Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 20:59
Histoire de couteau - 中国菜刀

Ce couteau-hâchoir (菜刀 cai dao, litt. : couteau à légumes) est un outil indispensable de l'art culinaire chinois et figure dans toutes les cuisines. Couper les aliments pour préparer les plats est un art en soi et demande de la pratique. En dépit de la ressemblance de cet ustensile à un vulgaire couperet pour tailler en cubes grossiers les morceaux de viande, il permet, utilisé avec adresse, de couper à grande vitesse (attention les doigts !) les ingrédients les plus fins : émincer de l'ail, couper en tranches très fines concombres ou tomates et découper le porc ou le poulet en  lamelles... Quand on se promène dans Pékin à travers les ruelles, on sait que l'heure du déjeuner approche quand on entend, à travers les fenêtres ouvertes, le tac tac tac précipité des hâchoirs sur les planches à découper... Un son délicieux à mes oreilles qui, pour moi, est indissociable de la Chine...

Tout ce laïus pour vous dire que cet ustensile indispensable à la vie quotidienne des chinois ne se trouve plus en vente dans les magasins.

Depuis qu'un malade mental a, en 2013, attaqué quatre personnes dans un magasin Carrefour de la banlieue de Beijing avec un couteau qu'il a pris dans un rayon, faisant deux morts et deux blessés graves, la vente libre de tout couteau quelqu'il soit (couteau de cuisine, couteau de table, canif, cutter...) est interdite en Chine, tout du moins à Pékin. De grands magasins comme Wumart (物美), Jinkelong (金客隆) , Huapu (华普), Carrefour (家了福) où je me suis rendue n'en avaient pas. Il paraît que les rares grandes surfaces (mais lesquelles ?) où on peut encore en trouver les vendent sous présentation d'une pièce d'identité qui est enregistrée. La façon la plus pratique de s'en procurer désormais est d'aller sur les sites de vente en ligne où ils sont encore autorisés à la vente, parce que tout acheteur peut être facilement identifié.

Attention, acheteurs de couteaux, vous êtes désormais fichés !!!

Bien évidemment, la population trouve ces mesures bêtement contraignantes et parfaitement inutiles. Cela n'a, effectivement, pas empêché, des terroristes (supposément islamistes), en 2014, d'attaquer des voyageurs à l'arme blanche dans les gares de Kunming, Canton et Urumqi. Comme le fait remarquer très justement un internaute "on peut aussi tuer quelqu'un dans un supermarché en le frappant sur la tête avec un durion !"

 

 

Quelques réactions d'internautes chinois :

 

在北京超市有菜刀吗?她是藏起来了,我怎么就是找不到。

2016-04-07 13:07

最佳答案

超市里面没有,不让卖的,只有一些小超市或者五金有,需要登记身份证额,。

追问

我那都去了都没有,让我怎么做饭呀?

Où peut-on à Beijing acheter des couteaux de cuisine ? Ils se cachent ou quoi ? Je n’en trouve nulle part.

7 avril 2016 13h07

Réponse

Il n’y en a plus dans les supermarchés, la vente est interdite, il n’y a encore que dans des petits supermarchés ou des drogueries, et il faut inscrire ta pièce d’identité.

Question

Je suis allée partout, il n’y en avait pas. Comment veulent-ils qu’on fasse la cuisine ?

 

说真的,现在北京菜刀哪有卖的

发表于 14-03-30 16:06

想买把菜刀,五金店,家乐福,附近超市都看光了,买不到菜刀?
现在社会怎么了?菜刀都米有,怎么做饭啊。。。

从菜刀实名制,到菜刀禁卖,就连冷兵器封建制度下,也没有那个昏君觉得老百姓家的一把菜刀就威胁了他的龙椅了。21世纪了,一个拥有几百万武装到牙齿的现代化军队的国家,居然能觉得老百姓手里的菜刀成了莫大的威胁了,荒唐透顶了!

普通人连买把菜刀都买不到!是不是以后家里有菜刀也叫管制刀具啊,私藏菜刀的也得判刑啊,老百姓切菜,切肉得去找石头,砸石斧,石刀出来用啊?别说解放前了,这简直就是退回到50万年前的非洲匠人时代了。

 

Sans blague, maintenant, à Beijing où peut-on acheter des couteaux ?

30 mars 2014  16h06

Je voulais acheter un couteau de cuisine, dans des drogueries,  à Carrefour,  dans les supermarchés près de chez moi, je suis allé partout, on ne peut plus acheter de couteau.

Qu’arrive-t-il à notre société ? Sans hachoir, comment fait-on la cuisine ?

Du règne du couteau de cuisine on passe à celui de son interdiction. Même à l’époque féodale, qui était pourtant celle des armes blanches, pas un seul despote n’a pensé qu’une personne du peuple pouvait menacer son trône avec un couteau de cuisine. Nous sommes au 21ème siècle, avec une armée moderne équipée jusqu’aux dents à l'aide de millions, et on pense tout d’un coup que des couteaux de cuisine entre les mains du peuple peuvent présenter une quelconque menace, c’est absurde !

Le commun des mortels ne peut même plus acheter de couteau de cuisine ! Le couteau va devenir un moyen de contrôler les gens, et ceux qui en cacheront chez eux seront punis, c’est çà ! Les gens vont-ils devoir utiliser de la pierre, des haches en pierre, des lames en pierre pour couper leurs légumes et leur viande ? Non, ce n'est pas à la période avant la Libération (cf. la Révolution de 1949) que nous sommes revenus, mais tout bonnement à celle des premiers bâtisseurs, en Afrique, il y a 500 000 ans !

 

 

 

25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 04:10
Nuages et poésies - 诗人的云彩

L'heure est au repos... Je contemple le ciel moutonneux très loin au-dessus de ma tête et me perds dans le souvenir de quelques poètes chinois qui ont trouvé dans les nuages source d'inspiration... Nuages, symboles de la liberté vagabonde, de l'évasion, du voyage, de la solitude, du temps qui passe...

 

 

 

 

寒山 Han Shan  - VIIe-VIIIe après J.C (dynastie des Tang) -  est un poète et ermite chinois.  On ne sait presque rien de lui. Son nom 寒山 Han Shan – Montagne froide – vient du lieu-dit où il aurait vécu et gravé ses poèmes sur les pierres. Les 600 poèmes qui lui sont attribués étant datés du VIIe siècle pour les plus anciens au Xe siècle pour les plus récents, des doutes auraient été émis quant à son existence.   

                                        

                              (extrait)

           我局山无人識

                  自雲中常寂寂

 

      J'habite en montagne où nul ne me connaît

      Parmi les blancs nuages, toujours seul et en paix

                                                  

                                     (extrait)

                                  自樂平生道

                                  煙羅石洞間

                                  野情多放曠

                           長伴白雲闲                      

 

   Pour ma part, je trouve ma joie dans une vie banale

   Parmi les glycines dans la brume et dans les grottes

   Les sentiments sauvages s’y donnent à cœur joie

   Mes compagnons de toujours : les blancs nuages oisifs

 

 

李白 Li Bai (ou Li Po) – 701-762 (dynastie des Tang)est l’un des poètes les plus célèbres de la dynastie des Tang, anticonformiste et libre, grand amateur de vin dont il a beaucoup fait les louanges dans ses poésies. Il fut, dans sa jeunesse, le disciple d’un ermite, 赵蕤 Zhao Rui, sur le mont Emei - 峨眉山 Emei shan (Sichuan). C’est auprès de lui qu’il s’imprègna de l’esprit taoïste et de la sensibilité envers la nature que l’on retrouve dans sa poésie. N’arrivant pas à faire carrière, probablement à cause de son penchant pour l’alcool, en dépit des protections successives de hauts dignitaires, il a mené une vie d’errance.

                  

                                    送友人

                                此地一為别

            孤蓬萬里征

                                浮雲游子意

                                落日古人请  

                                挥手自兹去

 

                             Adieu à un ami

                           (extrait)

 

     C’est là, mon ami, que nous nous séparons

     Herbe solitaire et sans racine tu pars pour dix mille lis

     Nuages à la dérive, pensées du voyageur errant

     Soleil couchant, sentiments de vieux amis

 

 

杜甫 Du Fu (ou Tu Fu) – 712-770 (dynastie des Tang) contemporain et ami du grand poète Li Bai 李白 (ou Li Bo), est lui-même reconnu comme l’un des plus grands auteurs de la littérature chinoise.  Il vécut à l’époque de la rébellion du général An Lushan (755) qui entraîna le déclin de la dynastie et la ruine du pays. Ayant pour ambition de devenir fonctionnaire et servir son pays, Du Fu ne réussit jamais à obtenir une charge fixe et dut pendant toute son existence vivre d’expédients tandis que, malgré tous ses efforts, sa famille mourait parfois littéralement de faim

 

                                    蒙李白

            浮雲終日行

            游子久不至

            三夜頻蒙君

            情親見君意

 

                    En rêvant de Li  Bai

                             (extrait)

Les nuages à la dérive tout le jour se promènent

Le voyageur errant ne revient toujours pas

Voici trois nuits déjà que tu hantes mes rêves :

Quelle chaude affection me témoigne ton cœur !

 

 

 

王維 Wang Wei – 701-761 (dynastie des Tang) – était poète, peintre et musicien. Ayant passé à vingt ans avec succès les examens impériaux il fit une brillante carrière à la cour qu’il termina comme grand ministre. Wang Wei avait des affinités avec le bouddhisme et était un amoureux de la nature.

                         

                                  送別

        下馬飲君酒

         問君何所之

         君言不得意

         歸臥南山陲

         但去莫復問

         白雲無盡時

 

                            Adieu

 

Vous êtes descendu de cheval, je vous ai offert du vin  

Je vous ai demandé où vous alliez

Vous m'avez dit votre désillusion

Que vous retourniez vous retirer aux Monts du Sud

Allez, je ne vous questionne pas plus

Là-bas s'étirent sans fin les nuages blancs

 

 

Liu Yong - 987?-1053? (dynastie des Song) – a fait une carrière de fonctionnaire tout à fait médiocre mais s'est, en revanche, rendu très célèbre pour ses amours avec les courtisanes et ses poèmes à chanter (les 詞 ci)          

 

     少年遊

                           歸雲一去無蹤迹

                           何處是前期

                           狎興生疏

                           酒徒蕭索

                           不似去年時

 

         Poème à chanter  sur l’air de

       « Le voyage du jeune homme »

                         (extrait)

 

Les nuages qui passent ne laissent aucune trace

Où donc est le temps de jadis ?

Les désirs et les joies se font rares

Je reste seul à boire du vin

Ce n’est plus comme au temps de ma jeunesse

 

 

(les traductions sont de moi, inspirées de traductions déjà existantes mais qui ne me satisfont pas tout à fait)

 

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 07:53

Vous apprenez le chinois ? Vous avez déjà un bon niveau et cherchez à vous perfectionner ?

Le dictionnaire chinois - français (et français - chinois) en ligne du site Chine-Informations est pour vous.

Bourré d'astuces, pratique et rapide d'utilisation, ce dictionnaire donne accès à langue chinoise de façon ludique et attractive. Riche, à ce jour, de 260 674 entrées en chinois et bien plus en français, il donne toutes les clés pour la compréhension du chinois, sa prononciation et l'écriture des caractères.

La recherche se fait indifféremment sur un mot français, sur un caractère chinois simplifié ou traditionnel (on peut le tracer avec la souris, cela demande de la pratique mais est commode quand on ne connait pas le pinyin), ou sur sa transcription en pinyin (ou sur d'autres transcriptions phonétiques occidentales).

Les caractères chinois comportent en vis-à-vis la transcription en pinyin et leur traduction en français, suivies de synonymes et de nombreux exemples d'utilisation dans la langue. Des codes couleurs, sur les caractères, indiquent le ton sur lequel ils doivent être prononcés, ce qui est, à mon sens, un très bon exercice pour l'apprentissage. (Je professe qu'il est indispensable de s'entraîner à lire les phrases en chinois à haute voix sans l'aide du pinyin.)

Une recherche sur un caractère particulier vous donnera sa prononciation audio, son radical, sa structure, son nombre de traits et la façon de le calligraphier, trait par trait.

Les propositions de synonymes et phrases d'exemples en chinois sont très nombreuses et font de ce dictionnaire un très bon outil pour l'enrichissement et l'étoffement du vocabulaire et des connaissances dans la langue.

Le dictionnaire peut, en dépannage, faire office de traducteur, mais ce n'est pas la fonctionnalité la plus pratique. Les phrases sont découpées en mots dont la traduction / définition de chacun d'eux est donnée en vis-à-vis.

A partir du dictionnaire vous avez également accès à toute une foule d'informations sur la culture et la société chinoises que diffuse le site de Chine-Informations.

 

Pour accéder au dictionnaire :

 http://www.chine-informations.com/mandarin/dictionnaire

 

Au travail, et amusez-vous bien !

Page de résultat après une recherche sur le mot "Chine" en français. La recherche peut se faire évidemment sur "Zhongguo" ou 中国 et vous obtiendrez des traductions en français

Page de résultat après une recherche sur le mot "Chine" en français. La recherche peut se faire évidemment sur "Zhongguo" ou 中国 et vous obtiendrez des traductions en français

Page suivante après avoir sélectionné un charactère ou un groupe de caractère

Page suivante après avoir sélectionné un charactère ou un groupe de caractère

Après avoir cliqué sur l'onglet "calligraphie" de la page précédente

Après avoir cliqué sur l'onglet "calligraphie" de la page précédente

22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 06:17

Quand on va se faire les gambettes sur la Grande Muraille, le spectacle est la récompense assurée.

De nombreux accès à des tronçons non restaurés et très peu fréquentés de la muraille offrent de belles randonnées, dans les environs de Pékin, à qui ne craint pas les montées et les descentes très raides sur un terrain pas toujours très stable.

Chaque fois que je grimpe sur la muraille, j'ai immanquablement une pensée émue pour tous ces hommes qui ont autrefois donné leur vie pour réaliser le rêve complètement fou et inutile d'empereurs tyranniques et cruels. Et je les remercie en secret de m'avoir offert un terrain de jeu magnifique.

La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
La Grande Muraille (à l'ouest de Badaling) - 西八达岭 长城
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 06:33

Le Today Art Museum - 今日美术馆, au 32 de Baiziwan lu, 百子湾路32 号, au sud-est de Beijing, fondé en 2002 et dédié à l'art contemporain chinois et non-chinois, est le premier musée privé de Beijing.

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Paysage de brique et de broque que j'aime à Beijing, quand le modernisme et les gratte-ciels côtoient les petites boutiques et les gargottes de nouilles ambulantes

Paysage de brique et de broque que j'aime à Beijing, quand le modernisme et les gratte-ciels côtoient les petites boutiques et les gargottes de nouilles ambulantes

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆

Photos de groupe

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Devant "Le mur bleu" de Jean Dubuffet

Devant "Le mur bleu" de Jean Dubuffet

"A-maze-ing Laughter" by Yue Minjun - 岳敏君的 “笑声“

"A-maze-ing Laughter" by Yue Minjun - 岳敏君的 “笑声“

Quelques oeuvres d'artistes chinois contemporains

"A-maze-ing Laughter" : auto-dérision et cynisme dans les rires silencieux de Yue Minjun 

岳敏君的“笑声”

 

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆

"Insight" : les montagnes et les rivières oniriques de Wang Yizhou 

汪异舟的“异置” - 梦幻的山和水

 

 

 

 

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆

Les regards hallucinés de Meng Luding

孟禄丁的幻觉 目光

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆

Les "messages" au néon, poétiques et philosophiques, de He An.

Ici : "oui, c'est non pour toujours" ou aussi "être c'est, à jamais, ne pas être". A méditer.

何岸的霓虹"信息" 。 一下 : 是永远 不是

Beijing Today Art Museum - 北京今日美术馆
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 19:55

Le rouge est mis, c'est parti !

Les portes sont décorées de leurs sentences parallèles (对联 duilian) et des dieux des portes (门神 menshen), les lanternes rouges (灯笼 denglong) brillent de tous leurs feux, pétards et feux d'artifice ( 爆竹礼花) fusent dans le ciel de Beijing. Les démons ont interêt à se planquer. La Chèvre mal aimée est allée se mettre à l'abri pour 12 ans et a laissé la place au plus communicatif et énergique signe du zodiaque chinois : le Singe de Feu

Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Ce "对联 duilian" un peu compliqué fait référence au "Yi Jing  易经", le livre des mutations" (ou "livre des changements") est un voeu de bonheur universel.. Au-dessus de la porte : que le succès vous inonde ; à droite de la porte : le un "yuan" (fait référence au début de toutes choses) , les deux "qi" (évoque la dualité homme - femme), les trois "yang" (fait référence à la chance) ; à gauche de la porte : les quatre saisons (printemps, été, automne, hiver), les cinq bonheurs (pouvoir, renommée, argent, enfants, santé),  les six printemps (le printemps éternel dans l'univers entier)

Ce "对联 duilian" un peu compliqué fait référence au "Yi Jing 易经", le livre des mutations" (ou "livre des changements") est un voeu de bonheur universel.. Au-dessus de la porte : que le succès vous inonde ; à droite de la porte : le un "yuan" (fait référence au début de toutes choses) , les deux "qi" (évoque la dualité homme - femme), les trois "yang" (fait référence à la chance) ; à gauche de la porte : les quatre saisons (printemps, été, automne, hiver), les cinq bonheurs (pouvoir, renommée, argent, enfants, santé), les six printemps (le printemps éternel dans l'univers entier)

A droite de la porte : que la bénédiction du ciel et la chance arrivent sur les quatre mers (le monde entier) ; à gauche de la porte : que le printemps qui arrive sur les neuf préfectures (un nom ancien et poétique pour désigner la Chine) soit de bon augure

A droite de la porte : que la bénédiction du ciel et la chance arrivent sur les quatre mers (le monde entier) ; à gauche de la porte : que le printemps qui arrive sur les neuf préfectures (un nom ancien et poétique pour désigner la Chine) soit de bon augure

Au-dessus de la porte: pour une maisonnée heureuse ; à droite : une nouvelle année, une nouvelle situation, une nouvelle atmosphère ; à gauche : beaucoup de joies, beaucoup d'argent, beaucoup de paix

Au-dessus de la porte: pour une maisonnée heureuse ; à droite : une nouvelle année, une nouvelle situation, une nouvelle atmosphère ; à gauche : beaucoup de joies, beaucoup d'argent, beaucoup de paix

Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉
Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉

F

 

Et le voilà !

Fête du Printemps : bienvenue à l'année du Singe ! - 春节 :猴年大吉

Bonne année du Singe !

 

新年快乐  猴年大吉 !

24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 03:59

En Chine, la consommation d'alcool est souvent associée à l'art, à la poésie et à la calligraphie. Les grands artistes de la Chine ancienne sont réputés pour avoir souvent trouvé l'inspiration en buvant en compagnie d'amis et l'on retrouve souvent dans leurs oeuvres la référence au bonheur et au bien-être ressentis grâce à un verre de vin.

Le vin auquel ces lettrés s'adonnaient est le "vin jaune - 黄酒 huang jiu", un alcool de riz dont le lieu de production le plus réputé est la région de Shaoxing - 绍兴 dans la province du Zhejiang - 浙江, au sud de Shanghai.

Ce vin, de couleur ambre foncé, de 12 degrés d'alcool environ, quelquefois plus, se boit chaud servi dans un petit pot spécial, le 温酒壶 - wenjiu hu, qui permet de le chauffer au bain-marie. Il est obtenu par la fermentation de grains de riz non suivie de distillation et s'apparente au saké jaonais qui s'en est d'ailleurs inspiré. C'est un vin traditionnel, connu depuis la période néolithique, et qui servit à l'origine de boisson sacrificielle offerte en libation aux esprits des ancêtres et aux divinités supérieures. C'est une boisson également reconnue comme bonne pour la santé (en consommation raisonnable), et il est, dans certains cas, recommandé en médecine chinoise pour accompagner la prise de médicaments.

Le vin jaune fut une source d'inspiration pour les poètes et artistes des dynasties Jin - 晋 à Song - 宋 (entre les IIIe et XIIIe siècles). Lors de soirées, les convives étaient invités à composer des poèmes tout en dégustant du vin. Le grand poète de la dynastie Tang - 唐, Li Bai - 李白 (701-762), grand buveur épris de liberté et qui mena une vie de bohème et de vagabondage, associe souvent la lune et le vin dans ses poèmes dont voici, ci-dessous, le plus célèbre du genre.

 

月下獨酌

花間一壷酒

獨酌無相親

舉杯邀明月

對影成三人

Je bois seul sous la lune

Un pichet de vin parmi les fleurs

Je bois seul, sans compagnon

Je lève ma coupe pour convier la lune claire

Avec mon ombre, nous sommes trois

 

Quelques siècles auparavant, sous la dynastie des Jin - 晋 (265- 420), dans la région de Shaoxing, le célèbre calligraphe Wang Xizhi - 王羲之(303-361) aimait réunir ses amis poètes et calligraphes autour d'un bon repas bien arrosé. Un jour de l'année 353, alors qu'il avait rassemblé une quarantaine d'amis près du Pavillon des Orchidées - 蘭亭 lan ting, il lança parmi eux un concours de poésie tout à fait particulier. Il posa une coupe de vin sur l'eau d'un petit ruisseau qui coulait tout près après avoir installé ses amis sur la rive. La coupe voguait au gré du courant et lorsqu'elle s'approchait d'un convive, celui-ci devait composer un poème. Celui qui ne s'en acquittait pas correctement devait boire la coupe de vin. Grisé par la présence de ses amis et aussi par le vin, Wang Xizhi prit un pinceau et traça la préface au recueil des poésies composées ce jour-là.

La "Préface au recueil du Pavillon des Orchidées - 蘭亭序 Lan Ting Xu est devenue, par sa spontanéité et sa fraîcheur, un grand classique de calligraphie de style cursif - 行书 xingshu. C'est l'oeuvre de calligraphie de ce style la plus célèbre et la plus copiée de l'histoire de Chine. (*)

En mémoire de cet évènement, tous les ans, se tient à Shaoxing, au troisième mois lunaire (en avril de l'année solaire), un Festival de Calligraphie.

(*) C'est l'oeuvre que je tente de recopier au pinceau depuis quelques temps, sans grand succès, en m'accompagnant d'un godet de vin de Shaoxing. Peut-être dois-je augmenter la dose de vin jaune ?

Une bouteille de vin de Shaoxing - 绍兴黄酒 assez ordinaire qui sert aussi pour la cuisine. Cinq ans d'âge et 12 degrés d'alcool environ. 1,5 L à 30 yuans (4,5 Euros)

Une bouteille de vin de Shaoxing - 绍兴黄酒 assez ordinaire qui sert aussi pour la cuisine. Cinq ans d'âge et 12 degrés d'alcool environ. 1,5 L à 30 yuans (4,5 Euros)

Un chauffe-vin individuel - 温酒壶
Un chauffe-vin individuel - 温酒壶

Un chauffe-vin individuel - 温酒壶

La couverture d'un livre qui rassemble trois copies de la Préface du Pavillon des Orchidées - 蘭亭序 dont une de l'empereur Qianlong - 乾隆 (1735-1796) de la dynastie des Qing

La couverture d'un livre qui rassemble trois copies de la Préface du Pavillon des Orchidées - 蘭亭序 dont une de l'empereur Qianlong - 乾隆 (1735-1796) de la dynastie des Qing

Les deux premiers morceaux de cette préface
Les deux premiers morceaux de cette préface

Les deux premiers morceaux de cette préface

Le vin des lettrés - 文人之酒
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 07:55

Mao Zedong - 毛泽东, "Grand Timonier" de la Chine pour l'éternité

"Mao comme doudou ?" C'est cette photo que j'ai prise le 7 janvier 2016 qui m'a inspiré le petit article qui suit

"Mao comme doudou ?" C'est cette photo que j'ai prise le 7 janvier 2016 qui m'a inspiré le petit article qui suit

Quarante ans après sa mort Mao jouit encore du respect et de l'admiration non seulement des leaders politiques mais également de l'ensemble de la population chinoise, jeunesse comprise. Le fait, d'ailleurs, que cette jeunesse chinoise considère Mao comme un emblème et qu'il soit leur figure historique préférée est très probablement instrumentalisé et le résultat d'une propagande bien orchestrée par le gouvernement.

Le portrait de Mao figure toujours sur le fronton de la Cité Interdite et domine la place Tian'An Men.

Les nouveaux billets de 100 Yuans, émis fin 2015, sont toujours à l'effigie de Mao.

Il n'y a pas si longtemps encore, la grande mode était le portrait de Mao accroché au rétroviseur d'une voiture pour en protéger le conducteur et les passagers.

Son corps embaumé est toujours exposé dans un mausolée sur la place Tian'An Men et attire chaque jour une foule de "pélerins" chinois, émus aux larmes.

Il n'est pas de bon ton de le critiquer ouvertement. Officiellement, on lui reconnaît 30 % d'erreurs et 70 % d'actions positives (ratio qui a été instauré, autrefois, par Deng Xiaoping et qui est maintenu).

Xi Jinping- 习近平, "prince rouge" (on désigne ainsi les enfants d'hommes politiques qui furent proches de Mao Zedong) et que l'on dit être le dirigeant chinois le plus puissant après Mao, se réclame de l'héritage de ce dernier. Et à ce titre, il entretient lui aussi très bien le culte de sa personnalité : peintures à l'huile, gadgets, chansons, bandes dessinées etc. en hommage à Xi Dada - 习 大 大 (Oncle Xi), son surnom dans les médias, sont foison. A quand son portrait sur le fronton de la Cité Interdite ?

5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 06:12

Petit sanctuaire pour le culte de Guan Yu - 关羽, dans la campagne, près des Tombeaux Ming, au nord-est de Beijing.

Laobaixing (les gens) : le culte de Guanyu - 老百姓 :崇拜羽
Cliquer sur les photos pour voir les sentences en entierCliquer sur les photos pour voir les sentences en entier

Cliquer sur les photos pour voir les sentences en entier

Laobaixing (les gens) : le culte de Guanyu - 老百姓 :崇拜羽

Guan Yu – 关羽 (160 – 220) est un général, encore extrêmement célèbre, de la période des Trois Royaumes. Il a été immortalisé dans le roman classique " Les Trois Royaumes – 三国演义 San Guo yanyi » de Luo Guanzhong - 罗贯中datant du 14e siècle, où il est dépeint comme un guerrier loyal et honorable capable d'exploits surhumains. Il a été divinisé quelques siècles après sa mort, sous la dynastie des Sui (581 – 614) et est toujours révéré de nos jours en Chine, aussi bien par les taoïstes, les confucianistes et les bouddhistes que dans des croyances populaires locales. Il s’appelle 关公– Guangong (Seigneur Guan) ou 关帝- Guandi (Empereur Guan) chez les taoïstes et Sangharama Bodhisattva chez les bouddhistes. Il est le protecteur des hommes d’affaires, des commerçants, des familles, des policiers, mais aussi… des membres de la mafia. Bref, il est mis à toutes les sauces et on le trouve partout, surtout dans le sud de la Chine, également à Taiwan et dans les quartiers chinois de New-York et de San Francisco. On le reconnaît à son teint rubicond, à sa barbe fournie et à sa hallebarde.

La présence de Guan Yu dans toutes les confessions chinoises vous donne une idée de la complexité du système religieux chinois qui souvent combine plusieurs religions et philosophies anciennes.

Pour en revenir au petit sanctuaire, sur ce chemin de campagne, j’ai été attirée par les sentences parallèles – 对联 duilian (les bandes de papier collées sur les deux côtés de l’entrée) et qui comportent des caractères chinois qui n’existent pas ou, en tout cas, qui ne figurent pas dans les dictionnaires même le plus complet et le plus sophistiqué. Grâce à Baidu - 百度 (le Google chinois), j'ai appris que ces sentences étaient dédiées au culte de Guan Yu.

On lit verticalement :

sur la bande de droite 日 昌 晶 日x4 安天下

sur la bande de gauche 月 朋 月x3 月x4 定乾坤

Le caractère 日ri veut dire le soleil ou le jour

Le caractère 月yue veut dire la lune ou le mois

Les deux caractères associés 日 + 月 forment le caractère 明 ming qui veut dire clarté, clair, lumière.

2 x日 = 昌 chang : florissant

3 x 日 = 晶 jing : brillant

4 x 日 n’existe pas

2 x 月 = 朋 peng : ami, amical (je pense que, ici, c’est l’image des deux lunes qui prévaut)

3 x 月n’existe pas

4 x 月 n’existe pas

On peut en déduire que 日 et 月 répétés et mis en parallèle veulent dire : grande luminosité, fort rayonnement.

Les groupes de mots en dessous, 安天下an tianxia et 定乾坤 ding qiankun, veulent dire respectivement : « paix sous le ciel » et « stabilité de l’univers ». On pourrait donc traduire ces deux sentences par : « le rayonnement de Guanyu apporte paix sur la terre et stabilité dans l’univers ».

Un exemple de toutes les idées que, grâce aux caractères chinois, on peut exprimer de façon imagée.

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 06:08

Pinceaux pour la calligraphie en vente dans la rue Liulichang - 琉璃厂, une rue commerçante de Beijing dédiée aux antiquités, aux livres et aux articles de calligraphie (les "Quatre trésors du lettré文房四宝", voir les articles sur la calligraphie des 22 décembre 2007, 19 mars 2010 et 8 août 2010).

Ecrire - 写字
Ecrire - 写字
Published by Jilian - dans Ecrire Calligraphie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jilian 吉莲的博客
  • Le blog de Jilian     吉莲的博客
  • : Des photographies prises au fil des jours, selon l’humeur du temps, les occasions, les états d’âme… le quotidien, l’exceptionnel, l’éphémère, l’intemporel, ce que j’aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout dans ce pays où j’ai choisi de vivre.
  • Contact

Recherche