Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 16:41
Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Le café de la librairie Sanlian - Sanlian bookstore coffee-shop - 三联书店咖啡厅, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Café Wafas à Shuangjing, Beijing - Wagas in Shuanjing - 双井沃哥斯, 北京

Les cafés 咖啡馆 : en France, les cafés jouent un rôle central dans la vie sociale. Ils sont les lieux de rendez-vous, de réunions et de créations de liens sociaux. C'est là aussi qu'on étudie, qu'on se ressource, qu'on se détend. Quand je vivais à Paris, étudiante d'abord, c'est dans les cafés que je faisais tous mes devoirs, et plus tard, en activité professionnelle, c'est dans les cafés que je retrouvais mes amis ou tout simplement me réfugiais pour lire, regarder les passants dans la rue, rêvais, tout en échappant à l'environnement monotone de mon appartement. Quand je suis arrivée à Pékin en 1987, au cours de mes longues balades à vélo à travers la ville, je cherchais des endroits où j'aurais pu faire une pause et qui ne soit pas un stand dans la rue servant de la limonade ou de la bière chaude, ou encore un restaurant ou une maison de thé luxueuse ou bien encore un salon dans un hall de grand hôtel, uniquement ouvert au non-chinois. Un endroit qui se serait apparenté à un café, convivial, servant des boissons simples dont du café et où j'aurais pu m'asseoir et lire ou écrire.  Tout à fait fortuitement, j'en découvris un sur la rue Di'anmenwai 地安门外大街 près de la Tour du Tambour 鼓楼, le "Café de la Paix Terrestre - Di'anmen kafeiting 地安门咖啡厅"*, qui servait des sodas chimiques, de la bière et du café soluble. J'en fis mon lieu favori pour étudier le chinois, donner des rendez-vous et communiquais ainsi à mes amis chinois le goût de fréquenter les cafés. Le café de Di'anmen n'existe plus. Les temps ont changé. On trouve maintenant des cafés partout dans Pékin (et pas que des Starbucks) qui servent un excellent expresso. Dans chacun des lieux que ma vie quotidienne m'amène à fréquenter j'ai mon café favori.

*du nom de la rue où il se tenait

Cafés

The cafés serve as a center of social life in France. They are the meeting place, the neighborhood hub, the rendezvous spot, the networking source, a place to relax or to refuel - the social and political pulse of the city. When I lived in Paris I would meet my friends in cafés. I would also sit alone in cafés reading a book, studying or watching the pedestrians go by. When I arrived in Beijing in 1987, I looked for cafés as I wished to resume here this delightful occupation. Besides very expensive bars in big hotels, the exclusivity of the non-Chinese population, there was none… but one, which I accidentally discovered on the second floor of a small store next to the Drum Tower 鼓楼: the " Door of the Earthly Peace Coffee Shop - Di'anmen kafei ting - 地安门咖啡厅"* which served only warm sodas and beers and a rather light instant coffee. Anyway, I made it my favorite place for studying Chinese and introduced there my “sitting-in-cafés” habit to my Chinese friends. Things have now changed…The "Dianmen kafei ting" no longer exists, but I find cafés all over Beijing and have my favourite one in every place my daily life takes me to.

* the name of street where the coffee-shop stood

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944)  - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Simone de Beauvoir au Café de Flore, Paris (Brassaï,1944) - 西蒙娜·德·波伏娃, 花神咖啡馆巴黎 (布拉塞, 1944)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) -   Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Café du Dôme à Paris (André Kertész, 1928) - Le Dôme 咖啡馆 (家安德烈·柯特兹)

Partager cet article
Repost0