Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 18:23
Beijing, Lundi 11 septembre 2007 - 北京,2007911日星期一

 

Un combat contre des ombres avec des éventails

Leçon de Taijishan (le Taiji à l'éventail) – 太极扇


Beijing, Lac de Houhai, rive sud

Gens-Taijishan.1-sept2007.jpg




Gens-Taijishan.2-sept2007.jpg


Le Taijishan - 太极扇, ou Taiji à l'éventail, est une variante du Taijiquan - 太极拳, lequel se pratique à mains nues.  Les autres variantes sont le Taijijian - 太极剑 ou Taiji à l'épée et le Taijigun - 太极棍 ou Taiji au bâton. Ils se classent dans la famille des arts martiaux chinois internes.
Ainsi donc, ces gestes lents et fluides, ces grands mouvements circulaires que l'on trace dans l'air seraient donc redoutables face à un adversaire ?
La légende veut que le Taijiquan ait été créé par un moine taoiste expert en arts martiaux, Zhang Sanfeng - 张三峰, mort au début de la dynastie Ming (fin du 14e siècle), suite à l'observation du combat entre une grue et un serpent à l'issue duquel le serpent prit le dessus. Celui-ci esquivait les coups secs et droits de l'oiseau par des mouvements souples, sinueux, lents et ininterrompus, pour ensuite contre-attaquer avec une rapidité foudroyante. Zhang Sanfeng en conclut que des mouvements circulaires et ininterrompus sont préférables aux mouvements droits et saccadés et que souplesse et flexibilité l'emportent sur force et dureté.
Le Taijiquan et toutes ses variantes,  qui mettent l'accent sur la maîtrise de la respiration et visent à harmoniser le Qi (l'énergie vitale), sont beaucoup pratiqués en Chine comme une gymnastique énergétique douce. Ils se pratiquent au petit matin et en plein air. Le Taijishan  est plutôt pratiqué par les femmes. Attention à leur coup d'éventail !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jilian 吉莲的博客
  • Le blog de Jilian     吉莲的博客
  • : Des photographies prises au fil des jours, selon l’humeur du temps, les occasions, les états d’âme… le quotidien, l’exceptionnel, l’éphémère, l’intemporel, ce que j’aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout dans ce pays où j’ai choisi de vivre.
  • Contact

Recherche