Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 14:17

Sans nom - 无名

Beijing au temps du Coronavirus - Etat d'âme - 冠状病毒时代的北京 - 心情状态
Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 15:32

Beijing au temps du Coronavirus - Episode 4

Côté ombre et côté soleil

Côté ombre

Il y a d’abord eu l’incrédulité, puis la prise de conscience, ensuite la curiosité, puis la résignation… maintenant, il y a la lassitude… J’en ai assez de croiser dans des rues désertes des gens masqués (bientôt deux mois que je ne vois que des yeux),  de voir les ruelles barrées, de montrer mon laissez-passer pour rentrer chez moi, de tendre mon poignet plusieurs fois par jour au thermomètre… Et maintenant,  il y a en plus l’inquiétude pour tous les proches et les amis qui vivent en Europe et qui vont peut-être vivre la même chose, en espérant très très fort que non, que là-bas la situation ne sera pas aussi sévère…  Bon courage à tous !

Beijing au temps du Coronavirus . 4 - 冠状病毒时代的北京. 4
Beijing au temps du Coronavirus . 4 - 冠状病毒时代的北京. 4
Beijing au temps du Coronavirus . 4 - 冠状病毒时代的北京. 4

Côté soleil

Et, les beaux jours, on se balade pour se changer les idées et se rappeler que Beijing est une belle ville et qu’au soleil il y fait bon vivre… Aujourd'hui, une balade au Parc Jingshan - 景山公园 (appelée aussi la Colline de Charbon).

Dans le Parc Jingshan - 景山公园

Dans le Parc Jingshan - 景山公园

Beijing au temps du Coronavirus . 4 - 冠状病毒时代的北京. 4
Vue sur la Cité Interdite

Vue sur la Cité Interdite

Vue sur le fossé et la tour nord-est de la Cité Interdite et sur le sud-est de Beijing

Vue sur le fossé et la tour nord-est de la Cité Interdite et sur le sud-est de Beijing

Beijing au temps du Coronavirus . 4 - 冠状病毒时代的北京. 4
Vue sur la porte nord du Parc Jingshan, sur la Tour du Tambour et le nord de Beijing

Vue sur la porte nord du Parc Jingshan, sur la Tour du Tambour et le nord de Beijing

Vue sur le Dagoba du Parc Beihai et sur l'ouest de Beijing

Vue sur le Dagoba du Parc Beihai et sur l'ouest de Beijing

Vue sur l'ouest de Beijing

Vue sur l'ouest de Beijing

Vue sur la Cité Interdite

Vue sur la Cité Interdite

Vue sur la Cité Interdite et l'Opéra National déssiné par Paul Andreu

Vue sur la Cité Interdite et l'Opéra National déssiné par Paul Andreu

Partager cet article
Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 14:03

Beijing au temps du Coronavirus - Episode 3

Côté ombre et côté soleil


Plus de nouveau contaminé à Pékin depuis plusieurs jours, mais les métros et les rues restent vides.

Plus d'un mois que l'on ne croise dehors que des visages masqués.


Le manitou, lui aussi masqué, lance un nouveau slogan pour se racheter une conduite :

"Faisons la course avec le temps, luttons contre le virus !"

Et, malgré tout, le printemps arrive à grands pas et cela ne passe pas inaperçu pour certains.

Dans le métro

Dans le métro

Sur un quai de métro

Sur un quai de métro

Rue Qianmen... une rue très commerçante en temps ordinaire

Rue Qianmen... une rue très commerçante en temps ordinaire

Beijing au temps du coronavirus 3. - 冠状病毒时代的北京 3.
Beijing au temps du coronavirus 3. - 冠状病毒时代的北京 3.
"Faisons la course avec le temps, luttons contre le virus"

"Faisons la course avec le temps, luttons contre le virus"

Etirements dans le parc Beihai

Etirements dans le parc Beihai

Cours de danse de salon - Parc Beihai

Cours de danse de salon - Parc Beihai

Beijing au temps du coronavirus 3. - 冠状病毒时代的北京 3.
Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 07:34

Beijing au temps du Coronavirus - Episode 2

Côté ombre et côté soleil

Côté ombre

Bientôt un mois de confinement. Les autorités de Beijing, après avoir instauré, il y a déjà trois semaines, le contrôle des accès aux immeubles et résidences, a décidé le 14 février de barricader toutes les ruelles (les hutongs 胡同), bordées de maisons basses pour la plupart individuelles en en limitant l'accès. Passage obligé devant un garde qui vérifie la température. Les riverains détiennent un laisser-passer, les autres visiteurs, s'ils sont autorisés à passer, doivent s'inscrire sur un registre.  C'est certainement le seul moyen d'enrayer à travers les vieux quartiers la propagation de ce virus qui a déjà fait plus de 2000 morts sur le territoire chinois.

Partout, des affiches, des hauts-parleurs, la radio et la télévision diffusent les mêmes consignes : sortir de chez soi le moins possible et, quand on sort, porter un masque, accepter de se faire prendre la température corporelle (qui ne doit pas excéder 37,3 degrés), maintenir une distance de 1,50 m avec une autre personne, ne pas faire d'exercice en groupe, et bien sûr, respecter les principes de bonne éducation (ne pas cracher, ne pas jeter d'ordures n'importe où, respecter l'environnement...)

 

Côté soleil

Après une semaine de fermeture, certains parcs ont rouvert leurs portes... Et Beijing, indifférente à la tragédie qui se joue parmi la population, quant à elle décidée malgré tout à ne pas se laisser abattre, continue à offrir aux regards toujours prêts à s'émerveiller, ses multiples splendeurs.

Ruelle barrée. Il est demandé aux riverains de faire une détour.

Ruelle barrée. Il est demandé aux riverains de faire une détour.

Accès à une ruelle après prise de température, présentation d'un laisser-passer ou inscription sur un régistre..

Accès à une ruelle après prise de température, présentation d'un laisser-passer ou inscription sur un régistre..

Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Les consignes répétées partout : sortir de chez soi le moins possible et, quand on sort, porter un masque, accepter de se faire prendre la température corporelle (qui ne doit pas excéder 37,3 degrés), maintenir une distance de 1,50 m avec une autre personne, ne pas faire d'exercice en groupe, et bien sûr, respecter les principes de bonne éducation (ne pas cracher, ne pas jeter d'ordures n'importe où, respecter l'environnement...)

Les consignes répétées partout : sortir de chez soi le moins possible et, quand on sort, porter un masque, accepter de se faire prendre la température corporelle (qui ne doit pas excéder 37,3 degrés), maintenir une distance de 1,50 m avec une autre personne, ne pas faire d'exercice en groupe, et bien sûr, respecter les principes de bonne éducation (ne pas cracher, ne pas jeter d'ordures n'importe où, respecter l'environnement...)

Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Beijing au temps du coronavirus 2. - 冠状病毒时代的北京 2.
Partager cet article
Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 10:23

Beijing au temps du Coronavirus - Episode 1

Côté ombre et côté soleil

Côté ombre

On sort très peu, et quand on sort, on porte des masques, on arpente les rues et lieux déserts de cette ville fantôme en se tenant à distance des autres piétons. On prend des métros et des bus vides. On vous prend la température à l'entrée des immeubles, des centres commerciaux, des magasins (quand ils sont ouverts). Seuls les habitants d'une résidence sont autorisés à y entrer. Vous ne rendez plus visite aux amis et ils ne viennent pas vous voir. Tous les lieux de distraction sont fermés pour une durée indéterminée et les boutiques affichent leur fermeture sans date de réouverture...                                          On reçoit tous les jours sur son mobile les statistiques en Chine et des nouvelles de la veille transmises par le Quotidien du Peuple -  人民日报            Celles du 13 février 2020 :                                                                                   "63 851 cas - 6723 guérisons - 1380 décès.                                                       Plus de 16.3 millions de faux masques ont été saisis par la police de Wuhan.                                                                                                              Deux patients sont supposés avoir été contaminés par des matières fécales mais ceci reste encore à prouver. Le moyen exact de transmission du virus (voir orale et par matières fécales) est encore à l'étude. Surtout tranquillisez-vous, ne paniquez pas."

Côté soleil

Parce que le propre de l'homme est d'essayer de vivre le plus heureux possible, on part à la recherche de bons moments. On découvre surpris et émerveillé, pour la première fois, un Beijing immense et calme, qui semble dormir, s'ennuyer un peu, les lanternes rouges d'une fête qui n'a finalement pas vraiment eu lieu flottant encore dans le vent. On va puiser énergie et optimisme auprès de ceux qui en ont envers et contre tout et on garde la joie de vivre et le goût des belles choses.

 

 

 

 

 

 

Message reçu quotidiennement sur mon mobile - le 13/02/2020  : 63 851 cas - 6723 guérisons - 1380 décès

Message reçu quotidiennement sur mon mobile - le 13/02/2020 : 63 851 cas - 6723 guérisons - 1380 décès

A l'entrée d'une boutique

A l'entrée d'une boutique

A l'entrée d'une résidence - On note les noms et heures de passage des résidents

A l'entrée d'une résidence - On note les noms et heures de passage des résidents

A l'entrée d'un parking

A l'entrée d'un parking

A l'entrée d'un centre commercial

A l'entrée d'un centre commercial

Un boutique qui a arraché sur son affiche le jour de sa ré-ouverture

Un boutique qui a arraché sur son affiche le jour de sa ré-ouverture

Dans un centre commercial normalement bondé

Dans un centre commercial normalement bondé

Beijing au temps du coronavirus 1. - 冠状病毒时代的北京 1.
Les indéfectibles nageurs d'hiver ont conservé l'habitude de leur bain quotidien

Les indéfectibles nageurs d'hiver ont conservé l'habitude de leur bain quotidien

Beijing au temps du coronavirus 1. - 冠状病毒时代的北京 1.
Beijing au temps du coronavirus 1. - 冠状病毒时代的北京 1.
Qianhai - 前海 lieu touristique sans les touristes

Qianhai - 前海 lieu touristique sans les touristes

Un peu d'humour - Des figurines masquées dans une vitrine

Un peu d'humour - Des figurines masquées dans une vitrine

Joie de vivre

Joie de vivre

Beijing au temps du coronavirus 1. - 冠状病毒时代的北京 1.
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2019 1 30 /09 /septembre /2019 11:22
Beijing , Taikooli , Sanlitun - 北京三里屯太古里

Beijing , Taikooli , Sanlitun - 北京三里屯太古里

Les autorités chinoises ont toujours cherché à attiser le patriotisme de la population à coups de slogans et d'images de propagande. Cette tendance s'est accrue ces dernières années, des placards sur les murs et des émissions de télévision vantant constamment la grandeur de la Chine illustrée par son bon économique spectaculaire au cours des trois dernières décennies et la place prépondérante qu'elle a pris dans le monde. L'anniversaire des 70 ans de gouvernement communiste est l'occasion idéale pour y donner encore un coup d'accélérateur en cette période de guerre commerciale avec les Etats-Unis. Les villes sont placardées de rouge et les nouvelles à la télévision font état de récoltes florissantes, de villages riants, de paysans riches, et d'ouvriers prospères... Tout va bien dans le meilleur des mondes... Mais cette propagande est tellement intégrée au "paysage" et dans les esprits que personne n'y prête attention.

Le poète Marc Fontana, exprime cette forme de coercition qu'est le "patriotisme  imposé" dans un très beau poème que lui a inspiré son expérience de la Chine.

Aimer le pays

Les huit caractères sont si gros qu'on passe sans les voir

Les douze coups de midi sonnent à la gare de Pékin sans éveiller ceux qui ne sont ni d'ici ni d'ailleurs

Devant la porte des gargotes, de petits mégaphones croassent pour allécher les porteurs de balluchons,

Celles, visages et mains rougies, qui désherbent dans le parc, accroupies, assises à même la terre,

Ceux qui rejoignent le soir leur baraque de chantier, quelques œufs et des petits pains dans un sac de plastique transparent

Faut-il marcher, marcher pour aimer le pays, partir user ses forces

Faut-il pour innover tant donner, porter, creuser, tirer, soulever

Faut-il à ce point tolérer, supporter avec la plus grande vertu ?

Il le faut, c'est écrit en quatre mots et huit caractères, mais si gros qu'on passe sans le croire

 

in "Traversée du parc Ritan"

Marc Fontana

édition au Pont 9, 2018

ISBN : 9791096310227

 

 

Chine, je t'aime. J'aime l'instauration de la République Populaire de Chine

Chine, je t'aime. J'aime l'instauration de la République Populaire de Chine

Respectons la patrie

Respectons la patrie

Chine, je t'aime. J'aime l'instauration de la République Populaire de Chine

Chine, je t'aime. J'aime l'instauration de la République Populaire de Chine

Célébrons les 70 ans de notre grande et remarquable patrie..

Célébrons les 70 ans de notre grande et remarquable patrie..

Le peuple chinois, telle une même famille, oeuvre d'un seul coeur à la réalisation du  "Rêve chinois" (motto de Xi Jinping)

Le peuple chinois, telle une même famille, oeuvre d'un seul coeur à la réalisation du "Rêve chinois" (motto de Xi Jinping)

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 16:25

Beijing est en plein préparatifs de la célébration des 70 ans de la République  Populaire de Chine. Vue à la télévision, une répétition, parmi d'autres : des milliers de personnes rassemblées sur la Place Tian'an men, agitant des drapeaux rouges et chantant à tue-tête le chant patriotique en vogue "我爱你中国 - Chine je t'aime", jusqu'aux larmes et à l'hystérie... Cela doit rappeler autre chose à plus d'un...

Il est souhaitable et compréhensible que l'on aime son pays, qu'on en soit fier et le dise et le montre, c'est positif et réjouissant. Mais ce qui est dérangeant dans ce genre de manifestations c'est qu'elles sont orchestrées et obligatoires. On réquisitionne les élèves des écoles, les étudiants et les professeurs des universités, les employés des administrations, on les amène par centaines de cars sur la place, on leur met entre les mains des drapeaux et on leur dit "vous allez chanter 我爱你中国 - Chine, je t'aime" ( qu'ils ont sans doute dû répéter avant d'y aller) vous serez filmés." La musique, l'ambiance, la multitude, l'émulation, et tous ces drapeaux font le reste...

(les photos sont prises avec mon mobile alors que je regardais les nouvelles à la télévision)

Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Patriotisme chinois  :  le rouge est mis - 大红:爱中国主义的颜色
Partager cet article
Repost0
4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 10:39

Bienvenue dans l'année du Cochon de Terre !- 祝大家己亥猪年快乐!

Le Cochon élément Terre

Le caractère chinois pour "famille" est 家,qui représente un cochon sous un toit. Autrement dit, le Cochon est signe de bonheur, de prospérité et de sécurité assurés pour la famille.

Les personnes nées sous le signe du Cochon de Terre sont fidèles et loyales, et prennent soin des autres. Elles font preuve d'une autorité naturelle mais sont également respectées pour leur bienveillance et leur générosité. Professionnellement, le "Cochon de Terre" est carriériste. Il est donc persévérant et endurant et n'agit pas impulsivement. Il aime l'image d'une grande famille, les bonnes tables et inviter des amis.  Mais, étant un être simple et terre-à-terre, il a besoin de sentir sous ses pieds une base solide pour s'épanouir et s'abandonner aux plaisirs de la vie.

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 14:59
Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

Xi Jinping, 19e Congrès du PCC - 习近平,19大的时候

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

L'empereur Xi Dada - 习大大皇帝

Et votre natte ?

Après avoir appris la re-nomination de Xi Jinping à la tête du gouvernement chinois, un professeur de français de l'Université de Wuhan s'exprime.
Pour ceux qui ne comprennent pas le chinois, un petit résumé de son article : il y a 5 ans (première nomination de Xi Jinping, donc) alors qu'il se promenait dans un petit village de France une vielle dame française s'étonne qu'il ne porte pas de longue natte dans le dos. De la Chine, elle ne connaissait probablement que les films qui se passaient à l'époque impériale et pensait donc que les chinois portaient encore une natte comme au temps de la dynastie Qing. Après avoir reçu un petit cours sur la Chine contemporaine, elle s'est moquée de sa propre ignorance...
Le jour de son retour en Chine, le professeur a rêvé que, sur une très grande place, des gens acclamaient un empereur à longue natte et s'agenouillaient devant lui, leur propre natte tombant jusqu'à terre. Le professeur portait aussi une natte qu'il agitait en hurlant des vivats.
A son réveil, il s'aperçoit qu'il n'a plus de natte mais qu'il en reste une trace derrière la tête. En regardant les nouvelles, il se rend compte que, tout le monde, quelque soit son niveau, porte derrière la tête un tronçon de natte. Et il conclue : "Je repense à la question de la vielle dame française et je réalise que c'est elle qui avait raison. L'ignare c'était moi. Les gens voient le Mont Lushan* entouré de nuages, mais ils ne voient pas leur propre visage et encore moins ce qu'ils ont derrière la tête."

 

(* au mont Lushan eut lieu une conférence où Mao Zedong fut mis à l'écart suite aux conséquences désastreuses du Grand Bond en avant.)

 

 

你的辫子呢
   五年前,我去法国南部探游,落居一小镇。那地段很偏,见不到一个中国人。临黄昏,我在公园小憩,身旁坐了一位健谈老太,天南地北,我们聊了起来。说得正兴,老人站起,绕我转一圈,发问:
   --- 先生,你的辫子呢?
   我茫茫然。
   老人顿了顿,详解;中国男人脑袋后不都拖了一条大辫子吗?粗黑,长长的,遇到不平事,把它往颈上一缠,摆出鹰或猴的架势,砰砰砰,就打了起来。
   老人一定看多了古装武打片,还以为我们停留在清朝。我捧腹大笑,耐心解说:老人家。那条辫子,我们剪掉一百年了。1911年,武昌起义一声枪响,我们推翻了专制,倡导民生、民权、民主,翻天覆地。今朝已是中华人民共和国了。
   老人喃喃:俺久居小镇,孤陋寡闻,见笑了。我连连宽解,借机宣讲中国近三十年的巨变,真诚歌颂邓小平,说得老人一愣愣的。我暗中得意 :为光辉中华,我做了一点小贡献。
   回国那日,我盹息片刻,却做了个梦:走在宽宽的广场上,有人突然叫嚷:皇上驾到!周围的人立马跪下,长辫铺了一地。我甩辫匍匐,三呼万岁。偶尔抬头,发现皇帝也留了长辫,只不过戴了一顶帽。
   醒来往脑后一模,我的辫没了,却留下一个辫桩。若有所失。打开新闻联播,又发现,或主或奴,许多人的脑后都凸现一节辫根。我想起法国老太的设问,猛然觉得,老人并不寡闻。真正懵昧的是我,外加众多:我们置体庐山,环裹云雾,常常看不清自己的真面目,更何况那后脑勺。
  -- 杜青钢,2017,10,25。

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 06:04

Les condoléances de la Chine à la France

Beijing

Beijing

Shanghai

Shanghai

Partager cet article
Repost0