Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 06:12

Petit sanctuaire pour le culte de Guan Yu - 关羽, dans la campagne, près des Tombeaux Ming, au nord-est de Beijing.

Laobaixing (les gens) : le culte de Guanyu - 老百姓 :崇拜羽
Cliquer sur les photos pour voir les sentences en entierCliquer sur les photos pour voir les sentences en entier

Cliquer sur les photos pour voir les sentences en entier

Laobaixing (les gens) : le culte de Guanyu - 老百姓 :崇拜羽

Guan Yu – 关羽 (160 – 220) est un général, encore extrêmement célèbre, de la période des Trois Royaumes. Il a été immortalisé dans le roman classique " Les Trois Royaumes – 三国演义 San Guo yanyi » de Luo Guanzhong - 罗贯中datant du 14e siècle, où il est dépeint comme un guerrier loyal et honorable capable d'exploits surhumains. Il a été divinisé quelques siècles après sa mort, sous la dynastie des Sui (581 – 614) et est toujours révéré de nos jours en Chine, aussi bien par les taoïstes, les confucianistes et les bouddhistes que dans des croyances populaires locales. Il s’appelle 关公– Guangong (Seigneur Guan) ou 关帝- Guandi (Empereur Guan) chez les taoïstes et Sangharama Bodhisattva chez les bouddhistes. Il est le protecteur des hommes d’affaires, des commerçants, des familles, des policiers, mais aussi… des membres de la mafia. Bref, il est mis à toutes les sauces et on le trouve partout, surtout dans le sud de la Chine, également à Taiwan et dans les quartiers chinois de New-York et de San Francisco. On le reconnaît à son teint rubicond, à sa barbe fournie et à sa hallebarde.

La présence de Guan Yu dans toutes les confessions chinoises vous donne une idée de la complexité du système religieux chinois qui souvent combine plusieurs religions et philosophies anciennes.

Pour en revenir au petit sanctuaire, sur ce chemin de campagne, j’ai été attirée par les sentences parallèles – 对联 duilian (les bandes de papier collées sur les deux côtés de l’entrée) et qui comportent des caractères chinois qui n’existent pas ou, en tout cas, qui ne figurent pas dans les dictionnaires même le plus complet et le plus sophistiqué. Grâce à Baidu - 百度 (le Google chinois), j'ai appris que ces sentences étaient dédiées au culte de Guan Yu.

On lit verticalement :

sur la bande de droite 日 昌 晶 日x4 安天下

sur la bande de gauche 月 朋 月x3 月x4 定乾坤

Le caractère 日ri veut dire le soleil ou le jour

Le caractère 月yue veut dire la lune ou le mois

Les deux caractères associés 日 + 月 forment le caractère 明 ming qui veut dire clarté, clair, lumière.

2 x日 = 昌 chang : florissant

3 x 日 = 晶 jing : brillant

4 x 日 n’existe pas

2 x 月 = 朋 peng : ami, amical (je pense que, ici, c’est l’image des deux lunes qui prévaut)

3 x 月n’existe pas

4 x 月 n’existe pas

On peut en déduire que 日 et 月 répétés et mis en parallèle veulent dire : grande luminosité, fort rayonnement.

Les groupes de mots en dessous, 安天下an tianxia et 定乾坤 ding qiankun, veulent dire respectivement : « paix sous le ciel » et « stabilité de l’univers ». On pourrait donc traduire ces deux sentences par : « le rayonnement de Guanyu apporte paix sur la terre et stabilité dans l’univers ».

Un exemple de toutes les idées que, grâce aux caractères chinois, on peut exprimer de façon imagée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires