Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 03:10
Beijing, Mercredi 24 octobre 2007 – 北京,20071024日星期



On peut toujours rêver....


 Beijing, 2ème périphérique nord 北京北二环路

Beijing-Rues-Bei-Er-Huan.1.jpg

 

Beijing, Gongtibeilu - 北京工体北路

Beijing-Rues-Gongtibeilu.1.jpg



Certains matins ou certains soirs, quand le courant fluide et lent de la circulation m'entraîne avec ma voiture entre les barres d’immeubles, je me prends à m’imaginer dans une manière de « Shan shui » («Montagne et eau », c'est ainsi qu'on appelle la peinture de paysage traditionnelle chinoise)*...

 

Comme ceci


Gorges du Yangtsé, 2001 长江三峡,2001年

COUL-Yangts---Sanxia.2-Aout2001.jpg




COUL.Yangts---Sanxia.1-Aout2001.jpg

 

Ou comme cela


Peinture de Hua Sanchuan (mi-20ème siècle) 
 華三川山水画






Fragment
File0007bis.jpg


 
Sur le tableau, le peintre a calligraphié une poésie de Li Bai (701-762), un grand poète de la dynastie Tang.

« En quittant aux aurores la ville de Baidi »
«J’ai quitté Baidi sous les nuages multicolores de l’aube, et j’ai couvert en un jour les dix mille li jusqu’à Jianling. Sur les deux rives retentissaient les hurlements des singes alors que ma frêle embarcation franchissait dix mille gorges.»
 

 *le « Shan shui » ou « montagne et eau » est la peinture de paysage traditionnelle chinoise. Produit de la mémoire visuelle du peintre, qui ne travaille jamais d’après modèle, ou entièrement née de son imagination, son objet essentiel en est la nature. L’homme n’en est pas exclu, mais modestement replacé à l’échelle de la nature. La peinture traditionnelle de paysage est très proche de la poésie classique chinoise. Dans la façon dont il transpose des impressions visuelles en images, le peintre exprime ses émotions et sa vision personnelle du monde.
 

 

Repost 0
Published by Jilian - dans Etats d'âme
commenter cet article
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 14:09

Beijing, Lundi 22 octobre 2007 – 北京20071022 星期


Coiffeur (ou coiffeuse) de rue - 露天理发

Si... vous êtes pressé, n’avez pas besoin de shampooing, n’aimez pas dépenser pour une coupe de cheveux, n’êtes pas pointilleux sur ladite coupe, n’avez pas peur de vous enrhumer et (pour les non-chinois) ne craignez pas les regards curieux et amusés des passants... alors, il (elle) est pour vous.

 
Beijing, marché Sihuan - 北京四环市场部 
(sur la pancarte, une annonce
pour un service de pédicure)

Beijing-Gens-Coiffeur.1bis-Avril2007.jpg



Beijing-Gens-Coiffeur1ter-Avril2007-copie-1.jpg



Beijing, Guanyuan - 北京官园
DIA-Beijing-Gens-Coiffeur-1989.jpg




DIA-Beijing-Gens-Coiffeurbis-1989.jpg

Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 02:31

Beijing, Samedi 20 octobre 2007 – 北京20071020星期

La Chine est-elle toujours un pays communiste ?

Il faut croire ...

 

A 200m à peine de l'affiche avec la poule aux oeufs d’or (voir article du 18 octobre) une autre affiche, également aux couleurs rouge et or, à l’occasion du 17ème Congrès National du Parti Communiste Chinois qui s’est tenu toute cette semaine et s’achèvera  Dimanche 21 octobre.

 

 

Beijing-rues-affiche-Congr--s-PCC.1-octobre2007.jpg

"Acclamons le 17ème Congrès du PCC"


Le Congrès National du PCC, constitué d’environ 2000 délégués, se réunit tous les cinq ans depuis 1977 (fin de la Révolution Culturelle). Il est au sommet de la hiérarchie du PCC. Lors de sa réunion, il désigne un Comité central (198 membres pleins et 158 suppléants) qui choisit à son tour le secrétaire général (Hu Jintao depuis 2002), les membres du Bureau politique et du Comité permanent du bureau politique (9 membres depuis 2002), soit le noyau dirigeant du pays qui prend toutes les décisions importantes. Le Congrès entérine également les grandes orientations politiques du pays. A prendre au sérieux, donc.

La semaine prochaine les chinois apprendront à quelle nouvelle ( ?) sauce ils vont être mangés.

 

Repost 0
Published by Jilian - dans Actualité
commenter cet article
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 02:42
Beijing, Jeudi 18 octobre 2007 – 北京,20071018日星期


 La Chine est-elle toujours un pays communiste ?

 

Publicité pour des investissements immobiliers dans le quartier de Chaoyang à Beijing

Beijing-rues-affiche-sept2007.jpg
 

 «Investissez dans Chaoyang et vous gagnerez plus»
 
Le quartier de Chaoyang ou ... la poule aux oeufs d'or
朝阳。。。下金蛋的母鸡
 
Il est vrai que le gouvernement chinois se définit lui-même comme  «socialiste aux couleurs de la Chine». Doit-on entendre par "couleurs" le rouge et l'or ?

Repost 0
Published by Jilian - dans Actualité
commenter cet article
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 02:51

Beijing, Mardi 16 octobre 2007 – 北京20071016日星期二


Un vieux métier : rémouleur  
老行业 : 磨刀人

  undefined



Il va le long des ruelles ou d’une cour d’immeuble à l’autre... D’une main il pousse son vélo portant tabouret, établi et pierre à aiguiser, de l’autre il agite un faisceau de petites lames de métal qui, en frottant les unes contre les autres, produisent un « schrink  schrink » bien significatif. Il n’a pas besoin de crier pour s’annoncer. Au son métallique, tout le monde sait que le rémouleur passe. Et de sortir de chez soi avec couteaux et ciseaux pour les lui donner à aiguiser. 


Gravure tirée d’un livre intitulé 十九世纪三百六十行 360 métiers du 19ème sièclequi représente un rémouleur

R--mouleur-dessin.jpg

 

 



Un petit flash sur LE couteau de cuisine chinois


Couteau.jpg


Il s’apparente plutôt à un couperet. Il a sa place dans toutes les cuisines de Chine, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Tout chinois qui fait un tant soit peu la cuisine sait s’en servir. Il s’en sert pour débiter les gros morceaux de viande, couper en cubes des poulets entiers avec les os mais aussi pour hâcher très fin de l’aïl ou du coriandre. A l’occasion, le couteau peut aussi servir à couper de la ficelle, enfoncer un clou, visser une vis et... intimider un gêneur. Quand les coups répétés et rapides de la lame sur la planche à découper - tac tac tac tac tac - se font entendre d’une fenêtre à l’autre, d’une cour à l’autre, on sait que l’on approche de l’heure du repas.

Repost 0
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 04:23
Beijing, Dimanche 14 octobre 2007 – 北京,2007年1014日星期



La Grande Muraille à Xiangshuihu (le lac aux eaux qui grondent) – 响水湖长城



Grande-muraille-Xiangshuihu.1-septembre2007.jpg



Grande-Muraille-Xiangshuihu.5-Septembre2007.jpg




Grande-Muraille-Xiangshuihu.6ter-Septembre2007.jpg



Grande-muraille-Xiangshuihu.2-septembre2007.jpg


J'ai une pensée émue (et admirative) pour les malheureux bâtisseurs de cette merveille... qui s'est avérée bien inutile. A notre époque, nous appellerions cela du "Land Art".

Repost 0
Published by Jilian - dans Sites
commenter cet article
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 14:00

Beijing, Samedi 13 octobre 2007 – 北京,20071013 星期

 

Beijing, Temple de Dongyuemiao, quartier de Chaoyang - 朝阳区东岳庙




Dongyuemiao-fev06.4.jpg







Dongyuemiao.1ter-octobre-2007.jpg






Dongyuemiao.3bis-octobre-2007.jpg

 

Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 12:03
Beijing, Jeudi 11 octobre 2007 – 北京,2007年10月11日星期四



Et c'est ainsi que beaucoup de chinois vivent ....


Beijing, Marché Sihuan – 北京四环市场
 
March---Sihuan.1-Aout2007-copy.jpg




March---Sihuan.4-Aout2007.jpg

 




Enfant-March---Sihuan.2bis-Sept2007.jpg





Enfant-March---Sihuan.3bis.jpg


Originaire du Hebei, une province limitrophe de Beijing, et établie à Beijing depuis dix ans, Madame Liu tient, avec son mari, une boutique de céréales sur le marché Sihuan - si l’on peut appeler « boutique » le réduit de 6m2, ouvert à tous les vents, dans lequel elle entasse sacs de riz, de farine, de graines de soja et de croquettes pour chiens et chats, bouteilles d’huile, paquets de nouilles et cageots d’oeufs. Son mari s’occupe surtout des livraisons aux restaurants (ils ont pu acheter une petite camionnette) et elle, de la vente. Une fois payé le loyer de la « boutique » de 2000 yuans par mois (le salaire moyen à Beijing est de 1500 yuans), ils disposent, à eux deux, d’un revenu mensuel qui varie entre 2000 et 3000 yuans. C'est loin d'être confortable, mais  elle ne se plaint pas. D'autres sont beaucoup plus mal lotis. Ce qu'elle trouve dur c'est que, pour arriver à gagner ça, ils travaillent 7 jours sur 7, de 7h du matin à 7h du soir avec trois semaines seulement de repos par an pris pour aller passer la Fête du Printemps (le nouvel an chinois) en famille dans le Hebei. Leur fils de 8 ans vient tous les jours à la "boutique", après l’école.  Et, en toute saison, il fait ses devoirs dehors sur un cageot retourné.


Repost 0
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 03:09
Beijing, Mardi 9 octobre 2007 – 北京,2007年10月9日星期


 Connaissez-vous la fable «Le gros lion et le petit chien» ?
 elle s'inspire de l'épisode de la Bible de David et Goliath.


Beijing, Yangfang hutong 北京羊方胡同
le-petit-chien-et-le-lion.jpg

 

le-petit-chien-et-le-lion2-copie-4.jpg

 

Note de la photographe : je jure que ce n’est pas moi qui l’ai mis là-haut, je ne faisais que passer.

 

Repost 0
Published by Jilian - dans La rue artiste
commenter cet article
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 15:40

Beijing, Dimanche 7 octobre 2007   北京, 2007年10月7日星期日

 
Les premières bourrasques d'automne, les premières chutes de feuilles, il faut sortir les blousons... Un bon jour pour faire un petit tour à 798 Dashanzi Art  District – 798 大山子艺术区 (voir mon article du 30 août 2007) pour voir quelques expos. D'autant plus que le DIAF 2007 当代艺术节 (Festival d'art contemporain) y bat son plein.


A-beautiful-new-world.2-798-octobre-2007.jpg

La première retrospective à Beijing de la création japonaise à partir des années 1990.  Elle a été organisée pour commémorer le 35ème anniversaire de la normalisation des relations sino-japonaises.En trois expositions sont présentées les oeuvres de 34 artistes japonais contemporains dans les domaines de l'architecture, des médias, de la mode, du design et de l'art contemporain. 
Dans la série “Beautiful real world” (autour de l'art contemporain) c'est le dynamisme et un certain optimisme que l'on remarque. Les standards de la beauté sont remis en question et l'idée de ce qu'est “la réalité” est ré-évaluée de façon ludique et avec un certain humour. 

"Guidepost to the new space" sculpture de Kusama Yayoi
Guidepost-to-the-new-space---Kusama-Yayoi-798-octobre-2007-.jpg

 

"Paramodelic graffitis" installation du groupe Paramodel
Paramodelic-graffitis.2-Groupe-Paramodel-798-octobre2007.jpg



Paramodelic-graffitis-Groupe-Paramodel-798-octobre2007.jpg

(le chemin de fer miniature de nos rêves)

Dans la série "I bless all the grandmothers of the future" (Je bénis toutes les grand-mères du futur)
"Yuka" photographie de Yanugi Miwa
Yuka-Yanugi-Miwa.1-798-octobre2007.jpg


"Yuka" détail
Yuka-Yanugi-Miwa.4-798-octobre2007.jpg


Une autre exposition, beaucoup moins optimiste mais captivante est l'installation, mêlant vidéo et scultpure, de l'artiste chinois Zhou Xiaohu - 周啸虎, "Crowd of bystanders (une foule de badauds) - 围观 :

10 petits “tableaux” en céramique présentent 10 évènements ayant fait la une des média de ces dernières années. Au-dessus de chacun de ces tableaux, sur un écran vidéo, se déroule toute la scène, les personnages en céramique devenant animés.

Un homme condamné à la chaise électrique devant une foule de spectateurs, le procès de Saddam Hussein dans une salle comble, un homme renversé par un camion à une heure de pointe, les tours du World Trade Center traversées par des avions...  Ces scènes de violence, filmées crûment, en noir et blanc, sont fascinantes et nous les regardons encore et encore avec délectation. Zhou Xiaohu ne cherche-t’il pas, en définitive,  à démontrer que nous sommes tous d’affreux voyeurs ? Perturbant.

Chaise électrique
Chaise---lectrique.3-Zhou-Xiaohu-798-octobre-2007.jpg

 

Procès de Saddam Hussein

Proc--s-de-Saddam-Hussein.1-Zhou-Xiaohu-798-octobre2007.jpg



Proc--s-de-Saddam-Hussein.2-Zhou-Xiaohu-798-octobre2007.jpg

Repost 0
Published by Jilian - dans Les arts
commenter cet article