantôme ni une fée,
Mais l’eau frémissante chargée d’aubépines.

La poésie calligraphée au pinceau en style cursif (行书 xingshu)

Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Me promenant seule le long de la rivière Baihe - 独游雨岩
Partager cet article
Repost0
21 juin 2021 1 21 /06 /juin /2021 08:17

C'était fin avril, sur la Grande Muraille à Gubeikou 古北口长城 

Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Des fleurs sur la Grande Muraille - 长城开花了 !
Partager cet article
Repost0
21 juin 2021 1 21 /06 /juin /2021 07:53

J'ai pris ces photos fin avril sur les rives des lacs de Xihai 西海 et Houhai 后海, au coeur de Beijng. Les fleurs offraient alors un beau spectacle ... 

Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了
Beijing en fleurs - 北京花开了

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 03:21

Une exposition des grands idéogrammes de Yu-Ichi Inoue au Musée de l'Université de Qinghua à Beijing - 清华大学美术管.

Yu-Ichi Inoue 井上有一 (1916-1985), peintre japonais, est parmi les premiers à avoir érigé la calligraphie au rang d'art contemporain. Il est surtout connu pour ses grands idéogrammes chinois (kanji en japonais), la plupart allant jusqu'à un mètre de haut, qu'il dessinait debout. Tenant dans la main droite un gigantesque pinceau, dans la gauche un seau rempli d'encre de Chine, c'est avec tout son corps qu'il infusait l'énergie à son lourd pinceau pour tracer un caractère sur le papier de riz, dans un seul mouvement, en respectant l'ordre et le sens classiques des traits, très importants pour pouvoir le reconnaître. 

Photographie :Kasumi Kurigami 操上和美

Photographie :Kasumi Kurigami 操上和美

Photographie :Kasumi Kurigami 操上和美

Photographie :Kasumi Kurigami 操上和美

Ci-dessous quelques exemples de calligraphies.  

meng : rêve

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

xiao : piété filiale

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

三十輻共一轂當其無有車之用  老子 

san shi fu gong yi gu dang qi you che zhi yong  Laozi :

avec trente rayons et un moyeu nous faisons un roue, mais c'est le vide entre eux qui permet au chariot d'avancer

(chapitre 11 du "Classique de la Voie et de sa Vertu" d'après Laozi -  道德经 第11章) 

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

四大天王

si da tian wang : les quatre gardiens du ciel (représentés à l'entrée des temples bouddhistes)

Inoue a inclus dans le caractère 天 tian (ciel) le caractère 大 da (grand). Les chinois et les japonais ne s'y trompent pas et lisent automatiquement 四大天王.

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

hu : tigre

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

xiang : penser, méditer

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

 

hua : fleur

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

long : dragon

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

niao : oiseau

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法
Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

gu : solitude

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法

yue : lune

Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法
Yu-Ichi Inoue, la calligraphie du corps - 井上有一 , 身体之书法
Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 08:19

玉渡山 Yudushan - "la Montagne du gué de jade" - se trouve à 60 kms au nord de Beijing, dans le district de Yanjing - 燕京。

C'est un lieu de balade très tranquille - un agréable équilibre en pleine nature de lacs, forêts et ruisseaux. Offrant peu de distractions à part celle de profiter pleinement de la nature sauvage,  elle attire peu de visiteurs, les chinois étant, dans l'ensemble, avides d'attractions et d'animations. En hiver, par contre, l'enneigement de Yudushan étant long et intense, une partie du parc national est, sur une superficie relativement réduite cependant, emménagée en piste de luge et patinoire qui attirent les foules. Heureusement, il suffit de s'en éloigner un peu pour profiter du chant des ruisseaux et du lac gelé déserté laissés aux amoureux de la nature. (voir un prédédent article sur Yudushan). 

 

 

Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Dernier jour d'hiver à Yudushan - 玉渡山冬天的最后一天
Partager cet article
Repost0