Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 04:13


Lundi  27 mai 2008 - Vendredi 30 mai 2008     2008 年5月26日星期一至2008年5月30日星期五

La province du Gansu a été touchée par le terrible tremblement de terre du 12 mai. Peu de victimes mais des dégâts matériels.
Quand je suis arrivée dans la région, la population était encore sous le choc. De nouvelles
secousses, de moindre importance certes, s'étaient fait ressentir et les gens, par peur et/ou par précaution vivaient dans des tentes le long des rues.



Ville de Qingshui - 清水













 

 

 

Sur la route entre Qingshui et Tianshui -  在清水和天水的路上




Village de Shanmen -  山门









Village de Yuanchuan - 元川





Repost 0
Published by Jilian - dans Actualité
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 07:32

 

Lundi 26 mai – Vendredi 30 mai 2008 – 2008526 日星期一至30日星期五

Après avoir fait l'expérience, au début du mois de mai, des plaisirs dorés du tourisme balnéaire "façon nouvelle classe moyenne chinoise", je me suis retrouvée, à la fin du même mois, confrontée à une autre réalité chinoise, très dure quant à elle et difficile à accepter car vécue quotidiennement, au fil de toute une vie, par 600 millions de paysans, les laissés pour compte de la croissance économique formidable que connaît la Chine depuis plusieurs années déjà.

L'occasion m'a été donnée d'accompagner pendant quatre jours des membres de l'association « Les enfants de Madaifu » dans le Gansu, une des provinces les plus pauvres de Chine.

Je ne m'étendrai pas sur le travail remarquable de l'association auprès des orphelins chinois qui consiste à développer des « orphelinats hors-les-murs » en versant aux familles d'accueil (oncles, grand-parents...) une allocation permettant de subvenir aux besoins fondamentaux et à la scolarisation de ces enfants. Ces enfants peuvent ainsi aller à l'école et ne sont pas envoyés travailler ou mendier dans les villes.

Je vous invite à visiter le site de l'association www.madaifu.org


Les villages que nous avons traversés, à la rencontre de ces orphelins, sont d'une extrême pauvreté, d'accès souvent difficile par des chemins de montagne, avec des maisons en torchis et au sol en terre battue et parfois sans point d'eau.

Des points positifs : presque tous les villages ont l'électricité et une école primaire qui, même si elle est souvent très rustique, a le mérite d'exister et d'être gratuite depuis 2004.






 
La province du Gansu est surlignée en rouge





Voyez plutôt


D'abord,  les montagnes...























 

Dans ces montagnes, des champs....

La terre est sèche et aride, la région manque d'eau. Les sillons sont recouverts
de bâches de plastique pour retenir l'eau.


 


























Ici, chaque plant n'a droit qu'à un bol d'eau par arrosage.

 

Au milieu des champs, des villages...






























 





 


















L'âne : unique et indispensable moyen de transport



 


















Le porc : richesse des familles
 
















 

 









  










Le "kang" : un lit de briques chauffé l'hiver par un tuyau qui passe à l'intérieur et connecté au fourneau de la cuisine. Toute la famille dort dessus.

Les papiers sur les murs, souvent des pages de journaux, protègent les murs du froid et cachent la "misère". 








Pas de réfrigérateur, mais un téléviseur (sous le tissu rose) et une horloge. Quelquefois de beaux meubles, mais en piteux état, héritage des ancêtres et dont les antiquaires  sont à l'affût. 
 









Et dans ces villages, des enfants...










Il est fréquent que les filles aient un petit frère. Pour enrayer le "meurtre" des petites filles, à la naissance, dans les campagnes, suite à l'instauration de la politique de l'enfant unique, les paysans ont, depuis une dizaine d'années environ,  le droit d'avoir un deuxième enfant si le premier est une fille.  Ils ont, d'ailleurs,  maintenant le droit d'avoir deux enfants même si le premier est un garçon.




















 

























Un gilet "the North Face" fabrication maison
 












Cette petite fille prépare tous les jours les repas.

 













Son frère s'occupe des ânes. Il n'y a pas d'eau au village. Ils doivent faire 5 kms aller-retour pour chercher de l'eau.












et des écoles...






Au détour du chemin, l'école est là, en pleine campagne. On entend de loin les voix
des enfants qui répètent en choeur une leçon.

 










Ces écoles de villages sont toutes bâties sur le même modèle :
une entrée de style traditionnel et des bâtiments de briques qui entourent une cour

au milieu de laquelle se dressent le drapeau chinois et une parabole pour recevoir
les programmes éducatifs diffusés par Pékin.
























pour accueillir les enfants

















































Sur le mur, la première partie du slogan peint sur les murs des écoles et accrochés
aux murs des classes "好好学习 天天向上" - “ bien étudier pour s'élever chaque jour
un peu plus".




























































Cette table de ping-pong est d'un modèle très courant.  










Les chaussures de sport sont un luxe ignoré







































 

 



 

Pause déjeuner. Certains enfants  habitent à  une heure de marche et plus de l'école.
(A ma grande honte si, sur cette photo, ils mangent debout, c'est qu'ils ont laissé leur place
à notre équipe dans la petite pièce qui leur sert de réfectoire.)










Le Gansu est une région à blé. La nouille est l'alimentation de base.
Un bol de nouilles le matin, un bol le midi et un bol le soir est
l'ordinaire de ces enfants.













Sortie de l'école. Un peu plus mouvementée que d'habitude à cause de cette “老外
-  lao wai” (formule polie pour désigner un étranger) qui les attend avec son appareil de photo.





 

 











 



 



 






 

 











 

Quel avenir ?

Repost 0
Published by Jilian - dans Régions
commenter cet article
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 03:07
Mardi 6 mai – Samedi 10 mai 2008 – 200856 日星期一至10日星期六


Une escapade sur l'île de Hainan




la petite île tout à fait au sud


Vivre avec la mer

 

du matin

  

au soir

 




 Cerfs-volants – 风疹 (les ornements du vent)































avec une mascotte des JO (cela vous étonne?)



 

 avec un homme


 

Tendresse












 

 

Des touristes dans leur bel uniforme
(le port n'est pas obligatoire, mais on pourrait croire que...)







 

 



















 

 Ce que racontent les roches























 

Des plages désertes






 

  ou presque




Robinson Crusoë ?



Vendredi ?


ou bien des promoteurs en quête de nouveaux méfaits à commettre ?



Quelques réalisations "massacreuses" !









Repost 0
Published by Jilian - dans Régions
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 03:30

 Beijing,  Jeudi 24 avril 2008 200824日星期四


Le Printemps joli - 美丽的春天



Jeu : trouvez les différences
游戏 : 
两张涂鸦的中间找到不同

 

« I love you » no.1 (Beijing, Dashanzi) – 一号涂鸦 (北京大山子)

 

 

«I love you » no.2 (Beijing, Caochangdi) – 二号涂鸦(北京草场地)

Repost 0
Published by Jilian - dans La rue artiste
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 02:52
Beijing, Dimanche 20 avril 2008 - 北京, 2008 年4月21 日星期日



Sans commentaire - 无题



Beijing, Dongming hutong - 北京,西城区东明胡同













Repost 0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 03:03
 

Beijing, Jeudi 17 avril 2008 京, 2008417日星期四


Maison de Mao Dun - 茅盾故居
Mao Dun est un écrivain pékinois (1896-1981). Dans ses
romans, il s'est beaucoup inspiré des romanciers réalistes
occidentaux.
Son roman le plus célèbre traduit en français : "Minuit - 子夜" 1961





Temples - 庙顶
Les animaux mythiques et l'homme perché sur un coq (tout au bout)
protègent le temple. On les retrouve aussi sur le long des toits des
grandes demeures.




 






Parc Beihai - 北海公园




Hutongs (les ruelles et maisons du vieux Pékin) - 胡同








Repost 0
Published by Jilian - dans Architecture
commenter cet article
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 03:12
 Beijing, Lundi 7 avril 2008 200847日星期一

Je voulais évoquer le Printemps. Depuis quinze jours, ses arbres en fleurs explosent en touches de couleurs sur les murs des ruelles, le long des avenues, dans les jardins... Mais le coeur n'y est plus tout à fait.

La répression au Tibet, le voyage bousculé (à juste raison) de la flamme olympique, les mensonges éhontés du gouvernement chinois à son peuple (cacher la vérité c'est mentir n'est-ce pas ?), la xénophobie qui monte, les petites brimades qui commencent contre les étrangers (visa de tourisme délivré pour un mois seulement au lieu de six, procédures qui changent tout le temps pour les visas de travail)... Le climat ici est très lourd.

J'ai toujours pensé que le chemin de la Chine vers un libéralisme autre que économique (je n'ose écrire ici « vers la démocratie ») se faisait à coups de deux pas en avant, un pas en arrière. Deux pas en avant venaient d'être faits. Le pas en arrière est maintenant amorcé, mais il semblerait que le gouvernement ait chaussé des bottes de sept lieues pour le faire.

Je montre quand même les photos des arbres en fleurs. Un peu de gaieté dans ce ciel sombre. Ces fleurs cependant ne sont là que encore pour quelques jours seulement. Bientôt elles joncheront le sol.

 

Quartier de Houhai – 后海



 

2ème périphérique Nord (niveau Tour de l'Horloge) - 二环路(钟楼桥)

 

 

 

 

 






 Temple des Lamas – 雍和宫














 

Quartier de Chaoyang, Gongti Xilu - 朝阳区共体西路

Repost 0
Published by Jilian - dans Etats d'âme
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 03:01


Beijing,
  Jeudi 20 mars 2008 ,2008320日 星期四



 

Le 20 mars 2008, dans un petit théâtre de la banlieue Est de Beijing -  le Théâtre des Paysans - des poètes célébraient le 40ème anniversaire du lancement par Mao, en mars 1968, de l’envoi à la campagne de tous les étudiants - les «jeunes instruits » - pour se faire rééduquer par des paysans illéttrés.

Une décision tellement aberrante qu’on cherche encore à  comprendre les motivations du Grand Timonier : trouver une solution à l’excédent de main-d’œuvre dans les villes ? accélérer le développement des campagnes ? mettre un terme au mouvement des Gardes Rouges qui lui échappait de plus en plus ? prolonger la révolution et raffermir son autorité en lançant une nouvelle campagne ? ces deux dernières explications sont probablement les bonnes.  

Certains de ces étudiants sont restés dans les campagnes environ deux ans. Beaucoup ont pu, par la suite, reprendre leurs études et n’ont pas gardé de leur séjour au vert un souvenir trop douloureux. Mais de nombreux intellectuels étiquetés, à l’époque, comme « droitiers » ou «chiens à la botte du capitalisme»  ont dû y rester beaucoup plus longtemps. Certains n’ont pu retourner dans les villes que dans les années 1980, parfois grâce à l’obtention d’un emploi d’ouvrier, d’autres ont renoncé à rentrer et se sont établis à la campagne. Tous ceux-là forment ce qu’on appelle la « génération perdue ».

 

Le petit Théâtre des Paysans (littéralement « Théâtre des Habitants du Village de l’Est»)
a été inauguré le 21 janvier 2008


Au cours de cette commémoration, des poèmes, écrits pendant leur période à la campagne par des poètes, ex- « jeunes instruits », ont été lus par les poètes eux-mêmes ou par des sympathisants.

Evocations douloureuses : années perdues, avenir brisé, éloignement, mal du pays, solitude…

Mais aussi des évocations chaleureuses : gratitude et reconnaissance envers les paysans qui les ont accueillis en dépit de la dureté de leur vie et de leur pauvreté.

  


« Beijing à 4h08 du matin – 这是四点零八分的北京 » de Shi Zhi – 食指


 
 

 

«A mes frères pêcheurs – 致渔家的兄弟» de Mang Ke – 芒克



  «Chine, j’ai perdu ma clé – 中国, 我的钥匙丢了»  de Liang Xiaobin – 梁小斌dit par l’auteur

  



«Agonie de mars – 三月兴末日» de Yue Zhong –- 岳重

 

 «Un immeuble au milieu des champs – 田楼»  de Lu Jian - 陆建







«Je crois en l’avenir – 相信未来­­­­»  de Shi Zhi – 食指 dit par l’auteur

 

Pour cette poésie, Shi Zhi a été mis en prison par Qiang Jing, l’épouse de Mao,
sous prétexte que si il croyait en l’avenir c’est qu’il ne croyait pas au présent,
c'est-à-dire en Mao.

 

 

Repost 0
Published by Jilian - dans Actualité
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 02:13

Beijing,  Jeudi 13 mars 2008 200813日星期四


Une virée dans le métro - 座地铁

Fin 2007 le réseau du métro de Beijing comprenait  quatre lignes seulement.  Il est prévu
de mettre trois autres lignes en service d'ici les JO 2008 dont une qui desservira l'aéroport. Le réseau devrait, au total, faire 150 km. Six autres lignes sont prévues dans le futur. Pour inciter les gens à prendre le métro, le prix du ticket est passé en janvier 2008 de 3 yuans (relativement cher pour une bourse pékinoise) à 2 yuans.

Beijing-M-tro2.jpg


Devinette - 谜语
Metro-3janvier2008-13.jpg



Ligne 2 (la plus ancienne)

Metro-3janvier2008-002.jpg

elles sont super tes pompes ! 




Metro-3janvier2008-17.jpg





Metro-3janvier2008-005-copie-1.jpg










 














Correspondance

Metro-3janvier2008-008.jpg




Ligne 1

Metro-3janvier2008-010.jpg



Metro-3janvier2008-012.jpg



Vendeuse de journaux
Metro-3janvier2008-16bis.jpg



Une pub pour Adidas sur fond de JO 2008 (inévitable)

Metro-3janvier2008-011.jpg
"Avec Zheng Zhi rien n'est impossible pour 2008" (Zheng Zhi est une 'star'
du 'football' en Chine





Le nouveau ticket de métro à 2 yuans

Ticket-de-m-tro.jpg
"Bonne chance à Beijing 2008"

Repost 0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 02:05
Beijing,  Jeudi 28 février 2008 200828日星期四


A- peu-près et négligence 差不多,粗心大意 :encore deux constantes



A-peu-pres-negligence---fevrier2008-1.jpg

 

A peu près 差不多

Trier les ordures, c'est un effort louable . Seulement, la majorité de la 
population ne sait pas encore précisément ce qui est recyclable et ce 
qui ne l'est pas.


A-peu-pres-negligence---fevrier2008-3.jpg

  
Négligence 粗心大意

Pour « recycler » les passants qui marchent le nez en l'air

A-peu-pres-negligence---fevrier2008-2.jpg

Repost 0
Published by Jilian - dans Les rues
commenter cet article