Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 06:04

Les condoléances de la Chine à la France

Beijing

Beijing

Shanghai

Shanghai

Repost 0
Published by Jilian - dans Actualité
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 06:57

"Honglou - 红楼 - la Maison rouge", se trouve en plein coeur de Beijing, à deux pas de la Galerie des Beaux-Arts - 美术馆. Ce bâtiment de quatre étages en briques rouges date de 1916 et fut le site originel de l'Université de Beijing jusqu'à 1953, année où l'université déménagea.

Sous l'occupation japonaise, de 1937 à 1945, l'armée japonaise en fit une prison pour les résistants chinois.

De 1953 à 2001, le bâtiment fut le siège du Bureau des Reliques Culturelles et Historiques, subissant entre 1976 et 1978 de gros travaux de restauration.

Ce bâtiment est surtout très connu des chinois, de nos jours, pour avoir été le point de départ du mouvement étudiant du 4 mai 1919 et le témoin des prémisses de la fondation du Parti Communiste Chinois. C'est là que travaillèrent, de 1917 à 1921, Li Dazhao -  李大钊, un des fondateurs du Parti Communiste Chinois et, de 1918 à 1919,  Mao Tsé-Toung - 毛泽东 (Mao Zedong), le premier comme professeur d'économie et directeur de la bibliothèque et le second en tant qu' assistant-bibliothécaire.

Alors enseignant et bibliothécaire à l'Université de Beijng, Li Dazhao, âgé de 29 ans, forma le 30 juin 1918 une association de jeunes idéalistes  "北京社会主义青年团 - Beijing shihuizhuyi qingnian tuan" (i.e "Ligue de la Jeunesse socialiste") que rejoignit Mao Zedong, lui-même âgé de 25 ans et très influencé par les idées de Li Dazhao. Les membres de cette organisation militaient pour une « transformation complète » de la société - une transformation qu'ils nommaient volontiers « révolution » - mais uniquement par des moyens pacifiques, tels des cours du soir pour les ouvriers. Leurs idées politiques étaient un mélange de libéralisme, de réformisme démocratique, d’anarchisme, doublé d’antimilitarisme et d’anti-impérialisme.

C'est donc de ce bâtiment que, le matin du 4 mai 1919, 3000 étudiants de l'Université de Beijing se rendirent sur la place Tian'an men pour manifester.

Les étudiants manifestaient contre le traité de Versailles qui attribuait au Japon le territoire du Shandong occupé par les allemands avant la guerre de 1914-1918 et que la Chine espérait récupérer à la signature du traité de paix mais, guidés par les intellectuels progressistes de la Ligue de la Jeunesse, ils dénonçaient également le poids des traditions, le pouvoir des mandarins, l’oppression des femmes. Ils se montraient favorables à la modernité et aux sciences nouvelles et réclamaient que le baihua - 白话, langue chinoise moderne accessible à tous, remplace le chinois littéraire, uniquement connu des lettrés, comme langue officielle et langue de l'enseignement. Certains militants progressistes, dont Li Dazhao, furent poussés par le mouvement du 4 Mai à adopter des positions de plus en plus à gauche et ce sont ces militants qui fonderont en 1921 le Parti Communiste Chinois. Ce mouvement est associé à une mouvance connue, entre 1915 et 1921, sous le nom de Mouvement de la Nouvelle Culture - 新文化运动 - xin wenhua yundong.

Ce mouvement est d'une importance capitale dans l'évolution de l'histoire de Chine. La rue le long de laquelle se situe la "Maison Rouge" s'appelle 五四大街 - rue du 4 Mai, et la "Maison Rouge" est, depuis 2001, un musée à la mémoire du Mouvement de la Nouvelle Culture - 北京新文化运动纪念馆 - Beijing xin wenhua yundong jinnian guan.

 

 

De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.
De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.

De toute l'ancienne université, il ne reste que ces deux bâtiments dont le principal est devenu le musée du Mouvement de la Nouvelle Culture.

Une salle de classe reconstituée

Une salle de classe reconstituée

Le bureau de Li Dazhao

Le bureau de Li Dazhao

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
La salle de lecture où officiait Mao Zedong

La salle de lecture où officiait Mao Zedong

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Au fond, le bureau de Mao Zedong (une photo de lui à l'époque où il était assistant-bibliothécaire a été ajoutéee au-dessus du bureau)

Au fond, le bureau de Mao Zedong (une photo de lui à l'époque où il était assistant-bibliothécaire a été ajoutéee au-dessus du bureau)

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Un bureau de professeurs

Un bureau de professeurs

Un foyer d'étudiants. Ont été rajoutés des fac-similés des banderoles et drapeaux brandis par les étudiants lors du Mouvement du 4 Mai

Un foyer d'étudiants. Ont été rajoutés des fac-similés des banderoles et drapeaux brandis par les étudiants lors du Mouvement du 4 Mai

La Maison rouge de l'ancienne Université de Beijing - 北京大学红楼
Repost 0
Published by Jilian - dans Sites Histoire Beijing
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 04:51
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览

Après des années de tension avec le gouvernement chinois, pour contestations politiques et sociales qui lui ont valu 80 jours de prison et la suppression de son passeport (il lui est toujours interdit de sortir de Chine), l'artiste chinois dissident Ai Weiwei - 艾未未 a été, pour la première fois, autorisé à monter une exposition sur le territoire chinois, au centre d'art de 798 à Beijing - 798 艺术区. Inauguréee le 6 juin elle durera jusqu'au 6 septembre 2015.

Lui, qui depuis des années expose son art à travers le monde et dans les musées les plus prestigieux du globe, peut enfin exposer dans son propre pays.

Il faut dire que son exposition, intitulée "Ai Weiwei - 艾未未", ne comporte rien qui puisse provoquer le pouvoir.

 

Les heurs et malheurs d'un temple ancestral chinois

Ai Weiwei a racheté, pour le sauver d'une lente disparition dans l'oubli, le temple ancestral de la famille Wang - 王家祠 Wang Jiaci, construit à l'origine dans le village de Xiaoqi, province du Jiangxi, par une grande famille productrice de thé depuis des générations.

Le temple date de la dynastie Ming (1368-1644) et était dédié au culte de Wang Hua, prince de Yue, un éminent personnage au 6e siècle. Au cours des siècles, il fut souvent cité par les empereurs des dynasties successives comme un modèle de loyauté, de patriotisme et de diligence. Pour lui rendre hommage, ses descendants bâtirent un temple qui devint également pour la famille le symbole de l'amélioration de soi. La famille produisit quatre générations d'officiels de haut niveau. Chaque génération avait pour devoir d'entretenir et préserver le temple, symbole du clan.

Le temple resta actif jusqu'en 1949. En plus des cérémonies religieuses, les mariages, les naissances y étaient célébrés et toutes les réunions familiales importantes s'y tenaient, tous chaque fois accompagnés de sacrifices dispendieux.

Les campagnes contre les propriétaires terriens menées après 1949 par le gouvernement maoïste sonnèrent le glas de la famille Wang.

Au cours de la campagne contre les "quatre vieilleries - 四旧- si jiu", pendant la Révolution Culturelle, dans les années 1960, le temple fut amputé de trois bâtiments auxiliaires ne restant que le temple central qui tomba à l'abandon.

Après 1976, à la fin de la Révolution Culturelle, ce qui restait du temple servit aux villageois pour stocker le grain ou traiter le thé. La famille Wang, rendue au rang de famille de villageois ordinaires, ne se sentit aucune obligation ni responsabilité d'entretenir le temple qui, petit à petit, devint une ruine.

En 2001, les choses changèrent pour le village de Xiaoqi qui s'ouvrit peu à peu au tourisme, attirant des visiteurs intéressés par la région, améliorant au passage les conditions de vie de la famille Wang. Le sort du temple cependant n'en fut pas changé. Il se trouva entouré d'hôtels et, n'étant pas considéré par le gouvernement comme une relique culturelle méritant d'être réhabilitée, il resta en ruines. N'appartenant plus à la famille Wang, celle-ci ne chercha pas à le restaurer.

Au cours des années qui suivirent, l'architecture traditionnelle et ses éléments devinrent à la mode et commencèrent à se commercialiser comme de vulgaires articles de luxe, perdant au passage leurs connotations historique, symbolique et religieuse. Un certain Zhu Caichang, du village de Dongyang dans la province du Zhejiang, et d'une famille d'anciens menuisiers et ébénistes, s'étant lancé dans le "business" de rachat et revente de bâtiments anciens se rendit en 2010 à Xiaoqi, estima intéressante la valeur commerciale du temple ancestral et proposa de l'acheter.

Après plusieurs années d'intenses négociations avec le comité du village, Zhu Caifang put acheter le temple pour 450 000 Yuans (environ 65 000 Euros) contre la promesse de construire un nouveau temple à la place. Le vieux temple, et ses plus de 400 années d'existence à Xiaoqi, fut transporté à Dongyang en trois jours, pour être revendu dans le commerce, peut-être par morceaux, comme n'importe quel article culturel, dépouillé non seulement de tout passé historique et clanique mais aussi du symbole qu'il représentait autrefois.

 

Et Ai Weiwei dans tout ça ?

La demeure ancestrale de Ai Weiwei se trouve également dans le Zhejiang non loin de Dongyang. Il a lui-même grandi dans une maison traditionnelle à Beijing et s'intéresse à l'architecture ancienne. D'après lui, le système éthique inhérent à un temple ancestral donne aux familles une dimension, une forme et une identité que l'on retrouve dans tout objet. Le temple ancestral a un rapport direct avec le comportement de ses propriétaires, tout en ayant sa propre charge psychologique et émotionnelle.

Quand Ai Weiwei vit, dans l'atelier de Zhu Cuifang, la ruine qu'était devenue le temple de Wang Jiaci, il décida de le racheter et de le remonter dans deux galeries du centre d'art 798 qui, en 2014, lui avaient proposé de monter une exposition. La structure a été démontée à nouveau en 1500 pièces et réassemblées, avec l'aide de Zhu Cuifang, pour moitié à la Galleria Continua et pour moitié dans une galerie contigüe, la Tang Contemporary Art Center. L'ensemble peut être ainsi vu, des deux côtés, dans son intégralité. Certaines parties sont peintes à l'acrylique de couleurs vives et des éléments contemporains - chaussures, lustres, verre - sont intégrés à l'ensemble. On y retrouve aussi les thèmes favoris de Ai Weiwei comme les céramiques brisées et des symboles traditionnels chinois - dragon et lanterne - détournés à la sauce contemporaine.

En achetant ce temple ancestral, voué à devenir objet commercial, Ai Weiwei, artiste, le relève au statut d'oeuvre d'art. En l'exposant au public, il lui donne une nouvelle existence ainsi qu'une nouvelle identité. L'identité que nous, spectateurs, lui donnons, à travers ce que nous savons ou pas de sa longue histoire. Tout ce que nous avons sous les yeux ne sont que des fragments de son histoire et de l'histoire du clan à qui il appartenait, que nous chercherons ou pas à reconstituer. Une autre identité qui lui est donnée est celle d'Ai Weiwei lui-même que, au fil de la visite, nous cherchons à découvrir et à comprendre. Pourquoi cette exposition, si différente de toutes ses précédentes ? Quel rapport y-a-t-il entre Ai Weiwei et le temple ? Pourquoi a-t-il ajouté tel ou tel élément à la structure ? Pourquoi tel ou tel choix ? Pourquoi l'exposition s'appelle-t-elle "Ai Weiwei - 艾未未" ?

 

 

 

 

 

 

 

798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
Un pied de pilier en verre

Un pied de pilier en verre

Des becs de théières en céramique

Des becs de théières en céramique

798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
Lanternes

Lanternes

798 Art district : exposition de Ai Weiwei - 798 艺术区:艾未未展览
Repost 0
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 07:26

Qui ne connaît pas encore le centre d'art contemporain de 798 à Pékin ? Né au début des années 2000 sur les vestiges d'une usine de composants éléctroniques pour l'armée, et pendant quelques années le haut lieu exclusivement dédié à l'art contemporain à Pékin, les artistes y ayant installé leurs ateliers et leurs galeries, le lieu est maintenant victime de son succès... Restaurants, boutiques de bibelots de toutes sortes, librairies, magasins d'articles de design, tendance et couteux, ont occupé petit à petit les bâtiments encore inoccupés et des artistes se sont vus contraints de déménager, les loyers ayant beaucoup augmenté. Les grandes galeries, musées et ateliers qui ont contribué à son succès, et devenus célèbres, sont cependant toujours présents et on peut y voir encore de belles et intéressantes expositions dans une sympatique ambiance de foire. Certains, au tempérament d'artiste pur et dur, regrettent l'atmosphère culturelle et recueillie de ce temple de l'art contemporain que 798 était il y a quelques années mais, quant à moi, j'aime assez le mélange "galeries d'art/marché aux puces/boutiques branchées" que présentent maintenant les lieux. Les allées offrent autant au regard que les espaces d'exposition.

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
ll était accroché à une des verrières. Il a dû lâcher prise. Il n'y est plus.

ll était accroché à une des verrières. Il a dû lâcher prise. Il n'y est plus.

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
"Landscape wall" de Ni Weihua

"Landscape wall" de Ni Weihua

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
Un nouveau look pour Lei Feng - 雷锋,ce soldat tiré de sa tombe par Mao dans les années soixante pour en faire l'emblême du dévouement au Parti Communiste Chinois, dans une campagne qui, depuis, revient tous les ans :  "Imitez le camarade Lei Feng - 向雷锋同志学习"

Un nouveau look pour Lei Feng - 雷锋,ce soldat tiré de sa tombe par Mao dans les années soixante pour en faire l'emblême du dévouement au Parti Communiste Chinois, dans une campagne qui, depuis, revient tous les ans : "Imitez le camarade Lei Feng - 向雷锋同志学习"

Photo de gauche : Lei Feng, relooké (sur le panneau indicateur : "Lei Feng éternel")  - Image de droite : le Lei Feng original (mais a-t-il seulement existé ?) en train de lire les citations du président Mao
Photo de gauche : Lei Feng, relooké (sur le panneau indicateur : "Lei Feng éternel")  - Image de droite : le Lei Feng original (mais a-t-il seulement existé ?) en train de lire les citations du président Mao

Photo de gauche : Lei Feng, relooké (sur le panneau indicateur : "Lei Feng éternel") - Image de droite : le Lei Feng original (mais a-t-il seulement existé ?) en train de lire les citations du président Mao

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
Je n'ai pas réussi à savoir ce que ça faisait là !

Je n'ai pas réussi à savoir ce que ça faisait là !

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
Cela vous rappelle quelque chose ?

Cela vous rappelle quelque chose ?

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
Annonces sauvages pour des réparateurs d'appareils d'air conditionné.

Annonces sauvages pour des réparateurs d'appareils d'air conditionné.

Drapeaux de prières tibétains

Drapeaux de prières tibétains

Un vestige de l'ancienne usine : le peintre modèle

Un vestige de l'ancienne usine : le peintre modèle

798 Seth - un tag comme il y en a des centaines. Seuls les intéressés savent à quoi ils réfèrent.

798 Seth - un tag comme il y en a des centaines. Seuls les intéressés savent à quoi ils réfèrent.

Le tag d'une société de design.

Le tag d'une société de design.

798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
798 Art district : un pot pourri d'images - 798 艺术区:万花筒
Ecorce de bouleau...

Ecorce de bouleau...

que voici...

que voici...

Et ce n'est pas fini...

Et ce n'est pas fini...

Repost 0
Published by Jilian - dans Arts Sites
commenter cet article
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 07:09
C'est pour le moins franc et direct ! - 诚实直接 !

C'est pour le moins franc et direct ! - 诚实直接 !

Le photographe a dû avoir peur du tigre ! - 摄影师被老虎惊吓了!

Le photographe a dû avoir peur du tigre ! - 摄影师被老虎惊吓了!

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 07:51

Un Dimanche après-midi bien tranquille - 安静的星期日

Un commerce toujours florissant

Un commerce toujours florissant

A Houhai (Beijing) - 北京后海地区
Repost 0
Published by Jilian
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 03:24

De plus en plus de tronçons de la Grande Muraille sont maintenant accessibles depuis Pékin. Un grand nombre ne sont pas (pas encore ?) restaurés. A qui n'a pas peur de grimper le long d'éboulis ou de marches déglinguées et inégales, la muraille offre un spectacle à chaque fois différent et un plaisir sans cesse renouvelé... Nulle part, le même... 5000 kilomètres de remparts qui épousent les faîtes des montagnes... Une oeuvre diabolique et des milliers de morts qui, au cours d'une histoire longue de plusieurs siècles, n'ont finalement servi à rien, si ce n'est à régaler le visiteur contemporain. Les regards admiratifs que je jette alentour et les pas que je pose, ravie, sur les marches de pierre sont des hommages que je rends à ceux qui ont donné leur sueur, leur muscles, leur vie à cette entreprise de déments.

La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
La Grande Muraille à Xiao Xihu - 小西湖长城
Repost 0
Published by Jilian
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 04:02

Une des manifestations les plus notables de l'art communiste chinois, depuis l'avènement de la République Populaire en 1949 jusqu'à nos jours, sont les innombrables affiches de propagande. Mao Zedong a ainsi essayé d'ensorceler le peuple chinois à renfort de magnifiques dessins et gravures ventant d'abondantes récoltes, une production industrielle à faire pâlir d'envie l'Amérique, un "grand timonier" affectueux et protecteur...

Après son avènement, Xi Jinping ne fait pas impasse sur cette tradition devenue, dorénavant, perenne. Pas une palissage abritant des travaux (et il y en a partout dans Pékin) qui ne soit pas recouverte de jolies images prêchant son "rêve" plein de bons sentiments d'une société chinoise idéale passée au moule du confucianisme.

Ces affiches, accrocheuses pour l'oeil, s'inspirent notamment de l'art traditionnel populaire, comme les peintures paysannes et les "nianhua 年华" (estampes du Nouvel An).

Nombre de ces slogans reprennent des aphorismes et citations de Confucius (qui fut voué aux gémonies par Mao, rappelons-le), dont Xi Jinping n'hésite pas à émailler ses discours, par ailleurs.

Une illustration de cette nouvelle tendance est la déclaration que Xi Jinping a faite lors du séminaire international  marquant le 2565e  anniversaire de la naissance de Confucius, en septembre 2014 :

"L'excellente culture chinoise traditionnelle, y compris le confucianisme, contient d'importantes solutions pour résoudre les problèmes de l'humanité d'aujourd'hui".

Mais qui les lit ces affiches ? Qui même les regarde et qui y croit ? Un grand nombre de gens interrogés disent y avoir vaguement porté attention mais ne se sentent pas concernés. Ils ne voient pas, "à quoi ces valeurs correspondent concrètement".  "Elles sont loin d'être appliquées en Chine, et ce n'est pas en les bombardant sur les murs que cela changera le gouvernement et la société". Il faut dire que les termes de "liberté", de "démocratie", "lois et justice" par exemple, sont peu évoquateurs pour un grand nombre de chinois, ne correspondant pas à une réalité concrète en Chine, et sont carrément provocateurs pour d'autres.

 

 

 

 

 

 

Bourrage de crâne au "Rêve chinois" - 用“中国梦”洗脑
Bourrage de crâne au "Rêve chinois" - 用“中国梦”洗脑
Bourrage de crâne au "Rêve chinois" - 用“中国梦”洗脑
Un "homme de bien" ne craint pas les morsures du froid. "Le junzi  君子- homme de bien" c'est, selon Confucius, le sage qui détient de grandes qualités morales.

Un "homme de bien" ne craint pas les morsures du froid. "Le junzi 君子- homme de bien" c'est, selon Confucius, le sage qui détient de grandes qualités morales.

Sur la bande supérieure (et que l'on retrouve en haut de toutes les affiches) : "Nos valeurs : prospérité, démocratie, civilité (le fait d'avoir un comportement civilisé), harmonie, liberté, égalité, impartialité, loi, patriotisme, dévotion aux études ou au travail, honnêteté, confiance, amitié      Sur l'image : porter de lourdes responsabilités sur ses deux épaules c'est porter la prospérité

Sur la bande supérieure (et que l'on retrouve en haut de toutes les affiches) : "Nos valeurs : prospérité, démocratie, civilité (le fait d'avoir un comportement civilisé), harmonie, liberté, égalité, impartialité, loi, patriotisme, dévotion aux études ou au travail, honnêteté, confiance, amitié Sur l'image : porter de lourdes responsabilités sur ses deux épaules c'est porter la prospérité

Le patriotisme se transmet traditionnellement, de génération en génération, dans le coeur des hommes. Notre fête nationale est la fête de la paix.

Le patriotisme se transmet traditionnellement, de génération en génération, dans le coeur des hommes. Notre fête nationale est la fête de la paix.

Une amitié sans égale. Se montrer bienveillant ne dépend que de son bon vouloir.

Une amitié sans égale. Se montrer bienveillant ne dépend que de son bon vouloir.

Un coeur vertueux connaît un printemps éternel.

Un coeur vertueux connaît un printemps éternel.

Dans mon pays prospère, je vis en paix

Dans mon pays prospère, je vis en paix

Harmonie

Harmonie

Qui veille à toujours s'améliorer (moralement et physiquement) s'assure paix et santé pour la vie entière.

Qui veille à toujours s'améliorer (moralement et physiquement) s'assure paix et santé pour la vie entière.

Que la Chine déborde d'amitié !

Que la Chine déborde d'amitié !

S'attacher à bien éduquer ses enfants, c'est s'assurer du bonheur pour longtemps.

S'attacher à bien éduquer ses enfants, c'est s'assurer du bonheur pour longtemps.

Au-devant il n'y a qu'espoir. Même dans la soufrance, il faut toujours espérer.

Au-devant il n'y a qu'espoir. Même dans la soufrance, il faut toujours espérer.

La prospérité et la croissance de la Chine. Le pays se porte bien, les ethnies vont bien, tout le monde va bien, heureux comme des poissons dans l'eau.

La prospérité et la croissance de la Chine. Le pays se porte bien, les ethnies vont bien, tout le monde va bien, heureux comme des poissons dans l'eau.

Prospérité, démocratie, harmonie, beauté, abondance, grandeur.

Prospérité, démocratie, harmonie, beauté, abondance, grandeur.

Un jour de bienveillance est un jour de chance.

Un jour de bienveillance est un jour de chance.

En prenant soin de son corps et de son esprit, on s'assure une bonne récolte quotidienne.

En prenant soin de son corps et de son esprit, on s'assure une bonne récolte quotidienne.

Le bonheur est dans l'effort.

Le bonheur est dans l'effort.

En travaillant dur, on arrive à ses fins.

En travaillant dur, on arrive à ses fins.

Ceux qui travaillent dur s'assurent bonne fortune pour longtemps.

Ceux qui travaillent dur s'assurent bonne fortune pour longtemps.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 07:59

La Fête du Printemps - 春节 chunjie, c'est ainsi qu'on appelle en Chine le nouvel an lunaire. A zéro heure Beijing s'embrase. Il faut absolument faire fuir pour une année entière les démons et esprits maléfiques. Feux d'artifice et pétards remplissent bien la tâche. Ils sont bruyants à souhait et en même temps gais et festifs. Les pékinois vont vivre pendant quinze jours, jusqu'à la Fête des Lanternes - 元宵节 yuanxiaojie (qui marque la première pleine lune de la nouvelle année) dans un bruit de fond d'explosions et pétarades en tout genre. Une petite nouveauté depuis l'an dernier : dès le deuxième jour, pétards et feux d'artifice ne sont plus autorisés qu'entre 7h du matin et minuit. Pour moi, qui n'ai pas connu la guerre, j'aime cette ambiance qui, pour moi, est celle de la fête. Mais je sais qu'à d'autres elle rappelle de funestes souvenirs. Un enfant chinois attend le moment d'allumer pétards et feux d'artifice avec la même impatience et la même excitation qu'un enfant occidental la venue du Père Noël.

Feux d'artifice sur le lac de Houhai - 后海 à Beijing

Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像

Au temple de Dongyuemiao (Temple du Pic de l'Est) - 东岳庙 à Pékin

L'autre activité indispensable au moment de la Fête du Printemps est de faire de voeux. Des voeux pour soi-même mais aussi pour les autres, ceux qu'on aime. Au temple taoïste de 东岳庙  Dongyue miao  (le Temple du Pic de l'Est), on peut moyennant finances se faire rédiger au pinceau par un prêtre taoïste un ex-voto. On peut aussi acheter, pour une somme modique, des petites tablettes en bois sur lesquelles le voeu est déjà imprimé, éditées en deux exemplaires, une que l'on accroche à une grille du temple et une autre que l'on accroche chez soi, après y avoir inscrit son nom ou le nom du bénéficiaire du voeu. Il est aussi possible de rédiger un voeu sur de gros rouleaux de tissu prévus à cet effet. Pour finir, on peut faire brûler de l'encens dont la fumée envoie les prières aux dieux taoïstes.

Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Images de la Fête du Printemps - 春节的图像
Repost 0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 03:31
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年

Le 19 février 2015 nous entrerons dans l'année lunaire de la Chèvre - 羊年 (Yang nian)

 

En chinois, le caractère 羊 - yang désigne aussi bien le mouton que la brebis, la chèvre, le bélier, le bouc, le daim, le chamois, le bouquetin, la gazelle, l'antilope... Un caractère supplémentaire permettra de préciser à quelle espèce de "yang" on a à faire.

山羊 (shānyáng) = chèvre (littéralement "yáng de montagne")

绵羊 (miányáng) = mouton (littéralement "yáng de coton")

羚羊 (língyáng) = gazelle

D'après les représentations diverses et variées qui accompagnent l'année lunaire "yang" - 羊年 Yang nian - les plus fréquentes étant une chèvre ou un bélier, on optera pour une traduction en français de "Année de la Chèvre". D'autant plus que, d'après le zodiac chinois, le tempérament du "羊 - yang" en question n'a rien de celui du mouton.

On dit que ceux et celles qui sont nés l'année de la Chèvre (entre la fin janvier et la fin février 1919, 1931, 1943, 1955, 1967, 1979, 1991, 2003, 2015) sont libres, créatifs, imaginatifs, émancipés. Ils ont une âme d'artiste, sont souvent dépensiers et peu matérialistes, aiment s'habiller beau, et ne font pas bon ménage avec l'autorité.

L'homonymie du mot "羊 yang" (chèvre) avec le mot "阳 yang" (de yin/yang, le yin étant féminin et lunaire, le yang étant masculin et solaire) fait qu'il représente aussi l'énergie solaire, la force vitale et la puissance virile. Pour cette raison d'ailleurs il est considéré comme un très bon signe pour les garçons mais suscite quelques réserves lorsqu'il s'agit d'une fille.

Mais que nous réserve à tous cette année de la Chèvre 2015 ?

Comme l'animal, vif et bondissant, il faut s'attendre à beaucoup de surprises, de péripéties et d'inattendus... mais qui finiront toujours bien (ouf !). Il se peut que les personnes aux nerfs fragiles souffrent un peu cependant, mais l'amusement est garanti à ceux qui prennent la vie du bon côté.

La Chèvre étant artiste, cette année sera propice au développement de tous les arts, notamment à la musique et au théâtre. C'est le moment pour les créateurs en herbe de se lancer et ceux déjà en place, mais qui tirent le diable par la queue, de reprendre espoir. Les muses vont souffler pour eux et ils attireront de nouveaux publics. C'est aussi le moment pour le néophyte de commencer des cours de musique et pour le retraité de reprendre le piano depuis longtemps abandonné. Ses doigts vont à nouveau courir sur le clavier.

Et pour les natifs de la Chèvre ?

S'ils veillent à toujours porter sur eux, contre la peau, quelque chose de rouge, santé, prospérité, bonheur en amour, succès au travail etc, etc, leur sont assurés tout au long de l'année lunaire. En Chine, dans les magasins et sur les marchés, on peut acheter des sous-vêtements, des ceintures, des pyjamas, des bracelets en tissu d'un beau rouge vif, prévus à cet effet.

Le caractère "yang" à son origine, à l'époque où on le gravait sur des os. On reconnaît bien la forme du bélier.

Le caractère "yang" à son origine, à l'époque où on le gravait sur des os. On reconnaît bien la forme du bélier.

Le caractère "yang" contemporain. Il n'a pas perdu ses cornes.

Le caractère "yang" contemporain. Il n'a pas perdu ses cornes.

Et puisqu'elles seront à l'honneur toute l'année, voici quelques photos de biquettes pékinoises, comme on en rencontre encore beaucoup lors de balades dans les montagnes autour de Pékin.

L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
L'année de la Chèvre 2015 -  2015 养年
Repost 0