Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 02:51

Beijing, Mardi 16 octobre 2007 – 北京20071016日星期二


Un vieux métier : rémouleur  
老行业 : 磨刀人

  undefined



Il va le long des ruelles ou d’une cour d’immeuble à l’autre... D’une main il pousse son vélo portant tabouret, établi et pierre à aiguiser, de l’autre il agite un faisceau de petites lames de métal qui, en frottant les unes contre les autres, produisent un « schrink  schrink » bien significatif. Il n’a pas besoin de crier pour s’annoncer. Au son métallique, tout le monde sait que le rémouleur passe. Et de sortir de chez soi avec couteaux et ciseaux pour les lui donner à aiguiser. 


Gravure tirée d’un livre intitulé 十九世纪三百六十行 360 métiers du 19ème sièclequi représente un rémouleur

R--mouleur-dessin.jpg

 

 



Un petit flash sur LE couteau de cuisine chinois


Couteau.jpg


Il s’apparente plutôt à un couperet. Il a sa place dans toutes les cuisines de Chine, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Tout chinois qui fait un tant soit peu la cuisine sait s’en servir. Il s’en sert pour débiter les gros morceaux de viande, couper en cubes des poulets entiers avec les os mais aussi pour hâcher très fin de l’aïl ou du coriandre. A l’occasion, le couteau peut aussi servir à couper de la ficelle, enfoncer un clou, visser une vis et... intimider un gêneur. Quand les coups répétés et rapides de la lame sur la planche à découper - tac tac tac tac tac - se font entendre d’une fenêtre à l’autre, d’une cour à l’autre, on sait que l’on approche de l’heure du repas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eva 18/10/2007 17:07

Quand je suis enfant,je rencontre rémouleur souvent.Mais maintenant il n'y a pas beaucoup de rémouleur.

Jilian 19/10/2007 03:14

C'est vrai qu'il n'y en a plus beaucoup. J'en vois quelquefois dans le quartier des hutongs où j'habite. Ce sont des vieux messieurs. Les jeunes ne prendront certainement pas la relève.
Jilian